Concours de la FPT

ESPACE APPRENANT CONNEXION

Éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse

Fonction Publique d'EtatFonction Publique d'Etat
Filière(s) : Socio-éducative
Type de concours : 3ème voie
Cadre d'emploi : B

Imprimer
envoyer à un ami
ajouter à ma séléction

  Voir le module e-learning

Préparez ce concours avec le module "Culture administrative"

Le cadre d'emplois des Éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse

Le système français de protection de la jeunesse repose sur deux dispositifs publics :
l'un administratif joue un rôle de prévention ; l'autre judiciaire est déclenché après constatation par un juge d'un état de danger ou de délinquance.
Lorsque le système préventif ne suffit plus pour protéger le mineur, le juge des enfants intervient en liaison avec les services éducatifs de la Protection Judiciaire de la jeunesse (PJJ), auxquels le jeune peut être confié. Le service éducatif le prend alors en charge.
Trois catégories de jeunes peuvent être pris en charge par la PJJ : les mineurs délinquants, les mineurs en danger et les jeunes majeurs.
Lorsqu'un mineur est en danger, le juge des enfants intervient en assistance éducative, en donnant priorité au maintien du mineur dans son milieu naturel.
Lorsqu'un mineur commet une infraction, il peut soit ordonner des mesures éducatives, soit prononcer des peines mais atténuées.
En application des décisions du juge, le secteur public (c'est-à-dire la PJJ) ou le secteur associatif habilité par l'État mènent deux actions complémentaires : la prise en charge des mineurs délinquants et la protection des mineurs délinquants et la protection des mineurs ou jeunes majeurs en danger moral ou physique.

Les éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse, qui appartiennent à la catégorie B de la Fonction publique, exercent leurs fonctions dans les établissements ou services éducatifs du secteur public, sous l'autorité de directeurs de la protection judiciaire de la jeunesse (foyers et centres d'action éducative, centres d'accueil de jour, centres éducatifs fermés ou renforcés, centres de placement immédiat, centres de jour, services éducatifs auprès des tribunaux pour enfants).
Les éducateurs de la PJJ sont chargés d'évaluer la situation sociale et professionnelle des jeunes qui leur sont confiés afin de pouvoir proposer des solutions appropriées aux magistrats ; de mettre en oeuvre les mesures éducatives et l'exécution des décisions de Justice prises à son égard ; de l'accompagner au quotidien, qu'il soit placé dans une structure PJJ, incarcéré ou qu'il reste dans un cadre familial ; de reconstituer des liens entre le jeune, sa famille et la société ; d'élaborer, avec lui, son projet éducatif constituant de réelles perspectives de réinsertion sociale, scolaire et/ou professionnelle.
L'action de l'éducateur se fait systématiquement en lien direct avec les familles, les magistrats et les enseignants.

Les conditions de participation au concours

Les éducateurs de la Protection judiciaire de la jeunesse sont recrutés par la voie d'un concours externe, d'un concours interne et par un concours dit " troisième voie ".
Le concours troisième voie est ouvert aux candidats justifiant de l'exercice pendant au moins 5 ans d'activités dans le domaine culturel, éducatif ou sportif.

Le dossier de candidature

Vous pouvez vous inscrire au concours :
- soit par téléprocédure sur le site Internet de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (www.justice.gouv.fr)
- soit en demandant un dossier d'admission à concourir auprès de l'une des neuf directions régionales dont dépend votre domicile ou auprès du Centre national de formation et d'études de la protection judiciaire de la jeunesse (CNFE-PJJ), 54, rue de Garches- 92 420 Vaucresson ; Tel : 01 47 95 98 98 ; Télécopie : 01 47 41 04 66.

Une session annuelle est organisée.

Les registres d'inscription sont généralement ouverts dans le dernier trimestre de l'année civile pour des épreuves d'admissibilité en début d'année, d'admission en mai/juin et une entrée en formation en septembre.
À titre d'exemple, étaient prévus pour la session 2005 du concours, 136 postes dont 54 pour le concours externe sur épreuves, 33 pour le concours interne, 23 pour le concours externe sur titres et 36 pour la 3° voie.
Par contre, le concours 2004 offrait 250 postes au total.

À l'issue du concours

À l'issue du concours, les candidats admis sont nommés éducateurs stagiaires pour une durée de deux ans au cours de laquelle ils reçoivent une formation reposant sur le principe de l'alternance. Les candidats recrutés sur titres ou par la troisième voie suivent cependant une formation dont la durée est ramenée à un an.
La formation allie cours et conférences (droit, psychologie et philosophie...) qui sont dispensés au CNFEPJJ (Centre national de formation et d'étude de la protection judiciaire de la jeunesse) qui est situé à Vaucresson en région parisienne, et de nombreux stages pratiques notamment en foyers d'action éducative afin de découvrir et d'apprendre le travail sur le terrain.
Par ailleurs, lors de leurs deux premières années d'exercice comme titulaire, les éducateurs titularisés doivent effectuer une formation continue obligatoire d'une durée de 20 jours.
Au début de leur période de formation, les éducateurs stagiaires issus du concours externe signent un engagement de servir l'État pendant une durée minimale de six ans à compter de leur nomination en qualité de stagiaire.
Un éducateur stagiaire perçoit environ 1 160 euros nets la première année et 1 190 euros la seconde (nets mensuels).

Les évolutions possibles de carrière

Les éducateurs de la PJJ peuvent être promus à la 1ere classe, par voie d'inscription sur un tableau annuel d'avancement établi après avis de la commission administrative paritaire.
Ils peuvent également devenir chef de service éducatif (corps de catégorie A) soit par concours interne après 8 ans de services effectifs dans le corps des éducateurs soit par liste d'aptitude.
Ils peuvent aussi accéder par concours interne au grade de directeur de la protection judiciaire de la jeunesse après 7 années de services effectifs.

En conclusion, le métier d'éducateur exige de grandes qualités humaines, une grande faculté d'écoute, une certaine disponibilité et une bonne capacité à la gestion de conflits.

  • Une épreuve écrite d'admissibilité



- Une étude de situation d'une durée de 4 heures s'appuyant sur des documents relatant une situation éducative ou familiale. Elle permet au candidat d'utiliser son parcours professionnel et ses connaissances dans le domaine des sciences humaines et sociales (coefficient 3).

  • Deux épreuves d'admission


- Une conversation avec le jury qui consiste en un exposé d'une durée de 10 minutes sur un texte à caractère social ou éducatif suivi d'une discussion d'une durée de 20 minutes s'appuyant sur le parcours professionnel et de formation du candidat.
Les candidats ont droit à 30 minutes de préparation ;

- une épreuve de table ronde d'une durée de 30 minutes où les candidats doivent élaborer une réponse collective à une mise en situation professionnelle suivie d'un entretien individuel d'une durée de 20 minutes, avec un membre du jury (coefficient 2).

Ces deux épreuves orales sont destinées à vérifier l'aptitude et la motivation du candidat à exercer les fonctions d'éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse. Toute note inférieure à 6 sur 20 à l'une des épreuves d'admissibilité ou d'admission est aussi éliminatoire.

Concours : Educateur de la protection judiciaire de la jeunesse

Fonction Publique d'Etat

B
Diplôme spécifique
Ministère de la justice
Du 08/10 au 29/11/13
29/11/13
<p>Internet : www.justice.gouv.fr, rubrique « métiers », puis « protection judiciaire de la jeunesse » ; « inscription aux concours »</p>

Concours : Educateur de la protection judiciaire de la jeunesse

Fonction Publique d'Etat

B
Années services publics
Ministère de la justice
Du 08/10 au 29/11/13
29/11/13
<p>Internet : www.justice.gouv.fr, rubrique « métiers », puis « protection judiciaire de la jeunesse » ; « inscription aux concours »</p>

Concours : Educateur de la protection judiciaire de la jeunesse

Fonction Publique d'Etat

B
Diplôme spécifique
Ministère de la justice
13/12/13 au 14/02/14
14/02/14
<p>Inscriptions : www.justice.gouv.fr, rubriques « métiers », puis « protection judiciaire de la jeunesse », « inscription aux concours »</p>

Concours : Educateur de la protection judiciaire de la jeunesse

Fonction Publique d'Etat

B
Diplôme spécifique
Ministère de la justice
jusqu'au 03/12/14
03/12/14
03/02/15
<p>Inscriptions : http://www.justice.gouv.fr ; rubriques " métiers " puis " protection judiciaire de la jeunesse ; inscription aux concours "</p>

Concours : Educateur de la protection judiciaire de la jeunesse

Fonction Publique d'Etat

B
Années services publics
Ministère de la justice
jusqu'au 03/12/14
03/12/14
03/02/15
<p>Inscriptions : http://www.justice.gouv.fr ; rubriques " métiers " puis " protection judiciaire de la jeunesse ; inscription aux concours "</p>

  Voir le module e-learning

Préparez ce concours avec le module "Culture administrative"

Publicité

 
 

Annales téléchargeables