Concours de la FPT

ESPACE APPRENANT CONNEXION

Accueil > S'informer > Concours > Liste des concours > Surveillant de l'administration pénitentiaire

Surveillant de l'administration pénitentiaire

Fonction Publique d'EtatFonction Publique d'Etat
Filière(s) : Sécurité - Police
Type de concours : externe
Cadre d'emploi : C

Imprimer
envoyer à un ami
ajouter à ma séléction

  Voir la prépa

Préparez ce concours avec la prépa "Surveillant de l'administration pénitentiaire"

Le cadre d'emplois de surveillant des services déconcentrés de l'administration pénitentiaire

Les surveillants des services déconcentrés de l'administration pénitentiaire sont des agents de l'Etat. À ce titre, ils relèvent du statut général de la fonction publique et d'un statut spécial issu du décret du 21 septembre 1993 modifié. C'est un corps de catégorie C.
Recrutés uniquement par concours externe parmi les titulaires du brevet des collèges ou d'un diplôme équivalent, les surveillants des services déconcentrés de l'administration pénitentiaire sont chargés dans les établissements et services de l'administration pénitentiaire « de maintenir l'ordre et la discipline, d'assurer la garde des détenus et sont associés aux modalités d'exécution des peines et aux actions préparant la réinsertion des personnes placées sous main de justice » (article 5 du statut spécial).

Les surveillants sont donc au contact quotidien des détenus ; ils exercent un métier d'autorité et doivent veiller à faire respecter l'ordre et la sécurité dans les établissements. Leur rôle consiste à appliquer les peines privatives de liberté mais dans le respect de la dignité humaine et des droits de l'homme. Ils concourent à la protection de la société et la prévention de la récidive.

Le métier de surveillant revêt également une dimension humaine importante : le surveillant participe aussi à la préparation du détenu à sa libération à l'issue de sa peine notamment aux côtés d'un service spécifique de l'administration pénitentiaire qui est chargé de cette mission et que l'on appelle le Service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP). Il peut également dans le cadre de cette mission collaborer avec d'autres partenaires : autres administrations, associations, entreprises...

C'est un métier exigeant car il requiert de réelles qualités humaines et physiques : humaines en ce sens qu'il est demandé au surveillant d'être rigoureux et stable, d'avoir un sens aigu de la communication et de l'autorité, d'être apte au travail de jour comme de nuit. Il lui est également demandé de pratiquer des activités physiques : self-défense, tir.

Au sein du ministère de la justice, l'administration pénitentiaire est la direction la plus importante avec près de 28 000 agents dont un peu moins de 22 000 surveillants. Pour les cinq années à venir ce sont 7800 postes qui seront mis au concours afin de compenser d'une part les départs en retraites (plus de 1000 par an) et de pourvoir les postes créés dans le cadre de la loi de programme de la justice. Ces recrutements massifs s'expliquent par l'augmentation et l'évolution de la population pénale qui atteint aujourd'hui près de 60 000 détenus et prévenus.

Le ministère de la justice dans ses dernières campagnes de recrutement insiste sur le caractère gratifiant du métier : par la rémunération (1284 euros nets en début de carrière) et le régime particulier de retraite (possibilité de partir à 50 ans, bonification au cinquième) , par la dimension humaine du travail de surveillant et par les évolutions de carrière possibles (premiers surveillants, chefs des services pénitentiaires... ).

Les surveillants de l'administration pénitentiaire portent un uniforme dans l'enceinte des établissements. Astreints à un statut spécial, ils n'ont pas le droit de grève.

Les conditions de participation au concours de surveillant des services déconcentrés de l'administration pénitentiaire

Les surveillants de l'administration pénitentiaire sont recrutés par un concours unique ; il n'existe plus en effet de concours interne depuis le 17 décembre 2000.

Pour se présenter au concours de recrutement, les conditions suivantes sont requises :

- posséder la nationalité française,
- jouir de ses droits civiques,
- n'avoir fait l'objet d'aucune condamnation criminelle ou correctionnelle,
- posséder le brevet des collèges ou un diplôme équivalent (cette condition n'est cependant pas opposable aux mères de famille élevant ou ayant élevé trois enfants et aux sportifs de haut niveau),
- être âgé de 19 ans minimum et de 38 ans maximum au 1er janvier de l'année du concours,
Cette limite d'âge peut être reportée sous certaines conditions mais sans pouvoir dépasser 40 ans ; elle n'est pas non plus opposable aux mères de trois enfants, aux veuves et divorcées non remariées, aux femmes et hommes célibataires ayant au moins un enfant à charge.
- se trouver en position régulière vis-à-vis du code national,
- avoir une acuité visuelle d'au moins 15/20 ° avec les deux yeux,
- être reconnu apte physiquement notamment au service de jour comme de nuit.

Le dossier de candidature

Il convient de demander un dossier d'inscription à la direction régionale de l'administration pénitentiaire dont dépend votre domicile.

Outre le dossier correctement rempli, il convient de joindre une copie du diplôme (brevet des collèges ou équivalent), une photocopie de votre carte nationale d'identité ou de votre passeport ou livret de famille, la pièce militaire attestant que vous êtes en règle en ce qui concerne les règles du service national.
Attention, les dossiers illisibles, incomplets, arrivés hors délais ou insuffisamment affranchis sont rejetés.

Le déroulement de la carrière de surveillant des services déconcentrés de l'administration pénitentiaire

Après leur réussite au concours, les lauréats sont nommés « élèves surveillants » et suivent une formation obligatoire qui est rémunérée à l'école nationale d'administration pénitentiaire (ENAP) qui est située à Agen dans le Lot et Garonne (les stagiaires sont logés gratuitement sur place). Une promotion compte environ 400 élèves et deux concours sont généralement organisés par année civile.
Cette formation fait alterner cours et stages. Ceux-ci ont lieu à la fois en établissements mais dans des services extérieurs (foyers d'insertion, services de police et de gendarmerie, établissements hospitaliers spécialisés...).

A l'issue du stage, les candidats sont nommés en fonction de leur rang de classement comme surveillant stagiaire dans l'un des 185 établissements pénitentiaires français (DOM-TOM inclus).

Ces 185 établissements se décomposent en 117 maisons d'arrêt, 55 établissements pour peine et 13 centres de semi-liberté.

Les lauréats du concours s'engagent à servir l'Etat au moins trois ans à compter de leur titularisation. A défaut, ils doivent rembourser tout ou partie des rémunérations perçues pendant la période de formation.

Attention les candidates admises au concours peuvent travailler aussi bien en détention « homme » qu'en détention « femme ».

La rémunération actuelle d'un surveillant varie entre 1284 euros en début de carrière et 2130 euros en fin de carrière.

Les surveillants peuvent accéder :

- au grade de premier surveillant par concours interne ou liste d'aptitude après 4 ans de services effectifs

- au corps des chefs de service pénitentiaire par concours interne après 4 ans de services effectifs.

Le corps des chefs de service pénitentiaire assure l'encadrement des surveillants et premiers surveillants ; ils peuvent exercer les fonctions de chefs de détention, d'adjoint à un chef d'établissement, voire même de chef d'établissement quand la capacité de celui-ci est inférieure à 200 détenus.

Sont également ouverts aux surveillants tous les autres concours de la filière pénitentiaire et notamment ceux de directeur des services pénitentiaires.

  • Epreuve d'admissibilité


L'épreuve d'admissibilité (durée : trois heures, coefficient 3) consiste en :

- une série de questions à choix multiple,

- une série de questions de raisonnement logique faisant appel aux qualités d'analyse, d'observation, de déduction et de bon sens du candidat,

- la rédaction d'un compte rendu établi à partir d'un ou de plusieurs documents relatifs à un événement ou un incident susceptible de survenir à l'occasion de l'exercice des fonctions de surveillant de l'administration pénitentiaire.

Cette épreuve est notée de 0 à 20.

Toute note inferieure a 5 sur 20 est éliminatoire.

  • Epreuves d'admission

Les épreuves d'admission sont précédées d'une présentation collective d'une durée de 30 minutes faite aux candidats admissibles des missions de l'administration pénitentiaire et du métier de surveillant de l'administration pénitentiaire. La présence des candidats à cette présentation est obligatoire.

- Épreuve orale consistant au choix du candidat déterminé au moment de son inscription au concours :

* en un entretien de personnalité portant sur son aptitude à exercer les fonctions de surveillant et ses motivations (durée 20 minutes maximum, coefficient 5).
* en la reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle dès lorsqu'il dispose d'une expérience professionnelle minimale de trois ans (durée : 20 minutes maximum, coefficient 5).

Les candidats doivent en outre se soumettre à des tests psychotechniques interprétés par le psychologue suivi d'un entretien psychologique pratiqué exclusivement par un psychologue ou un psychiatre. Les tests et l'entretien sont utilisés lors de l'épreuve orale.

Ils constituent une aide à la décision des groupes d'examinateurs.

Toute note inférieure a 10 sur 20 est eliminatoire.

Epreuves physiques

Elles comprennent :
pour les hommes: une course de vitesse de 80 mètres ; une course de demi-fond de 1000 mètres ; un lancer de poids de 5 Kg.
pour les femmes:Une course de vitesse de 60 mètres ; une course de demi-fond de 400 mètres ; un lancer de poids de 3 Kg.


La note 0à l'ensemble des épreuves est éliminatoire. La note attribuée pour l'ensemble des épreuves est affectée du coefficient 2.
Les candidats ne peuvent subir les épreuves physiques d'admission que sur présentation, le jour des épreuves, d'un certificat délivré par un médecin agréé attestant qu'ils sont aptes à passer ces épreuves.

Aucune date connue

  Voir la prépa

Préparez ce concours avec la prépa "Surveillant de l'administration pénitentiaire"

Publicité