Concours de la FPT

ESPACE APPRENANT CONNEXION

Accueil > S'informer > Concours > Liste des concours > Ingénieur territorial

Ingénieur territorial

Fonction Publique TerritorialeFonction Publique Territoriale
Filière(s) : Technique
Type de concours : externe
Cadre d'emploi : A

Imprimer
envoyer à un ami
ajouter à ma séléction

  Voir la prépa

Préparez ce concours avec la prépa "Ingénieur territorial"

Le métier d'ingénieur TERRITORIAL

Les ingénieurs territoriaux sont un cadre d'emplois de catégorie A de la filière technique au sein de la fonction publique territoriale.

Les fonctionnaires ayant le grade d'ingénieur territorial peuvent exercer leurs fonctions dans les régions, les départements, les communes, les offices publics d'habitation à loyer modéré, les laboratoires d'analyses chimiques ou d'analyses des eaux et tout autre établissement public relevant de ces collectivités.

Ils sont chargés, suivant le cas, de la gestion d'un service technique, d'une partie du service ou même d'une section à laquelle sont confiées les attributions relevant de plusieurs services techniques.

Ils exercent leurs fonctions dans tous les domaines à caractère scientifique et technique entrant dans les compétences d'une collectivité territoriale ou d'un établissement public territorial, notamment dans les domaines de l'ingénierie, de la gestion technique et de l'architecture, des infrastructures et des réseaux, de la prévention et de la gestion des risques, de l'urbanisme, de l'aménagement et des paysages, de l'informatique et des systèmes d'information.

Ils peuvent en outre occuper l'emploi de directeur des services techniques des villes de 20 000 à 40 000 habitants.

Les conditions d'accès au concours d'ingénieur TERRITORIAL

Tout candidat doit posséder la nationalité française, ou être ressortissant d'un État membre de l'Union Européenne, ou d'un autre État partie à l'accord sur l'Espace Économique Européen ; se trouver en position régulière au regard des obligations du service national de l'État dont il est ressortissant ; jouir de ses droits civiques ; ne pas avoir un casier judiciaire (bulletin n° 2) portant des mentions incompatibles avec l'exercice des fonctions ; remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction. Il existe deux concours.

Le concours externe est ouvert aux candidats titulaires d'un diplôme d'ingénieur habilité par l'État ou d'un titre équivalent.

Les postes seront ouverts au titre de chacune des spécialités suivantes : ingénierie, gestion technique et architecture ; infrastructures et réseaux ; prévention et gestion des risques ; urbanisme, aménagement et paysages ; informatique et systèmes d'information.

La nomination et la formation des ingénieurs TERRITORIAUX

À l'issue du concours, le jury arrête une liste d'aptitude établie par ordre alphabétique. Le recrutement sur liste d'aptitude valable sur tout le territoire français relève de la seule compétence de l'autorité territoriale. L'inscription sur la liste d'aptitude est valable un an, renouvelable deux fois pour un an chacune. Le décompte de cette période est suspendu durant l'accomplissement des obligations militaires ou en cas de congé de maternité ou parental. La demande de renouvellement doit parvenir au centre national de la fonction publique territoriale un mois avant le terme de la première année d'inscription sur la liste et pour un second renouvellement d'une année un mois avant le terme de la seconde année d'inscription sur la liste.

Les lauréats sont nommés ingénieurs subdivisionnaires stagiaires pour une durée d'un an et doivent suivre une période de formation de trois mois. L'autorité territoriale peut également décider que la période de stage est prolongée pour une durée maximale de six mois. Dans une période de deux ans après leur titularisation, les ingénieurs subdivisionnaires doivent suivre une formation d'adaptation à l'emploi d'une durée totale de trois mois.

  • Une épreuve d'admissibilité


Rédaction d'une note, à partir de l'analyse d'un dossier remis au candidat, tenant compte du contexte technique, économique ou juridique lié à ce dossier. Celui-ci porte sur la spécialité choisie par le candidat au moment de son inscription (durée : 5 h, coef 5).

Toute note inférieure à 5 sur 20 entraîne l'élimination du candidat

  • Une épreuve d'admission


Un entretien permettant d'apprécier les connaissances et les aptitudes du candidat. Cet entretien consiste, dans un premier temps, en des questions portant sur l'une des options, choisie par le candidat lors de son inscription, au sein de la spécialité dans laquelle il concourt. L'entretien vise ensuite à apprécier l'aptitude du candidat à s'intégrer dans l'environnement professionnel au sein duquel il est appelé à exercer ainsi que sa capacité à résoudre les problèmes techniques ou d'encadrement les plus fréquemment rencontrés par un ingénieur subdivisionnaire (durée totale de l'entretien : 40 mn, réparties en 15 à 20 minutes pour chacune des deux parties de celui-ci, coef 5).

  • Une épreuve orale facultative de langue


Traduction, sans dictionnaire, suivie d'une conversation, d'un texte rédigé dans l'une des langues suivantes, choisie par le candidat au moment de son inscription : allemand, anglais, arabe moderne, chinois, danois, espagnol, grec moderne, hébreu, italien, japonais, néerlandais, polonais, portugais et russe (préparation : 30 mn, durée : 15 mn, coef 1). Pour cette épreuve, seuls sont pris en compte les points au-dessus de la moyenne.

Ingénieur territorial

Fonction Publique Territoriale

Téléchargez cette fiche programme (format pdf, 0.00 Ko).

Ingénieur territorial

Fonction Publique Territoriale

Téléchargez cette fiche programme (format pdf, 0.00 Ko).

Aucune date connue

  Voir la prépa

Préparez ce concours avec la prépa "Ingénieur territorial"

Publicité

 

Mise en avant CAP V2

 

Annales téléchargeables