Concours de la FPT - Conseiller d'Education Populaire et de Jeunesse (CEPJ)

Carrières Publiques : Préparations aux concours de la fonction publique
Accueil > S'informer > Concours > Liste des concours > Conseiller d'Education Populaire et de Jeunesse (CEPJ)

Conseiller d'Education Populaire et de Jeunesse (CEPJ)

Fonction Publique d'EtatFonction Publique d'Etat
Filière(s) : Socio-éducative
Type de concours : externe
Cadre d'emploi : A

Imprimer
envoyer à un ami
ajouter à ma séléction

  • La fonction et le cadre d'emplois

Le conseiller d'éducation populaire et de jeunesse est un fonctionnaire de catégorie A du ministère de la Santé et des Sports, appelé à exercer, sous l'autorité du chef de service, ses fonctions dans un service déconcentré, en administration centrale ou dans un établissement.
Il contribue à la mise en oeuvre et à la réalisation de la politique de l'État en matière de jeunesse et d'éducation populaire. Ses missions sont regroupées en trois domaines d'intervention : la formation, le conseil et l'expertise, l'expérimentation et la recherche.
Pour mener à bien ses actions, il s'appuie sur ses compétences techniques et pédagogiques, en particulier dans sa spécialité d'origine (1), sur sa connaissance des réseaux de partenariat et des institutions et sur ses capacités d'analyse des besoins sociaux et culturels des publics concernés par son intervention, notamment les jeunes.


(1) SPÉCIALITÉS : Livre et lecture ; art dramatique ; arts et traditions populaires ; arts plastiques ; danse ; image et son ; musique ; expression écrite et orale ; sciences économiques et juridiques ; sciences humaines appliquées ; activités scientifiques et techniques ; sciences et techniques de la communication ; jeunesse.

  • Conditions d'accès

Les candidats à un concours de recrutement de la fonction publique doivent remplir les conditions générales de nomination à un emploi public suivantes (au plus tard à la date de la première épreuve d'admissibilité du concours)

Conditions spécifiques d'accès

Les candidat(e)s doivent être titulaires d'un diplôme sanctionnant le deuxième cycle de l'enseignement supérieur (licence notamment) ou de titres ou diplômes (D.E.F.A notamment) dont la liste est fixée limitativement par arrêté conjoint du ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative et du ministre de la fonction publique (Arrêté du 11/2/1986 - J.O. du 16/2/86)

  • Renseignements

Vous pouvez vous adresser au Pôle accueil
Concours administratifs et examens professionnels de la fonction publique d'Etat organisé par le ministère de la santé et des sports

Accueil du public :
de 9h30 à 12h et de 14h à 17h30

Direction des ressources humaines
Sous-direction des emplois et des compétences - Bureau du recrutement
10, place des cinq martyrs du lycée Buffon - 75015 PARIS

Téléphone :
0800 006 422
(appel gratuit)

Les candidats font connaître lors de leur inscription par internet, la spécialité qu'ils ont choisie (1), les trois thèmes qu'ils ont retenus pour l'épreuve n° 5 ainsi que l'épreuve orale facultative qu'ils désirent éventuellement subir. Les candidats qui choisissent l'option de langue vivante précisent la langue dans laquelle se déroulera l'épreuve.
Toute candidature visant une spécialité, une option ou une langue vivante ne figurant pas dans la liste portant ouverture des concours sera refusée.
Toute composition dans une autre spécialité que celle choisie lors du dépôt du dossier de candidature entraîne l'annulation de l'épreuve correspondante.
Il est attribué à chacune des épreuves une note de 0 à 20. Toute note égale ou inférieure à 6 dans les épreuves de spécialité (épreuve écrite n°2 et épreuves orales n° 5 et 6) est déclarée éliminatoire après délibération du jury.
Les épreuves écrites font l'objet d'une double correction.

  • Epreuves écrites d'admissibilité


Épreuve n° 1

Une épreuve écrite de culture générale portant sur un sujet d'actualité en rapport avec l'éducation populaire ou la vie associative. (durée : 4 heures ; coefficient 3 ; 2 sujets au choix).

Épreuve n° 2
Une épreuve écrite de spécialité consistant en une analyse de document portant sur un sujet en rapport avec la réalité contemporaine choisi dans l'une des spécialités du concours. (durée : 4 heures ; coefficient 3 ; 1 sujet par spécialité).

Épreuve n° 3
Une épreuve écrite de pédagogie générale relative au domaine de la jeunesse et de l'éducation des adultes. (durée : 4 heures ; coefficient 3 ; 2 sujets au choix).

  • Epreuves orales d'admission

Épreuve n° 4
Une épreuve orale portant sur la vie associative, l'organisation et le fonctionnement de l'administration publique française, les notions essentielles relatives à l'Europe et aux institutions internationales. Exposé et entretien avec le jury à partir d'un sujet tiré au sort par le candidat. (préparation : 30 minutes ; exposé et entretien : 30 minutes ; coefficient 2).

Épreuve n° 5
Une évaluation de la compétence technique dans la même spécialité que celle de l'écrit. Pour certaines spécialités, cette évaluation peut porter sur une réalisation. Le candidat présente avant cette épreuve un dossier personnel sur trois thèmes relatifs à cette spécialité, thèmes qu'il a indiqués au moment de son inscription. Le jury choisit un sujet d'épreuves en rapport avec l'un de ces thèmes. L'évaluation ne porte pas sur ce dossier personnel, mais le jury peut, le cas échéant, apprécier la manière dont le candidat utilise son dossier pour traiter le sujet donné. (les durées de la préparation et de l'entretien sont indiquées sur l'arrêté du 11 février 1986 modifié fixant les modalités d'organisation des concours pour le recrutement des conseillers d'éducation populaire et de jeunesse ; coefficient 3).

Épreuve n° 6
La conduite pédagogique d'une séance de travail avec un public, dont le sujet est déterminé par le jury dans la même spécialité que l'épreuve no 5. La présentation critique de cette séance par le candidat est suivie d'un entretien. (les durées de la préparation, de la séance et de l'entretien sont variables selon la spécialité et sont indiquées dans l'arrêté du 11 février 1986 modifié fixant les modalités d'organisation des concours pour le recrutement des conseillers d'éducation populaire et de jeunesse ; coefficient 3).

Épreuve n° 7 (facultative)
Les candidats aux concours d'accès au corps de conseillers d'éducation populaire et de jeunesse peuvent demander à subir une épreuve orale facultative parmi les langues vivantes suivantes :
Langues étrangères : Allemand, Anglais, Arabe, Espagnol, Italien, Portugais, Russe.
Langues régionales : Alsacien, Basque, Breton, Catalan, Corse, Flamand, Occitan.
L'épreuve orale facultative consiste en un commentaire, dans la langue vivante choisie par le candidat, d'un document fourni par le jury. (préparation : 15 minutes ; commentaire suivi de questions : 15 minutes). Pour cette épreuve, seuls les points obtenus au-dessus de la moyenne (10 sur 20) sont pris en compte en vue de l'admission à l'issue des épreuves écrites et orales.

(1) SPÉCIALITÉS : Livre et lecture ; art dramatique ; arts et traditions populaires ; arts plastiques ; danse ; image et son ; musique ; expression écrite et orale ; sciences économiques et juridiques ; sciences humaines appliquées ; activités scientifiques et techniques ; sciences et techniques de la communication ; jeunesse.

Aucune date connue

Sur votre agenda

CAP recherche formateur rurbrique agenda
 

Publicité

 

Mise en avant CAP V2

 

Annales téléchargeables