Concours de la FPT

ESPACE APPRENANT CONNEXION

Accueil > S'informer > Concours > Liste des concours > Cadet de la police nationale

Cadet de la police nationale

Fonction Publique d'EtatFonction Publique d'Etat
Filière(s) : Administrative
Type de concours : externe
Cadre d'emploi : C

Imprimer
envoyer à un ami
ajouter à ma séléction

  Voir le module e-learning

Préparez ce concours avec le module "Culture administrative"

Le cadre d'emplois des cadets de la police

Le cadre d'emplois des cadets de la police a été créé récemment.
C'est en effet un décret du 23 décembre 2004 qui permet leur recrutement sur des bases identiques à celles des adjoints de sécurité (qui sont, rappelons-le, des emplois/jeunes) et ce dans le cadre de contrats de droit public d'une durée maximale de 5 ans non renouvelable.
Les cadets de la police ont donc le statut d'adjoint de sécurité (ADS) mais ne sont pas des emplois/jeunes.
L'objectif de cette réforme est de favoriser la promotion de l'égalité des chances dans le recrutement au sein de la police nationale en facilitant l'accès aux métiers de la police.
Il s'agit aussi de faciliter l'insertion sociale et professionnelle de jeunes de toutes origines, et particulièrement ceux des quartiers défavorisés.
Le dispositif, qui s'est mis en place en 2005, concernera chaque année 1 000 jeunes de 18 à 26 ans.

Le recrutement des cadets de la police

Un seul recrutement annuel est prévu, la formation débutant lors de chaque rentrée scolaire.
Les dossiers de candidature sont collectés par les structures de formation de la police nationale (l'une des quatorze écoles nationales de police ou l'un des quatorze centres de formation de la police) qui sont par ailleurs chargées de vérifier les conditions de recevabilité et d'organiser les différentes phases de sélection.

Les candidats doivent satisfaire aux conditions de recrutement imposées à tout candidat à l'emploi d'adjoint de sécurité : être âgé de 18 ans à 26 ans, mesurer au moins 1,60 m, remplir les conditions d'aptitude physique requises et satisfaire aux conditions de moralité exigées des personnels de la police nationale. Aucune condition de diplôme n'est exigée.

Les candidats sont d'abord sélectionnés sur dossier par une commission mixte police nationale/éducation nationale, présidée par le directeur de la structure de formation de la police nationale territorialement compétent.
Ils doivent ensuite subir une épreuve de tests psychologiques et seuls les candidats ayant reçu un avis « favorable » ou « réservé » sont admis à passer l'épreuve suivante.
Celle-ci consiste en un entretien de sélection devant une commission départementale présidée par le préfet ou son représentant. Cette commission comprend en outre un représentant de la structure de formation « police », un représentant de l'établissement partenaire de l'éducation nationale, un psychologue, un représentant de la direction départementale de la sécurité publique locale.

Les candidats retenus doivent également se soumettre à une vérification de leur aptitude physique et font l'objet d'une enquête administrative avant signature de leur contrat d'engagement par le préfet.

Pour vous renseigner et vous procurer un dossier de candidature : adressez-vous à votre préfecture de département.

Le déroulement de la formation

La formation des cadets de la police est d'une durée de 12 mois. Elle comporte une période d'essai de trois mois pendant laquelle le cadet peut être licencié sans indemnité ni préavis.
La formation repose sur l'alternance entre une formation dans une structure de la police nationale, trois séquences de stages en services opérationnels de police et de 300 à 400 heures d'enseignement général dans un établissement relevant de l'éducation nationale.
Cette formation vise à préparer les cadets aux épreuves du second concours de gardien de la paix (qui est actuellement réservé aux adjoints de sécurité).
Les cadets peuvent se présenter à ce concours au terme de cette année de formation.
Pendant l'année de formation, les jeunes gens ou jeunes filles recrutés au titre de ce nouveau dispositif se voient conférer l'appellation de « cadets de la République - option police nationale ».
Ils perçoivent par ailleurs une allocation d'études dont le montant sera fixé par un prochain arrêté interministériel. On peut toutefois supposer que le montant de cette indemnité sera proche de celle actuellement perçu par les ADS et qui atteint 990 euros par mois.
Durant leur scolarité, les cadets doivent se conformer au règlement intérieur de la structure de formation à laquelle ils sont rattachés, mais également aux règles déontologiques s'imposant aux adjoints de sécurité, et plus généralement à l'ensemble des personnels de la police nationale.

En cas de réussite au concours

À l'issue de leur formation professionnelle, les cadets poursuivent leur contrat par une affectation en qualité d'adjoint de sécurité dans un service de police du département où ils ont élu domicile, en attendant les résultats du concours, et au minimum jusqu'à leur incorporation en école de police en qualité d'élèves gardiens de la paix.
À défaut de réussite au concours de gardien de la paix, ils poursuivent leur contrat d'adjoint de sécurité jusqu'à son terme.

Les candidats sont d'abord sélectionnés sur dossier par une commission mixte police nationale/éducation nationale, présidée par le directeur de la structure de formation de la police nationale territorialement compétent.
Ils doivent ensuite subir une épreuve de tests psychologiques et seuls les candidats ayant reçu un avis « favorable » ou « réservé » sont admis à passer l'épreuve suivante.
Celle-ci consiste en un entretien de sélection devant une commission départementale présidée par le préfet ou son représentant. Cette commission comprend en outre un représentant de la structure de formation « police », un représentant de l'établissement partenaire de l'éducation nationale, un psychologue, un représentant de la direction départementale de la sécurité publique locale.

Les candidats retenus doivent également se soumettre à une vérification de leur aptitude physique et font l'objet d'une enquête administrative avant signature de leur contrat d'engagement par le préfet.

Aucune date connue

  Voir le module e-learning

Préparez ce concours avec le module "Culture administrative"

Publicité