01 - Combien existe-t-il de fonctions publiques ? - 01 - Combien existe-t-il de fonctions publiques ?

Carrières Publiques : Préparations aux concours de la fonction publique
Accueil > 01 - Combien existe-t-il de fonctions publiques ?

01 - Combien existe-t-il de fonctions publiques ?

01 - Combien existe-t-il de fonctions publiques ?

Il existe en France trois grandes fonctions publiques : la fonction publique d'État, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière qui, ensemble, totalisent près de 5 millions de fonctionnaires. La fonction publique d'État comprend environ 2550000 agents. La fonction publique territoriale comprend environ 1500000 agents et la fonction publique hospitalière 950000 agents. À cela se rajoutent La Poste et France Télécom qui comprennent environ 440 000 agents. Les fonctions publiques sont fondées sur un statut général commun fixant les droits et les obligations des fonctionnaires ; chaque fonction publique est régie par des dispositions particulières à caractère national. Les emplois de la fonction publique sont répartis en trois catégories hiérarchiques, chaque catégorie étant elle-même constituée de plusieurs corps d'emplois pour la fonction publique d'État ou cadres d'emplois pour la fonction publique territoriale. Il existe également un statut particulier pour les agents de la ville de Paris. Ce dernier définit les modalités d'accès, de déroulement de carrière, de formation, de promotion, de mobilité au sein de cette fonction publique particulière. Il précise aussi les fonctions exercées par les fonctionnaires qui y sont soumis. La fonction publique d'État (FPE) Les emplois de la fonction publique d'État se répartissent entre les administrations centrales de l'État et les services déconcentrés. Il s'agit dans le premier cas des services centraux des ministères, situés généralement à Paris, ayant en charge la conception et la coordination des actions de l'État au niveau national. Dans le deuxième cas, ils concernent les actions de l'État au niveau de la région et du département (préfectures, rectorats, directions départementales...) ou les établissements publics rattachés aux différents ministères. De nombreux fonctionnaires exercent par ailleurs leurs fonctions dans les établissements publics d'enseignement (universités, lycées, collèges). La fonction publique territoriale (FPT) La fonction publique territoriale confie aux collectivités locales la responsabilité de services d'intérêts locaux. Elle est en proportion croissante et représente plus du quart de l'ensemble des fonctionnaires. Elle regroupe l'ensemble des emplois des collectivités territoriales (la commune, le département, la région) et de leurs établissements publics (syndicats intercommunaux, communautés d'agglomération, etc.). La fonction publique hospitalière (FPH) Elle regroupe, à l'exception du personnel médical (médecins, biologistes, pharmaciens et orthodontistes), l'ensemble des emplois des établissements d'hospitalisation publics, des maisons de retraite publiques, des établissements publics ou à caractère public relevant des services départementaux de l'aide sociale à l'enfance, des établissements publics pour mineurs ou adultes handicapés ou inadaptés, des centres d'hébergement et de réadaptation sociale publics ou à caractère public. La fonction publique européenne Avec la mise en oeuvre de l'Union européenne, la fonction publique française s'ouvre progressivement à l'ensemble des ressortissants des États membres de la Communauté. Le personnel des institutions communautaires (Commission européenne, Parlement européen, conseil des ministres de l'Union, Cour de justice des Communautés européennes, comité économique et social, Cour des comptes et comité des régions) est le reflet de la diversité culturelle des pays membres. En règle générale, il travaille dans trois langues principales : le français, l'anglais et l'allemand. Les fonctionnaires européens ne sont pas soumis à un régime de quotas nationaux. Toutefois, il est de règle que les institutions communautaires qui recrutent veillent à une répartition à peu près équilibrée entre les différentes nationalités. En plus d'une parfaite maîtrise d'une des langues officielles de l'Union européenne, les institutions communautaires exigent une connaissance satisfaisante d'une seconde langue officielle. Une fois recrutés, les fonctionnaires bénéficient d'une formation linguistique intensive. Bien que les institutions communautaires recrutent chacune de leur côté, elles peuvent collaborer et cette coopération se traduit par des concours de recrutement interinstitutionnels communs. Mais, même lorsqu'ils sont organisés séparément, les concours généraux des institutions se ressemblent et, une fois recrutés, leurs fonctionnaires relèvent de règles et de structures communes. Tous les candidats doivent être ressortissants d'un des États membres. Leur profil, la formation exigée et les qualifications requises varient selon la catégorie d'emploi (A, B, C et D) pour laquelle ils postulent. Les avis de concours sont publiés au Journal officiel des Communautés européennes.

Les 10 Questions pour rentrer dans la FP

Publicité