Actualité

Assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques principal : 3 conseils pour être nommé…

lien externe vers facebooklien externe twitterlien externe vers Google+
lien externe imprimerlien externe envoi par email

Les prochaines épreuves des concours d’assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques principal (ACPB) débutent au mois de mai prochain. Bien préparé, la liste d’aptitude est une certitude… Et ensuite ? Comment être recruté ? Quels profils, quelles qualités et compétences intéressent les employeurs locaux en 2019 ?

Collectivités cherchent … « donneurs d’envie » à la culture !

Les assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques principaux appartiennent au cadre d'emplois de catégorie B (cadres intermédiaires) de la filière culturelle de la fonction publique territoriale. Ils sont affectés, en fonction de leur formation, dans un service ou établissement correspondant à leur spécialité : musée, bibliothèque, archives, centre de documentation.

Un métier incontournable dans le développement des actions culturelles et éducatives locales qui a considérablement évolué ces dernières années.

Auparavant, l’ACPB principal était essentiellement « acquéreur-prêteur » ; il était celui qui conservait les ouvrages, documents, œuvres, etc., et, éventuellement, les mettait en accès public. Aujourd'hui, les métiers de la culture doivent s’adapter à un nouveau contexte : tarissement des financements publics, recomposition des territoires, transition numérique, pluralisme culturel, demande accrue de participation, essor de l’économie collaborative... (cf.   Observatoire des politiques culturelles - 2019). L’ACPB principal sort de plus en plus de ses murs, va chercher les publics dans d'autres espaces (ex. lectures « pelouse »…). Avec les élus, il participe à la conception, au développement et à la mise en œuvre des projets culturels du service ou de l’établissement. Ce professionnel est donc amené à négocier, à côtoyer divers interlocuteurs et partenaires locaux (préfet, chefs d’établissements scolaires, écoles, entrepreneurs…) à l'occasion d'opérations aussi diverses que la lutte contre l'illettrisme, la promotion de la lecture ou lors d’évènements nationaux (Nuit des musées, Journées européennes du patrimoine, Portes du temps, etc.).

Au quotidien, il peut avoir en charge la communication, la promotion auprès des médias et participer à la mise en œuvre de certains projets : projections, concerts, organisations d’évènements, publications… Assurer la promotion de l’événement est une part importante du métier. Il faut informer le public, « susciter l’envie ». Il peut aussi être chargé du système d’information et de son développement ; participer aux plages de service public (ex. accueil, prêt-retour des documents, inscriptions …), à la constitution, au développement et à la mise en valeur des fonds.

Les bibliothèques, les musées, les archives et le monde culturel territorial dans son ensemble offrent, aujourd’hui, un marché de l'emploi particulier, en plein essor. Sans être exhaustif, avoir à manager fait aussi partie des missions relevant du grade d’assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques principal. Ainsi, l’ACPB principal peut occuper un poste de directeur de médiathèque ou encore de centre documentaire, de responsable du développement de la lecture publique, diriger des services ou des établissements (ex. bibliothèque de quartier, etc.) lorsque la direction de ces derniers par un agent de catégorie A n'apparaît pas nécessaire. Parmi les métiers les plus en vogue (cf. www.emploipublic.fr/offre-emploi) figurent ceux de médiateurs culturels, responsables section jeunesse de médiathèque, coordinateurs des ressources numériques, archivistes. Projets territoriaux ambitieux de modernisation et d’innovation au service de l’usager obligent. 

Comment être recruté ? En étant, tout d’abord, actif dans ses recherches.

Les concours d’accès à l’ACPB principal relevant de la fonction publique territoriale (FPT) : pour être recruté, être inscrit sur la liste d’aptitude par le centre départemental de gestion (CDG ou CIG : centre interdépartemental de gestion) ne suffira pas. A la différence de la fonction publique d’État, la recherche d’emploi dans la Territoriale, relève d’une démarche personnelle.
La promotion est, quant à elle, soumise à une proposition de l’autorité territoriale, un choix des instances paritaires (commission administrative paritaire) et la nomination sur un poste vacant dont les missions sont en adéquation avec le grade.
Il vous faudra donc consulter les annonces de postes vacants en interne (dans votre collectivité, si vous êtes déjà fonctionnaire) pour envisager une mobilité,  ou sur les sites des CDG/CIG. Un poste vous intéresse ? Répondez-y, en envoyant l’attestation de réussite au concours, un CV et une lettre de motivation.

Puis, en rédigeant un CV et une lettre de motivation qui provoqueront la rencontre

Rédiger ou mettre à jour son curriculum vitae (CV) n’est pas un exercice facile. Pour réussir, il faut prendre le temps de poser par écrit ses compétences/savoir-faire, connaissances, expériences et pourquoi pas, ses activités extra-professionnelles (associations…).
Primauté de l’intérêt général, accessibilité, continuité, innovation, performance des structures, placer ou replacer les citoyens au cœur d’un projet de territoire, en « bon » professionnel, l’ACPB doit savoir porter un projet dans son ensemble : de la construction d’une structure (ex. bibliothèque), du programme à la constitution des collections, en passant par la politique d'animation, par exemple. Participer à l’enrichissement des collections, la gestion des commandes et le suivi de budget selon les orientations définies par la hiérarchie ou le projet de service, fait également partie des responsabilités de l’ACPB principal. Il doit aussi savoir être force de propositions de projets d’action culturelle, d’évolutions de stratégies culturelles (ex. Bibliobus, développement de l’accès au numérique..). C’est, enfin, un pilote, un animateur, un médiateur dans le domaine de la médiation entre le public et les ressources, la valorisation des collections.

Les chargés de recrutement des collectivités territoriales cherchent des collaborateurs qui sauront assurer toutes ces missions. Un bon CV devra indiquer les expériences et formations professionnelles en rapport avec le poste, mais pas uniquement.

Le candidat au poste d’ACPB principal doit savoir mettre en avant ses qualités professionnelles et personnelles : connaissance du milieu artistique et culturel, rigueur, minutie. Mais sont également de mise, dynamisme, curiosité intellectuelle, un fort intérêt pour l’animation et l’action culturelle, des capacités d’écoute des besoins du public (particuliers, professeurs, étudiants, chercheurs, généalogistes, journalistes...) et d’anticipation.

Les éventuelles expositions et conférences, les ateliers pédagogiques... demandent des qualités d'accueil et un bon sens du contact. L’ACPB principal doit donc savoir se montrer pédagogue pour aider les usagers/utilisateurs sans pour autant faire à sa place !

La connaissance de plusieurs langues (étrangères, anciennes ou contemporaines) et un bon carnet d’adresses constituent d’autres atouts sérieux. Enfin, les métiers d’ACPB principal demandent de la disponibilité (un ACPB a souvent à travailler en dehors des « heures de bureaux » et le week-end). 
Quant à la lettre de motivation, en une dizaine de phrases courtes, directes et simples, le destinataire doit comprendre :

  •    le statut du candidat (lauréat du concours de Assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques principal de 2e classe et éventuellement titulaire de la fonction publique – grade actuel (ex. Assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèque)…),
  • son parcours (privé-public, public-public) afin d’éveiller l’intérêt chez le recruteur,
  • pourquoi le candidat souhaite être recruté : ce qui l’intéresse, son envie,
  • ce qu’il peut apporter sur ce poste, à la collectivité/structure,
  • enfin, qu’il souhaite une entrevue pour parler de son projet.


Pour accroître ses chances de décrocher des réponses positives, utiliser les tutoriels en ligne est un appui sérieux. Dans la réflexion et la construction de son projet professionnel, mais aussi pour l’aide à la formalisation et à la mise en avant des compétences et des qualités des candidats qu’apportent les tuteurs.

Dans tous les cas, il est important de rester confiant, si la lettre de motivation n’est pas parfaite, un profil - s’il est dynamique, pouvant répondre aux attentes du recruteur - permettra au candidat de décrocher un entretien. Les collectivités et les établissements territoriaux sont d’abord des lieux sociaux où se rencontrent des êtres humains. La bienveillance est de mise.

Enfin… Convaincre « en professionnel » lors de l’entretien

Dernière ligne droite… la rencontre avec un jury de recrutement. En général, le candidat sera reçu par un chargé de recrutement de la collectivité, votre futur supérieur hiérarchique direct et/ou votre futur « n+2 » (directeur ou directeur adjoint). Ces personnes vont alors poser des questions qui portent directement sur le travail à mener… Afin de révéler la manière dont l’ACPB principal se comportera « réellement » dans le poste.

En bon professionnel, comment convaincre ? En mettant en avant que le candidat est déjà ACPB principal. Tout en étant concis et pédagogue, le jury sera attentif au postulant qui indiquera en quoi son profil est en adéquation avec le poste, en quoi il n’a pas postulé par hasard, ni uniquement pour « faire valoir son concours »…

Ce qui importe n'est pas tant que le candidat ait pratiqué exactement le même emploi ou le même type de poste mais comment il a réagi dans des situations proches de celles auxquelles il pourrait être confronté. Celui qui saura parler de son expérience en montrant sa capacité à s’organiser et à travailler en équipe, et qui saura parler de ses valeurs et de ses qualités professionnelles et personnelles qu’il proposera de mettre au service de la structure, est sûrement un futur recruté !

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×