Actualité

Comment bien rédiger l’introduction de la note de synthèse au concours d’attaché territorial 2021 ?

février 2021

lien externe vers facebooklien externe twitterlien externe vers Google+
lien externe imprimerlien externe envoi par email

Les prochaines épreuves des concours d’attaché territorial débutent au mois de juin  2021 (report lié à la crise sanitaire Covid19 oblige). Comment décrocher une bonne note lors de l’épreuve de la note de synthèse ? Et bien, une excellente copie commence par… une bonne introduction. Pour faire bonne impression dès les premières lignes et être parmi les meilleurs, voici 8 conseils clés à suivre.

1. Prenez soin de rédiger sans faute d’orthographe !  

Très prisés, les concours (externe, interne, 3e voie) d’attaché territorial (catégorie A – filière administrative – fonction publique territoriale) visent à sélectionner les meilleurs managers locaux. Posséder d’excellentes qualités rédactionnelles est une qualité fondamentale. L’épreuve de la note de synthèse va permettre de vérifier cette compétence.

Bien rédiger l’introduction est donc important. Le correcteur va commencer par cela. Votre introduction donne le ton de votre note. Même si le nombre de points (souvent 3 points) est relativement faible dans le barème, l’impression donnée par sa lecture va influencer votre lecteur tout au long de la copie.

Aussi, soignez l’orthographe. Des fautes d’orthographe dans l’introduction, ce serait dommage. Dans les termes du sujet notamment, soyez vigilant. Prenez soin de vous lire avant de rendre votre devoir.

2. Respectez les étapes obligées d’une introduction bien construite

Ensuite, par où commencer pour bien construire une bonne introduction ? Et bien, tout simplement en respectant 3 étapes :

  1. l’accroche
  2. la définition des termes, le rappel des enjeux du sujet posé
  3. l’annonce explicite du plan de votre note.

3. Travaillez votre accroche pour être au-dessus de la mêlée

Tout d’abord, l’accroche. Une accroche peut reprendre une actualité récente ou une étude, une statistique mais pour être bonne, elle doit retenir l’attention. Aussi, évitez les « lieux communs », ou des généralités, et à l’inverse, un fait trop anecdotique, trop précis. L’accroche doit éveiller le lecteur sur les enjeux du sujet posé. Il faut donc bien étudier, analyser le niveau de l’accroche.

4. Délimitez le sujet et définissez les termes

Ensuite, vous devez définir les termes du sujet. Selon les cas posés, la définition va être plus ou moins longue. Si le sujet est très juridique, un report des définitions est possible en début de note. Rappelez-vous, dans une bonne introduction, la définition doit rester relativement courte.

Sur la formulation de votre définition, évitez qu’elle soit maladroite, trop scolaire, comme par exemple : « On peut définir le terme … comme étant… ». Appuyez vous plutôt sur des définitions juridiques (ex. « Le code du travail définit… ») ou encore, celles données par des autorités citées dans le dossier.

Par ailleurs, il vous appartient de délimiter votre sujet. Vous devez faire comprendre au correcteur que vous avez pris la mesure du sujet (et donc que vous allez éviter le hors sujet).

Pour cela, vous allez le délimiter dans le temps et dans l’espace :

  • Dans le temps, comme les sujets sont généralement des sujets d’actualité, vous pouvez vous appuyer sur le dossier et donner un petit plus historique, en reprenant une loi plus ancienne, par exemple ;
  • Dans l’espace, dans le sens où il s’agit essentiellement de sujets portant sur la France avec un éclairage européen, le correcteur s’attend à ce que vous preniez la mesure de cette limite dans votre introduction. C’est évident mais votre introduction doit le rappeler.

Pensez, enfin, à bien relier votre accroche avec les définitions. Les 3 étapes sont attendues et pour bien les respecter, elles doivent être reliées. Cela se fait le plus souvent, en utilisant des connecteurs logiques (ex. « plus généralement, également, en outre, par ailleurs, puisque, non seulement,… »).

5. Situez les enjeux

Puis, vous allez devoir situer les enjeux du sujet. Autrement dit, vous allez devoir les placer par rapport à des enjeux plus globaux. La question à se poser est : « qu’est-ce qui est en jeu ? ». Est-ce qu’il s’agit d’enjeux environnementaux, économiques, sociaux, d’actualité ? A nouveau, il s’agit de prendre la mesure du sujet par rapport à une actualité, des sujets plus globaux.

6.  Faites une annonce explicite de votre plan…

Troisième étape, vous allez terminer votre introduction par l’annonce de votre plan. Reprenez exactement les termes des titres de celui-ci. Inutile de les reformuler. En revanche, reliez les titres de votre note à venir pour montrer la dynamique de votre plan. Vous pouvez choisir d’utiliser par exemple, « Si….En revanche… » ou faire deux phrases, en utilisant à nouveau les connecteurs logiques (ex. « Toutefois, néanmoins… »).

7. …Qui contiendra la problématique de votre note

A ce stade, reste la question de la problématique. Dans une note de synthèse, la formuler par une question serait malvenu. Ce n’est pas une dissertation. La problématique doit découler des enjeux. Puisqu’il y a des enjeux, il y a un « vrai » sujet à analyser et il faut même faire des propositions. Aussi, lorsque vous allez parler des enjeux, vous allez par exemple, mettre en avant un paradoxe (ex. « Alors que... les résultats… ne sont pas atteints » ; « Bien que… »).

Gardez en mémoire que le plan sert à répondre à la problématique du sujet. Aussi, quand vous êtes dans l’annonce de votre plan, vous êtes dans la problématique.

8. Faites court et bien structuré

Pour terminer, une note de synthèse doit être… synthétique. Faites court et bien structuré dès l’introduction. Pour bien démarrer votre note et plus globalement, pour réussir l’épreuve !

Pour vous aider, n’hésitez pas à lire des bonnes copies. Vous y trouverez les connecteurs logiques régulièrement utilisés (cf. conseils 4 & 6). Cela vous aidera encore à comprendre les attendus du jury.

Dernier conseil : les correcteurs des concours d’attaché territorial sont, comme bon nombre de jurys de concours, des passionnés qui baignent dans l’actualité territoriale. Vous avez donc intérêt à compléter vos révisions par des travaux corrigés lors de préparations.

Bonne rédaction !

 

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×