Actualité

Comment être nommé adjoint d'animation territorial après l’examen professionnel ?

lien externe vers facebooklien externe twitterlien externe vers Google+
lien externe imprimerlien externe envoi par email

Au mois de mars 2020, vous passerez les épreuves de l’examen professionnel d'adjoint d’animation territorial. L’animateur territorial intervient de la petite enfance au grand âge, en proposant des activités répondant aux besoins spécifiques de chaque public. Accompagnateur de projet jeunesse, référent périscolaire, animateur intergénérations... les débouchés sont nombreux ; bien préparé, vous êtes confiant sur votre réussite, mais comment trouver le poste fait pour vous ?

Rappel : Admission à un examen professionnel ne vaut pas accès automatique au grade supérieur !

La réussite à un examen professionnel permet à un agent déjà titulaire et remplissant les conditions d’ancienneté requises, de progresser dans sa carrière. A l’issue de l’examen professionnel d'adjoint d'animation territoriale (catégorie C - filière animation), le centre de gestion (CDG ou CIG) établit la liste d’aptitude classant par ordre alphabétique les candidats déclarés aptes par le jury. Pour autant, votre inscription sur cette liste n’oblige pas votre employeur à une promotion.

Les employeurs (maires, présidents de département ou de région et leurs établissements : EPCI, CCAS, OPHLM,…) sont libres de leur choix, en vertu du principe de libre administration des collectivités territoriales. Il vous faut donc consulter les annonces de postes vacants sur les sites des CDG ou CIG, envoyer une attestation de réussite à l’examen professionnel, un CV et une lettre de motivation auprès des employeurs recruteurs (dirigeants élus des collectivités territoriales : maires, présidents de département ou de région, des structures intercommunales et des autres établissements publics qui s’y rattachent : établissements publics locaux d'accueil et d'hébergement comme les centres de loisirs, les maisons des jeunes et de la culture, etc).

Gardez confiance, les collectivités recherchent en permanence (réserve faite des périodes d'élections), des adjoints d’animation territoriaux. De plus, vous avez déjà de l’expérience dans la Territoriale, un atout de taille pour vos recherches.

Près de 500 offres d’emploi d’adjoint d'animation territorial à pourvoir

Avec plus de 500 offres d'emploi destinées aux adjoints territoriaux d’animation  par semaine sur le territoire national, le choix est vaste. Le champ d’intervention et le public variés : périscolaire, animation des quartiers, médiation sociale, développement rural et politique de développement social urbain, structures d’activités de loisirs, d’hébergement, clubs seniors...

Des opportunités d’emplois pour les adjoints d'animation territoriale se créent année après année, notamment avec l’apparition de nouveaux dispositifs. Dernier exemple en date : le « Plan mercredi » mis en place depuis 2018 par l’État, en partenariat avec les CAF, pour accompagner les collectivités à organiser un accueil de loisirs éducatifs le mercredi, avec une offre d’activités périscolaires, la plus riche et diversifiée possible, en cohérence avec les enseignements scolaires.

Au quotidien, les adjoints territoriaux d’animation assurent des tâches d’accueil, de gestion administrative, sanitaire et matérielle mais aussi d’encadrement des enfants dans le cadre de l’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) d’un centre social ou de restauration scolaire, de pépinières de projets jeunes. Ils mettent également en place des espaces d’activités en conformité avec la réglementation ; contribuent à la mise en œuvre de dispositifs (ex. d’accompagnement à la scolarité) ; participent aux ateliers de soutien scolaire pluridisciplinaire ou encore à l’organisation, la logistique et l’animation des actions et manifestations organisées par la structure d’accueil (ex. participation à la programmation d’agendas, rédaction de fiches actions). Ils sont également force de proposition en matière d’animations et de projets. Ils peuvent aussi avoir des fonctions de tenue d’une régie de recettes et de dépenses. Les adjoints territoriaux d’animation exercent leurs fonctions sous la direction d'un ou de plusieurs animateurs.

Classiquement, les adjoints d'animation territorial exercent les métiers (source : guide des métiers du CNFPT) d’adjoint d'animation des activités périscolaires, d’animateur en centre de loisirs, « enfance et loisirs », de club seniors, d’animateur de rue, de quartier, en MJC, ou encore, médiateur social. Pour ce dernier métier, les adjoints territoriaux d’animation peuvent participer aux actions de prévention des conflits ou de rétablissement du dialogue entre les personnes et les institutions dans les espaces publics ou ouverts au public. Enfin, ils peuvent participer à la mise en place de mesures d’insertion. 

Pédagogie, prise d’initiatives, créativité … des qualités indispensables

Savoir mettre au service de son employeur son aisance relationnelle, son bon sens de l’organisation et sa capacité d’adaptation sont des qualités indispensables pour être adjoint d’animation territorial. Titulaire du brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur-technicien (BAPAAT) ou d’une qualification reconnue comme équivalente (BAFD, BPJEPS LTP), l’adjoint d’animation territorial doit savoir s'occuper des adolescents, des enfants, voire des tout-petits (périscolaire en maternelle et centres de loisirs des 3-6 ans) mais aussi des seniors.

Pédagogue, il sait faire preuve de patience et maîtrise les besoins fondamentaux de l’enfant ou du public avec lequel il travaille. Diplomatie, réactivité, sang-froid, sérieux et prise d'initiative sont des qualités également indispensables. L’adjoint d’animation territorial doit savoir se positionner comme l’interlocuteur privilégié des familles, apprécier le contact et être à l’écoute, des équipes enseignantes et des enfants, par exemple.

En tant qu’« accompagnateur de projets » (ex. projets  citoyens ou projets jeunesse auprès des 11-25 ans), il doit être capable d’accompagner des jeunes, dans l’élaboration et la mise en place de leurs projets, d’assurer leur sécurité physique, morale et psychologique, le suivi pédagogique et l’évaluation des actions menées.

Travailler en équipe, être capable de comprendre rapidement les consignes données par sa hiérarchie, respecter celles-ci, mais aussi savoir appliquer à la lettre les règles de sécurité sont des qualités essentielles à l’adjoint d’animation territorial.

Se montrer curieux, savoir rechercher l'information la plus précise, la plus récente et s’informer de l’évolution de la législation sont des atouts pour être adjoint d’animation territorial. Afin de rester performant, il doit se former tout au long de sa carrière. Pour cela, il peut faire appel au CNFPT (centre de formation de la FPT).

Côté rémunération ?

Au 1er octobre 2019, un adjoint d’animation territorial gagne 1 525 euros environ par mois, au début de sa carrière (2 185 euros environ en fin de carrière). A ce traitement brut s’ajoutent différentes primes et indemnités variables suivant les collectivités territoriales. Par exemple, un adjoint  administratif peut percevoir une nouvelle bonification indiciaire (NBI) lorsqu’il exerce des fonctions y ouvrant droit (ex. NBI accueil, régisseur d'avances, de dépenses ou de recettes), mais aussi, l'indemnité de résidence et du supplément familial de traitement (SFT), des majorations de traitement ou indemnités résidentielles accordées à l'agent en service dans les DOM et dans les territoires d'outre-mer, des différentes primes ou indemnités fixées en pourcentage du traitement indiciaire...

Enfin, les adjoints territoriaux d’animation sont éligibles au RIFSEEP (nouveau régime indemnitaire qui remplace la plupart des primes et indemnités).

Quelle carrière possible pour les adjoints administratifs territoriaux ?

L’adjoint d’animation territorial bénéficie d'un avancement de carrière à l'ancienneté (échelons) et au mérite (avancement de grade et promotion interne) suivant des conditions fixées par les textes règlementaires, et les critères retenus par la collectivité employeur. Le grade d’adjoint administratif comprend 11 échelons, celui d’adjoint administratif principal de 2e classe 11 échelons également et celui d’adjoint administratif principal de 1re classe 10 échelons.

Mais il peut aussi booster sa carrière par le biais d’une demande de mutation interne ou après réussite d’un examen professionnel (ex. EP d’adjoint d’animation principal de 2e classe - catégorie C) ou d’un concours (ex. Animateur principal – catégorie B) afin de prendre des responsabilités d’un niveau supérieur (ex. responsable du service animation, référent familles).

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×