Actualité

Concours 2021 : Comment optimiser les derniers jours de révision ?

mars 2021

lien externe vers facebooklien externe twitterlien externe vers Google+
lien externe imprimerlien externe envoi par email

A quelques jours du début des épreuves de votre concours ou un examen professionnel de la fonction publique, comment décupler votre efficacité ? La méthode « Pomodoro » vous connaissez ? Explications en 8 points sur cette technique venue d’Italie, qui demande de la discipline mais qui vous donnera un coup d’accélérateur vers l’admission.


1. La technique « Pomodoro » pour atteindre le cap de l’admission, de quoi s’agit-il ?

Même lorsqu’on est un candidat qui prépare consciencieusement son concours ou examen professionnel de la fonction publique (Etat, territoriale ou hospitalière), quelle que soit la catégorie (A, B, C), la filière (technique, administrative…) ou le corps ou cadre d’emplois (attaché, ingénieur…), il est parfois difficile de gérer son temps de travail et de rester concentré pendant des heures. La démotivation peut gagner surtout les derniers jours. On a le sentiment que la masse de connaissances (finances publiques, droit…) à revoir est trop importante. Au-delà de « quoi réviser », il est aussi important de se poser la question de « comment réviser ».

Il vous faut donc des outils clairs d’aide à la révision et qui ont fait leurs preuves. La méthode « Pomodoro » permet d’optimiser vos capacités de concentration.

Son créateur, un italien, Francesco Cirillo, a utilisé un minuteur de cuisine en forme de tomate (d’où son nom « pomodoro ») comme son minuteur personnel. La méthode qu’il a mise au point, vise à diviser le temps de travail et les tâches à accomplir en périodes de 25 minutes, encadrées de pauses régulières afin de faciliter la concentration et la productivité (Francesco Cirillo, The Pomodoro Technique : Do More and Have Fun with Time Management, 2013, 128 p).

2. Concrètement, comment mettre en œuvre la méthode Pomodoro ?

Vous l’aurez compris, cette méthode est simple en apparence et ne nécessite aucun matériel particulier, si ce n’est un minuteur de cuisine ou de votre smartphone. Le premier stressera certains, alors qu’il permettra à d’autres de se rappeler que le temps est compté. A vous de choisir, ce qui vous convient le mieux.

Le découpage se fait selon le principe suivant :
- 25 minutes de travail / 5 minutes de pause / 25 minutes de travail / 5 minutes de pause
- 25 minutes de travail / 5 minutes de pause / 25 minutes de travail / 5 minutes de pause
- 30 minutes de pause.

On parle alors d’un cycle de quatre « pomodoris ». Vous pouvez répéter autant de cycles comme celui-ci que nécessaire.

3. Quels sont les objectifs de la méthode « Pomodoro » ?

En utilisant cette méthode, vous allez avoir deux temps : un temps de travail « intense », et un second temps d’assimilation de ce que vous venez de lire, de comprendre… Cela va vous aidez à vous remotiver et être, au final, efficace pendant plusieurs heures.

4. Avant de commencer un pomodori, planifiez !

Avant de vous jeter sur un cycle et vous donner les chances pour réussir à bien utiliser cette méthode, il vous faudra apprendre à bien programmer les tâches et le temps qu’elles prennent. Pour cela, établissez la liste des choses à faire : révision de tel chapitre, de telle partie du programme, finir de rédiger une ultime fiche... Fixez-vous des objectifs quotidiens. C’est une étape cruciale qui vous permettra d’organiser votre travail !

5. Quelles tâches se prêtent particulièrement bien à la méthode « Pomodoro » ?

Les matières, comme les finances publiques, le droit civil ou public, demandent des connaissances précises. Apprendre plusieurs fois la même information, de manière espacée et régulière dans le temps, permet de la consolider.

Pour mettre à profit cette méthode, vous avez plusieurs techniques :
- soit de manière classique, vous prenez le manuel (culture générale, droit public…) et révisez un chapitre, ou encore vos fiches ;
- soit vous regardez une vidéo qui reprend ce que vous avez déjà révisé et vous vous faites une carte mentale (mind map) sur une feuille A4 ;
- soit vous faites de tête un schéma de simplification d’un chapitre que vous avez révisé ;
- soit encore, pendant 25 minutes, vous expliquez à haute voix à une personne (réelle ou fictive) la partie du programme que vous avez revu. Le fait de travailler à voix haute est utile car s’entendre apporte un supplément à la mémoire et puis, parler de ce que l’on apprend à d’autres permet de faciliter davantage ses apprentissages.

6. Pourquoi la méthode « Pomodoro » demande de la discipline ?

Planification, concentration, cette méthode « Pomodoro » demande une certaine rigueur pour ne pas se laisser distraire pendant les périodes de travail.

Pendant 25 minutes, mettez votre téléphone en mode avion, coupez internet de votre ordinateur... Après 25 minutes, faites une vraie pause de 5 minutes, même si le travail n’est pas fini. Concrètement, cela veut dire : se lever de sa chaise, s’étirer, faire quelques postures de yoga, de vélo d’appartement, des étirements, aller chercher un café… Puis recommencez : reconcentrez pendant 25 minutes... Après 4 périodes de travail, ne négligez pas le fait de vous accorder une pause plus longue : 30 minutes.

Rappelez-vous, la pause est là pour vous aider à vous détendre et vous relaxer, à penser à autre chose. Allez marcher, prendre un encas, mais ne restez pas à l’endroit où vous travaillez !

7. Quels sont les autres gains attendus en respectant ce schéma de travail ?

Avec cette méthode, vous vous concentrez plus sur la notion de temps que sur le travail à réaliser. Vous aurez ainsi le sentiment du devoir accompli (100 minutes). Pas de culpabilité mal placée quand vous irez boire un café/thé à la pause. Cela vous apportera également de la gratification, précieuse, quelques jours avant le début des épreuves.

Cela vous permettra de dédramatiser sur le volume de tâches et de travail à faire. Cette technique des « petits pas », permet de voir régulièrement que vous avancez. Exit le sentiment de n’avoir rien fait des dernières journées. De quoi finir en beauté, toutes ces semaines (ou mois) de préparation.

Autre avantage, cela vous oblige à vous couper du monde pendant 25 minutes. Rien (ni personne) ne peut vous interrompre !

8. Et le jour J, ça donne quoi la technique « Pomodoro » lors des épreuves écrites ?

Enfin, « Pomodoro » peut vous aider à mieux gérer le temps des épreuves. La problématique de gestion du temps pendant les épreuves est fréquente. Beaucoup de candidats au concours de la fonction publique ne finissent pas leurs copies (ex. un II-B qui fait 5 lignes, une conclusion absente…).

Appliquer la méthode « Pomodoro » permet de calibrer les heures d’épreuves en fonction des exercices et du nombre de tâches à effectuer. Bien sûr, les pauses seront moins efficaces puisque vous ne pourrez pas quitter votre place. Mais pour une épreuve de 3 heures où l’on doit rédiger une note de synthèse, la méthode permettra de calibrer le temps que l’on doit passer pour comprendre le sujet posé, le cas pratique, faire son plan détaillé au brouillon et enfin, rédiger. Cela vous obligera également à ne pas rédiger intégralement votre brouillon.

A vos minuteurs et… Bonne fin de préparation !

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×