Actualité

Être nommé ingénieur territorial en 2021 ? Les 5 conseils clés !

mars 2021

lien externe vers facebooklien externe twitterlien externe vers Google+
lien externe imprimerlien externe envoi par email

Une fois le concours d’ingénieur territorial décroché, comment être recruté ? Quels profils sont les plus recherchés en 2021 ? Comment rédiger un CV, une lettre de motivation attrayants et mener un entretien gagnant ? La crise sanitaire (COVID 19) a-t-elle changé la donne ? Prenez le temps de lire ces 5 conseils pour faire valoir rapidement votre précieux sésame.


Conseil n° 1 : Quelques rappels… Soyez proactif dans vos recherches


Être inscrit sur la liste d’aptitude (liste d’admission) gérée par le centre de gestion (centres départementaux ou interdépartementaux de la fonction publique territoriale - CDG ou CIG) organisateur d’un des concours (externe, interne, 3e voie) d’ingénieur territorial de la fonction publique territoriale (filière technique - catégorie A) – comme pour tout concours de la FPT - ne suffit pas pour être recruté, en vertu du principe de libre administration des collectivités territoriales.
Si dans la fonction publique hospitalière, vous êtes recruté et dans celle de l'État, vous êtes un stagiaire susceptible d'être titularisé ; dans la territoriale, en revanche, vous avez franchi l'étape de présélection.
La promotion est, quant à elle, soumise à une proposition de l’autorité territoriale et la nomination sur un poste vacant dont les missions sont en adéquation avec le grade.
Vous devez donc postuler auprès d'un employeur local (maire, président de département ou de région et d’établissement notamment intercommunal (EPCI) : communauté de communes, d’agglomération, métropole, offices publics de l’habitat, laboratoires d'analyses chimiques ou d'analyses d'eaux…) pour trouver votre poste.
La consultation des annonces de postes vacants en interne (c’est-à-dire dans votre collectivité, si vous êtes déjà fonctionnaire, par exemple) vous permettra d’envisager une mobilité ;  et par exemple, les sites des CDG/CIG vous permettront d’accéder aux postes ouverts en externe.


Conseil n° 2 : Intéressez-vous aux métiers « en tension »


La fonction publique territoriale (FPT) peine à recruter certains profils d’ingénieurs. Même si les collectivités mettent en avant la dimension d’intérêt général et de service public, qui répond à une vraie aspiration aujourd’hui, les structures locales sont parfois devancées par l’attractivité des salaires (souvent) plus élevés dans les entreprises privées. 

Parmi les postes recherchés, le secteur du bâtiment public offre des opportunités intéressantes pour les jeunes lauréats du concours d’ingénieur territorial en 2021. Au niveau francilien, la pénurie est apparue et s’est répandue depuis le lancement d’importants chantiers liés au Grand Paris et aux Jeux Olympiques de 2024 (source : emploi public). En tête, les postes de responsable ou directeur des bâtiments. Managers de projet, ils sont chargés de proposer ou mettre en œuvre les programmes de travaux, de veiller au maintien des conditions optimales d'utilisation du patrimoine bâti de la collectivité, d’organiser, et de coordonner aux plans technique, administratif et financier, l'exécution des travaux, en intégrant dès la construction, les principes de développement durable et de rationalisation.

Le monde local bouge ! Certaines compétences en ingénierie sont particulièrement prisées par les employeurs, depuis ces quelques années, afin de faire face à tous les défis actuels (« fracture territoriale », transition numérique, agricole, énergétique…) qui se posent aux services publics locaux. Figurent donc, en haut de la liste des postes d’ingénieurs à pourvoir : ceux de la filière du numérique et des systèmes d’information et de communication (SIC). Par exemples, le data protection officer (DPO) est une personne en charge de faire respecter au sein d’une organisation le Règlement européen de protection des données (RGPD). Ce règlement est applicable depuis 2018, d’où la création récente d’emplois de ce type dans les administrations ; autres exemples : les métiers de chef de projet ou développeur en intelligence artificielle (IA).

Vous avez trouvé un poste qui vous intéresse ? Répondez-y, en envoyant l’attestation de réussite au concours, un curriculum vitae (CV) et une lettre de motivation.

Conseil n°3 : Préparez un CV qui fera la différence

Pour rédiger le CV et la lettre de motivation convaincants, prenez le temps de :
- prendre en compte les attendus du poste.
- poser par écrit vos compétences/savoir-faire, connaissances, expériences et pourquoi pas, vos activités extra-professionnelles (associations…).

Lorsque les services des ressources humaines rédigent une offre d’emploi, ayez en tête que chaque terme a été choisi avec soin. Afin d’augmenter ses chances de cibler les profils adaptés, la structure va, bien sûr, mettre en avant les atouts de la collectivité et de la mission, mais elle va principalement s’attacher à ce que l’intitulé du poste et sa description soient fidèles à la réalité. Le but ? Dénicher le meilleur talent pour le poste mais aussi – et surtout – l’ingénieur territorial dûment qualifié pour la mission spécifique à pourvoir.

Votre CV doit donner l’image de quelqu’un pouvant répondre à leurs attentes. Sachez montrer que vous êtes (déjà) un ingénieur territorial capable, en bon professionnel, de s’adapter aux besoins de services publics.

Conseil n°4 : Rédigez une lettre de motivation engageante qui donnera envie de vous rencontrer

Pour faire la différence avec des lettres de motivation « standard », souvent trop plates et sans réelle motivation, votre candidature doit faire passer un message clair et pertinent.

En une dizaine de phrases courtes, directes et simples, votre destinataire (directeur des ressources humaines, directeur général des services, maire…) doit comprendre :
- votre statut (lauréat du concours d’ingénieur territorial et éventuellement titulaire de la fonction publique – grade (ex. technicien territorial)…),
- votre parcours (privé-public, public-public) afin d’éveiller l’intérêt chez votre recruteur,
- pourquoi vous postulez : ce qui vous intéresse, votre envie,
- ce que vous pouvez apporter sur ce poste, à la collectivité/structure,
- que vous souhaitez une entrevue pour parler de votre projet.

Votre lecteur doit comprendre que vous ne postulez pas par hasard. En bon professionnel que vous êtes, savez ce que vous voulez : être ingénieur territorial.

Ce qui importe n'est pas tant que vous ayez pratiqué exactement le même emploi ou le même type de poste mais comment vous avez réagi dans des situations proches de celles auxquelles vous pourriez être confronté.
Pour accroître vos chances de décrocher des entretiens d’embauche, n’hésitez pas à utiliser les tutoriels en ligne. D’une part, ils vous appuieront dans votre réflexion et la construction de votre projet professionnel ; d’autre part, ils sauront vous aider à formaliser et mettre en avant vos compétences et vos qualités (professionnelles et personnelles).

Enfin, gardez en tête que vous partez avec un atout de taille : vous avez le diplôme requis pour être ingénieur – donc la formation théorique, voire même, vous travaillez déjà dans la fonction publique territoriale. Or, les collectivités apprécient particulièrement des collaborateurs ayant de l'expérience.

Conseil n°5 : Avec la crise sanitaire, soyez agile et authentique en « visio-recrutement »

En raison la crise sanitaire, les RH, d’une part, recrutent essentiellement à distance. Il n’empêche que le jour J, vous devez vous habiller comme un professionnel. Ce que vous portez au moment de l'entretien va transmettre une impression à propos de la personne que vous êtes, il est donc très important de choisir ce que vous allez porter pour montrer que vous êtes la bonne personne à engager.

Évidemment, il faudra aussi veiller à vous installer dans un endroit calme. Penser que vous serez tranquille dans votre chambre à coucher est une erreur. Apercevoir le lit, un animal de compagnie dans le champ n’est pas professionnel. Le cadre doit paraître le plus neutre possible.
S’agissant de votre présentation, tout en étant concis et pédagogue, le jury sera attentif si vous lui indiquez en quoi votre profil est en adéquation avec le poste, que vous n’avez pas postulé par hasard, ni uniquement pour « faire valoir votre concours ». Dans tous les cas, il est important d’être honnête et authentique tout au long de l’entretien. Par exemple, si vous parlez de votre expérience en montrant votre capacité à vous organiser, à travailler en équipe, de la manière dont vous vous y êtes pris pour surmonter les difficultés et contraintes rencontrées au cours de votre parcours, mais aussi les valeurs et les qualités professionnelles et personnelles que vous proposerez de mettre au service de la structure… Alors vous serez surement un futur recruté !
Ayez aussi à l’esprit que les questions posées au cours des entretiens, ont, elles aussi, évolué. Les recruteurs cherchent à comprendre par exemple, si le travail à domicile est « un must » pour vous et si oui, dans quelle mesure ; ou encore, partant du constat partagé que chacun veut plus que jamais un job en adéquation avec qui il est, les recruteurs s’intéressent encore plus attentivement aux raisons pour lesquelles vous postulez pour un poste spécifique d’ingénieur territorial.
Cela étant, il est important de rester confiant, les collectivités et les établissements territoriaux sont d’abord des lieux sociaux où se rencontrent des êtres humains. La bienveillance est de mise.


Bonne chance !

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×