Actualité

Le top 10 des concours de la FPT les plus populaires

lien externe vers facebooklien externe twitterlien externe vers Google+
lien externe imprimerlien externe envoi par email

Depuis 2017, les concours de la fonction publique territoriale redeviennent populaires et les recrutements externes sur concours sont en hausse. Si certains concours ne sont pas organisés tous les ans mais une année sur deux, parfois tous les trois ans ou encore de manière irrégulière, ils restent très prisés des candidats. Toutefois ce ne sont pas forcément ceux dont le nombre de postes offerts est le plus élevé. Point sur…

Concours externe, interne, 3e concours… Catégorie A, B, C... de quoi parle-t-on ?

Selon l’édition 2019 du rapport annuel sur l'état de la fonction publique, en reprenant les chiffres de la Ville de Paris, des centres de gestion de la fonction publique territoriale (FPT), organisateurs de concours et examens, les employeurs territoriaux (maires, présidents de département ou de région et leurs établissements notamment intercommunaux (EPCI) : communautés de communes, d’agglomération, métropoles… mais aussi les CCAS) ont admis 11 447  agents (contre 9 402 en 2016), toute catégorie confondue (A,B,C), par recrutements externes sur concours en 2017 (concours externe, interne et troisième concours).

Les concours externessont ouverts aux candidats possédant un niveau de diplôme déterminé :

  • Catégorie A : niveau licence minimum (Bac + 3 ou plus) (ex. attaché territorial, ingénieur, assistant socio-éducatif…).
  • Catégorie B : niveau Baccalauréat ou Bac + 2 (ex. techniciens, rédacteurs…). Pour toutes les professions réglementées (filières médico-technique, médico-sociale, sociale) et la plupart des postes de la filière technique (catégorie A - ex. ingénieur territorial et catégorie B), un diplôme spécifique sera nécessaire.
  • Catégorie C : niveau inférieur au BAC (BEP, CAP, BEPC) ou sans diplôme (ex. adjoint technique ou administratif…). Pour la plupart des postes de catégorie C des secteurs technique et sécurité, un diplôme général convient.

Les concours internes sont ouverts aux fonctionnaires et aux agents publics justifiant d'une certaine durée de service dans la fonction publique. La plupart des concours internes sont accessibles sans conditions de diplôme, ni d'âge, mais il existe des concours pour lesquels un diplôme est nécessaire pour s'inscrire (concours internes de l'enseignement). Enfin, pour certains cadres d'emplois (ex. administrateur, attaché de conservation du patrimoine, animateur, éducateur des activités physiques et sportives…) un troisième concours est ouvert aux personnes justifiant d'une expérience en qualité d'élu, de responsable d'association ou d'activités professionnelles de droit privé, pendant une durée de 4 ans au moins. Les titulaires de contrats type « contrats aidés » peuvent avoir accès à ces troisièmes concours.

Les dix concours de la FPT les plus tentés en 2017...

Tous concours confondus, la fonction publique territoriale (Ville de Paris incluse) a attiré 58 837 candidats dont 20 707 rien que pour les concours externe de catégorie C. Soit plus d’un candidat soit 3. Dans le détail :

Catégorie A - accessibles avec un niveau bac + 3 minimum :

  • le concours d’ingénieur territorial : 5 300 inscrits au concours externe pour 1 209 postes offerts (soit 1 poste pour plus de 5 inscrits). Avec ce concours, les lauréats pourront postuler pour pourvoir des postes de directeur ou responsable des services techniques, directeur général adjoint d’une collectivité, chargé de mission urbanisme et aménagement ou directeur de l’urbanisme, de l’environnement, des espaces naturels, de la voirie et des réseaux divers, de la propreté des espaces publics, d’exploitation eau potable et assainissement, administrateur des systèmes et bases de données (il existe en tout 67 métiers répertoriés par le Centre national de la fonction publique territoriale - CNFPT).
  • le concours de bibliothécaire : près de 2 000 inscrits pour seulement 116 postes. Le bibliothécaire sélectionne des ressources documentaires, assure la médiation entre les collections et les publics, conserve et assure la promotion des collections. Il  participe aussi à la conception et à la mise en œuvre d’installations et de services.
  • le concours d’assistant socio-éducatif : le cadre d'emplois d'assistants territoriaux socio-éducatifs relève, depuis le 1er février 2018, de la catégorie A. En 2017, les ASE relevaient des concours de catégorie B. 7 553 candidats se sont inscrits pour 829 postes. Ces professionnels (assistants de service social, éducateurs spécialisés, conseillers en économie sociale et familiale) exercent des fonctions visant à aider les personnes, les familles ou les groupes connaissant des difficultés sociales, à restaurer leur autonomie et à faciliter leur insertion. Ils conçoivent et participent à la mise en œuvre des projets socio-éducatifs de la collectivité territoriale ou de l’établissement public dont ils relèvent.
  • le concours d’éducateur de jeunes enfants : le cadre d'emplois d’éducateur de jeunes enfants relève également, de la catégorie A depuis le 1er février 2018. 2 256 candidats étaient inscrits pour 483 postes.

Catégorie B – accessibles avec un niveau bac à bac+2 :

  • le concours de rédacteur : un concours qui fait le plein à chaque fois. Organisé tous les deux ans, la sélectivité augmente. 18 059 inscrits pour 1 295 postes offerts et 1 160 admis.
  • le concours d’animateur : avec la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, du Projet Éducatif de Territoire (PEDT)… il est vrai que les professionnels de l’animation (animateurs de loisirs, responsables de centre de loisirs, coordonnateurs enfance-jeunesse-éducation…) sont des profils recherchés ces dernières années par les collectivités. 2 459 candidats ont tenté leur chance en 2017 pour 355 postes.

Catégorie C - accessibles avec un niveau CAP-BEP maximum :

  • le concours d’ATSEM : avec près de 12 000 inscrits pour 1 156 postes d’ATSEM principaux 2e classe, les concours d’agent territorial spécialisé des écoles maternelles attirent toujours aussi fortement les futurs professionnels de la petite enfance. Il est vrai, qu’en moins de 5 ans, le rôle d’ATSEM a beaucoup évolué : il appartient à la « communauté éducative », selon la loi, depuis 2018. Il est, d’ailleurs, l’un des métiers les plus recherchés de la Territoriale dans sa catégorie.
  • le concours d’auxiliaire de puériculture : 6 400 inscrits pour près de 900 postes (d’auxiliaires de puériculture de 1ère classe et auxiliaire de puériculture  principal de 2e classe). Ces professionnels ont pour mission principale de répondre aux besoins des enfants accueillis, pour leur bien-être. Ils peuvent également offrir un soutien aux parents.
  • le concours d’agent de maîtrise : 3 759 inscrits pour 711 postes. Ils peuvent occuper des postes de chef de pôle atelier, responsable régie et maintenance, technicien de contrôle des eaux, agent de voirie, contrôleur de travaux…
  • le concours d’adjoint du patrimoine : Avec 2 638 inscrits pour 208 postes (au concours d’adjoint du patrimoine principal 2e classe), la sélectivité est forte pour ces futurs professionnels qui peuvent, par exemple, exercer dans une des 196 villes et pays d'art et d'histoire que compte la France.

Dernières informations : réussite ne vaut pas recrutement direct…

Comme toute réussite à un concours de la FPT, l’agent lauréat est inscrit (par ordre alphabétique) sur une liste d’admission, gérée par le CNFPT, le centre de gestion (CDG ou CIG) ou encore, le cas échéant, la Ville de Paris, organisateur du concours. Mais l’inscription ne vaut pas nomination.

En effet, en vertu du principe de libre administration des collectivités territoriales, les employeurs territoriaux sont libres de leur choix. Pour postuler, il vous faut consulter les annonces de postes vacants sur les sites du CDG ou CIG, de la gazette des communes, etc., envoyer une attestation de réussite au concours, un CV et une lettre de motivation. La validité d’un concours dure en général 3 à 4 ans.

De quoi rester positif pour entamer ses recherches !

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×