Actualité

Prendre un poste de directeur des services techniques dans une collectivité territoriale

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Vous venez d'être choisi par le maire d'une commune ou le président d'une structure intercommunale pour exercer les fonctions de directeur des services techniques (DST). Vous avez réussi un concours de la fonction publique territoriale, celui d'ingénieur (concours externe ou interne avec conditions de diplôme ou concours 3e voie en fonction du cadre d'emplois, d'un niveau Bac +5 - diplôme d'ingénieur ou d'architecte ou d'un autre diplôme scientifique ou technique national ou reconnu ou visé par l'État sanctionnant une formation d'une durée au moins égale à cinq années d'études supérieures après le baccalauréat et figurant sur une liste établie le décret n° 90-722 du 8 août 1990 modifié par le décret n° 2009-1731 du 30 décembre 2009), ou de technicien (Bac +2 - diplôme sanctionnant deux années de formation technico-professionnelle, homologué au niveau III ou d'une qualification reconnue comme équivalente dans les conditions fixées par le décret du 13 février 2007 susvisé correspondant à l'une des spécialités ouvertes au titre de l'article 10 du décret n° 2010-1357 du 9 novembre 2010).  

Une bonne prise de poste nécessite d'avoir à l'esprit un certain nombre d'éléments qui vous permettront de mener à bien cette mission.

Les missions statutaires dévolues au cadre d'emplois des ingénieurs

L'article 3 du décret n° 90-126 du 9 février 1990 portant statut particulier du cadre d'emplois des ingénieurs territoriaux (modifié par l'article 12 du décret n° 2007-1828 du 24 décembre 2007) dispose que :
''Les fonctionnaires ayant le grade d'ingénieur peuvent exercer leurs fonctions dans les régions, les départements, les communes, les offices publics d'habitations à loyer modéré, les laboratoires d'analyses chimiques ou d'analyses des eaux et tout autre établissement public relevant de ces collectivités.
Ils sont chargés, suivant le cas, de la gestion d'un service technique, d'une partie du service ou même d'une section à laquelle sont confiées les attributions relevant de plusieurs services techniques. En outre, ils peuvent occuper les emplois de directeur des services techniques des villes et de directeur général des services techniques des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre de 10 000 à 40 000 habitants.''

Les missions statutaires dévolues au cadre d'emplois des techniciens

L'article 2 du décret n° 2010-1357 du 9 novembre 2010 portant statut particulier du cadre d'emplois des techniciens territoriaux dispose que :
''II. - Les titulaires des grades de technicien principal de 2e et de 1re classe ont vocation à... Ils peuvent être investis de fonctions d'encadrement de personnels ou de gestion de service ou d'une partie de services dont l'importance, le niveau d'expertise et de responsabilité ne justifient pas la présence d'un ingénieur.  

Mais qu'attend-on d'un DST ?

Le DST, dirige, coordonne et anime l'ensemble des services techniques. Il pilote les projets techniques de la collectivité (commune, structure intercommunale). Il est généralement rattaché à la direction générale des services, voire au directeur général adjoint chargé des interventions techniques  

Ses missions s'en trouvent très diverses : de la mise en oeuvre des projets dans le secteur technique, du pilotage au suivi des contrats, en passant par des missions déléguées des services affermés. Ils assurent également conseil et assistance aux élus ainsi que la veille juridique et réglementaire. Leurs missions portent aussi sur l'élaboration et suivi du budget Ils jouent un rôle d'encadrant : développement et gestion des relations partenariales, management opérationnel du ou des services, gestion des ressources humaines, animation et pilotage des équipes.
Parfois, quand certains services existent dans leur collectivité, ils gèrent des établissements ou des infrastructures spécifiques (port, palais des congrès, station d'épuration, régie de l'eau, etc.), assurent la sécurité des bâtiments (ERP) et participent aux commissions de sécurité et d'accessibilité.  

Le jour « J »

Dans un premier temps, la nouvelle recrue va s'attacher à faire l'état des lieux du service qui lui est confié. Puis s'en suivra le classique « tour des services ».  

Prendre la photo du service : l'état des lieux incontournable  

Dans le cadre de cette démarche, il pourra proposer l'organisation de rendez-vous ou de réunion avec le directeur général des services, l'élu adjoint aux travaux, les autres chefs de services, la direction des ressources humaines.  

De même, le DST, lors de sa prise de fonction, aura pour priorité la consultation et l'appropriation de l'organigramme du service dont il prend la responsabilité, puis dans un second temps la lecture des fiches de poste de chaque agent du service.  

La consultation du budget du service et des différents documents comptables lui permettra de prendre rapidement connaissance de l'activité du service, de ses engagements et de ses marges de manoeuvre pour l'année en cours.

  Le recueil et l'analyse des tableaux de bord des opérations et chantiers en cours ou programmés lui permettra de se faire une bonne idée du plan de charge du service, des enjeux opérationnels et des priorités à suivre.  

Un tour de son service qui s'impose  

La priorité sera donnée à la rencontre des responsables ou adjoints des différents secteurs du service technique (urbanisme, voiries, ateliers, bâtiments, espaces verts).  

Cette rencontre sera l'occasion d'une présentation par les responsables de secteurs de l'activité de leurs équipes, des plannings hebdomadaires et mensuels à venir, des problématiques et des priorités à traiter.  

Puis, et suivant la taille du service technique, une réunion de l'ensemble des agents ou des réunions par secteur seront l'occasion d'une présentation du DST à ses équipes et de tour de table nécessaire à l'identification des agents et de leurs missions.  

La phase de « croisière »

La prise de fonctions à proprement parler et l'observation du service étant terminées, va s'en suivre la phase de croisière où la gestion quotidienne et la mise en place de nouvelles organisations et actions vont s'effectuer.  

Le nouveau DST à l'issue d'une période d'observation d'environ 3 à 6 mois pourra commencer à proposer et mettre en oeuvre de nouvelles actions et/ou une nouvelle organisation.  

Il conviendra bien sûr de conserver ce qui fonctionne de manière satisfaisante et avec tact et communication d'intervenir sur les points moins performants du service.  

L'usage du vocabulaire et des outils du pilote (ou de l'organisateur et du responsable) seront à privilégier.  

Ainsi les modifications d'organisation sont issues de groupe de travail et se concrétiseront par des procédures, des logigrammes ou des méthodologies.  

De même, des outils d'évaluation et de ''reporting'' seront proposés pour alimenter des tableaux de bords basés sur des indicateurs pertinents.  

Enfin, la maîtrise des techniques de management illustrées par des exemples concrets faisant appel suivant les situations, les individus et les objectifs au management directif, participatif, par objectif et à la délégation permettront de montrer au jury qu'il a bien en face de lui un futur directeur des services techniques.  

Les compétences attendues d'un DST :

Mise en oeuvre des projets dans le secteur technique

  • Enjeux, évolutions et cadre réglementaire des politiques publiques du ou des secteurs
  • Cadre réglementaire du fonctionnement des collectivités et établissements publics
  • Méthodologies d'analyse et de diagnostic
  • Techniques et outils de planification
  • Méthodologies d'ingénierie d'opération
  • Techniques d'ingénierie bâtiment gros oeuvre
  • Techniques d'ingénierie bâtiment second oeuvre
  • Notions générales des techniques génie civil et constructions métalliques
  • Techniques de conception assistée par ordinateur (CAO) et de dessin assisté par ordinateur (DAO)

Pilotage et suivi des contrats, missions déléguées des services affermés

  • Modalités d'application du Code des marchés publics
  • Procédures d'appels d'offres et d'achat public
  • Procédures spécifiques des collectivités
  • Méthodologies et outils d'analyse des coûts
  • Offre des prestataires
  • Principes du droit de la construction
  • Techniques rédactionnelles

Conseil et assistance auprès des élus

  • Instances et processus de décision de la collectivité
  • Techniques de communication et de négociation

Veille juridique et réglementaire

  • Techniques de recueil et de traitement de l'information
  • Assurances des constructeurs (RC, DO, TRC, etc.) - Lois SRU, MOP
  • Normes françaises et européennes
  • Démarches HQE
  • Droit de l'urbanisme
  • Réglementation publique nationale et européenne
  • Réglementation sur les marchés publics et ses modalités d'application
  • Réglementation hygiène/sécurité et formation - Réglementation de sécurité et d'accessibilité dans les établissements recevant du public

Capacités requises :

  • Analyser l'incidence des évolutions (juridiques, technologiques) sur le secteur technique
  • Identifier les sources d'informations stratégiques
  • Rechercher des informations stratégiques ciblées

Élaboration et suivi du budget

  • Principes de fonctionnement des administrations et établissements publics
  • Connaissance des outils comptables et de gestion
  • Règles budgétaires et comptables de la comptabilité publique (M. 14, M. 52, etc.)
  • Procédures d'appels d'offres et d'achat public
  • Modalités d'application du Code des marchés publics
  • Méthodologies et outils d'analyse des coûts
  • Procédures d'attribution et arbitrage budgétaire
  • Principes de représentation graphique de données chiffrées
  • Outils bureautiques

Relations aux usagers

  • Techniques et outils de communication
  • Technologies de l'information et communication
  • Dispositifs de concertation et d'écoute sociale
  • Réseaux stratégiques d'information
  • Environnement professionnel du secteur technique

Développement et gestion des relations partenariales

  • Techniques et outils d'organisation de l'activité (gestion des flux, etc.)
  • Principes et modes d'animation du management opérationnel
  • Outils de pilotage et suivi d'activités des services
  • Méthodes d'accompagnement du changement
  • Démarches qualité
  • Méthodes et outils de l'évaluation

Management opérationnel du ou des services

  • Les métiers du bâtiment et des travaux publics
  • Statut de la fonction publique territoriale
  • Notions de droit du travail
  • Méthodes et outils de la gestion du personnel
  • Offre de formation interne et externe
  • Techniques et procédures d'évaluation

Gestion des ressources humaines

  • Méthodes et outils du management par projets et objectifs
  • Outils de pilotage opérationnel des activités
  • Techniques d'animation
  • Techniques de résolution de conflits et de médiation    

    Laurent Martin  

En savoir plus http:

http://www.cnfpt.fr/site/fr/particuliers/contenu.php?id=42&action=det&id_metier=735 Offres d'emploi Territorial

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK