Actualité

Quelles qualités mettre en avant pour être nommé technicien territorial et technicien territorial principal en 2021 ?

février 2021

lien externe vers facebooklien externe twitterlien externe vers Google+
lien externe imprimerlien externe envoi par email

Au mois d’avril 2021 (report des concours lié à la crise sanitaire Covid19), les prochaines épreuves des concours technicien territorial et technicien principal débutent. Bien préparé, la réussite du concours est l’issue attendue. Mais ensuite, comment être recruté / nommé ? Quelles compétences, quels savoirs et savoirs faire mettre en avant dans votre CV, votre lettre de motivation et lors de l’entretien ?

2021 : le monde territorial bouge !

Responsable des services techniques, des espaces verts, de l’urbanisme, des réseaux, du secteur chauffage télégestion, administrateur système et bases de données, technicien « urgence et risque bâtiments », agent de la sécurité système d’information (SI), etc… voici quelques-uns des postes offerts aux titulaires des grades de technicien territorial et technicien territorial principal de 2e classe (filière technique - catégorie B – fonction publique territoriale) actuellement par les collectivités.

Pour assurer une haute qualité de service public, les employeurs locaux (maires, présidents de département ou de région et leurs établissements notamment intercommunaux (EPCI) : communautés de communes, d’agglomération, métropoles, offices publics, syndicats…) modernisent leurs installations (voirie, chaufferies, stations diverses, réseaux numériques…). Pour cela, ils ont donc besoin de personnels de la filière technique qui procèdent à la maintenance, la conception et au renouvellement de toutes les infrastructures territoriales.

Une demande en recrutement vers des postes de technicien territorial ou technicien principal appelée à croitre en 2021 et dans les années à venir, particulièrement pour les spécialités liées à la voirie, l’environnement et à la gestion des déchets.

Affutez CV et lettre de motivation pour mettre toutes les chances de votre côté

L’inscription sur la liste d’admission auprès du CDG ou CIG, organisateur - comme toute réussite à un concours ou un examen de la fonction publique territoriale (FPT) -  ne valant pas nomination, il va vous falloir postuler. C’est-à-dire envoyer une attestation de réussite au concours, un CV et une lettre de motivation auprès de la direction des ressources humaines de votre structure (mobilité interne) ou de la collectivité de votre choix (candidature spontanée ou réponse à une offre d’emploi sur un poste vacant).

Quels compétences et savoirs mettre dans votre CV pour décrocher un entretien gagnant ?

S’agissant tout d’abord de votre CV, celui doit montrer que vous êtes (déjà) un technicien territorial ou technicien principal de première classe capable, en bon professionnel, de répondre aux besoins de services publics.

Sous l’autorité d’un ingénieur et dans le cadre d’un service ou d’un atelier, le technicien territorial principal par exemple, travaille en lien avec tous les intervenants, publics ou privés, qui participent au chantier. En tant qu’agent territorial, le technicien territorial principal a de l’expérience, il sait comment fonctionne son environnement professionnel, il est force de proposition et une aide à la décision des élus et autorités locales.

Il peut être chargé de contrôler les avancées d’un projet à chaque étape, de l’élaboration à la réalisation, mais aussi, assurer la direction des travaux sur le terrain. Il peut s’agir d’équipements informatiques, électriques, mécaniques, hydrauliques, électroniques, etc. Des équipements importants, coûteux et très spécifiques, qui nécessitent un contrôle et un entretien réguliers.

Il peut procéder à des enquêtes, contrôles et mesures techniques ou scientifiques.

Il peut également prendre part à l’élaboration de projets de travaux neufs ou d’entretien, aux études d’avant-projet, ou à la mise en place de la comptabilité (comptabilité analytique, contrôle de gestion).

Quel que soit le domaine, il organise, coordonne l’activité dans le respect des règles de l’art, des conditions de gestion administrative et financière. Définition des besoins : marchés et suivi des contrats, préparation et exécution du budget du service, veille juridique, gestion des contentieux, préparation des différentes commissions, font aussi partie de son quotidien.

Votre CV doit donc mettre en avant vos capacités à assurer la bonne conduite des chantiers : programmation, planification des opérations (ex. d’administration des équipements informatiques et des systèmes d’information…) et des travaux (de construction, d’aménagement, d’entretien et conservation du patrimoine et des équipements publics, d’urbanisme…), gestion de bases de données, sécurité des usagers, prévention des accidents du travail, mais aussi, propreté urbaine et préservation de l’environnement, etc.

En tant que technicien territorial, vous pourrez être chargé d’assurer le paramétrage, les mises à jour et la bonne utilisation des logiciels métiers des ressources humaines ; de coordonner, animer et mettre en œuvre le programme local de prévention des déchets ; de faire les recherches de travaux d’économies d’énergies sur les bâtiments, dans le domaine du génie climatique de la structure qui l’emploie, de coordonner la rédaction des dossiers de consultation des marchés publics ou encore, de participer à l’élaboration des documents de planification visant à la réduction de l'étalement urbain, des déplacements contraints…

Aussi, mettez en avant vos compétences en information des risques / contraintes techniques, d’analyse de l'incidence des évolutions (juridiques, technologiques) sur le secteur technique, vos capacités à élaborer un budget prévisionnel et réaliser des simulations, à appliquer les règles du code des marchés publics…

Le cas échéant, pensez également à indiquer que vous êtes titulaire du diplôme approprié au poste recherché (ex. BTS Travaux publics ou DUT Génie civil pour des postes de chef d'équipe d'entretien et d'exploitation voirie et réseaux divers).

Quels savoir-faire et qualités indiquer pour une lettre de motivation percutante ?

Pour faire la différence, votre lettre de motivation doit faire passer un message clair et pertinent.

Pour être un technicien territorial principal, savoir analyser les besoins d'études, rédiger les clauses techniques d'un cahier des charges, identifier les sources d'informations stratégiques, développer une stratégie de communication, mobiliser les compétences autour d'un projet... sont quelques uns des savoir-faire indispensables à posséder.


Mais, ces postes requièrent aussi une forte capacité d’autonomie, des appétences pour le travail sur le terrain, imposent d’avoir de l’organisation et maîtriser son domaine d’intervention, en plus de la technicité et de la rigueur pour mener à bien ses fonctions.

Le technicien territorial principal assure des fonctions d’encadrement de personnels ou de gestion de service ou d’une partie de services dont l’importance, le niveau d’expertise et de responsabilité ne justifient pas la présence d’un ingénieur. Il peut aussi être chargé d’animer des formations dans un domaine précis.

Quant au technicien territorial, avec son rôle d’interface tant en interne (entre ses équipes, l’encadrement…), qu’en externe (avec les fournisseurs, prestataires…), il doit non seulement avoir le sens de la communication, mais avoir également des aptitudes au management, être doté de la faculté de travailler en équipe et de grandes capacités de médiation. Il doit également savoir être réactif, disponible, avoir des compétences en gestion de projet mais aussi, des capacités d’analyse et de synthèse, et… des qualités rédactionnelles.

Des qualités à mettre en avant dans votre lettre de motivation.

Par ailleurs, mutations et réorganisations de services, oblige, savoir s’adapter et conduire le changement des modes de fonctionnement de sa collectivité sont aussi, des qualités essentielles très recherchées par les collectivités.

Votre profil en étant dynamique vous permettra de décrocher un entretien.

Comment réussir votre entretien d’embauche ?

Avant tout entretien, restez confiant. Si cet exercice n’est pas toujours facile, les collectivités et les établissements territoriaux sont d’abord des lieux sociaux où se rencontrent des êtres humains. La bienveillance est de mise.

S’agissant des connaissances, montrez qu'elles constituent un réel atout pour le poste de technicien territorial ou technicien territorial principal par leur niveau de technicité et, surtout, indiquez leur adéquation avec la réalité de la fonction.

Ensuite et surtout, valorisez votre expérience professionnelle, faites ressortir les axes forts de cette dernière au regard du poste.

Dernier conseil : Tenez bien compte des spécificités de la structure, un même intitulé de poste peut différer selon que la collectivité territoriale se situe le long du littoral ou en haute montagne par exemple…

Bonne chance !

 

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×