Actualité

Quels métiers pour un rédacteur principal de 2ème classe ?

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Vous visez l’examen professionnel de rédacteur principal de 2ème classe (catégorie B +) ? Bravo… Mais après ? Comment réussir sa mobilité ? Quels sont les secteurs qui recrutent ?

Des opportunités en principe dans tous les secteurs…

La réussite à l’examen professionnel de rédacteur principal de 2ème classe ne donne pas automatiquement accès au grade supérieur. L’avancement est soumis à une inscription sur un tableau (d’avancement) par l’autorité territoriale (maire, président de conseil départemental ou régional ou d’établissement public local…), un avis des instances paritaires (commissions administratives paritaires) et la nomination sur un poste vacant dont les missions sont en adéquation avec le grade. La promotion est, quant à elle, soumise à une proposition de l’autorité territoriale, un choix des instances paritaires (commission administrative paritaire) et la nomination sur un poste vacant dont les missions sont en adéquation avec le grade.

Secrétaire de mairie, chargé de recrutement, de formation ou de communication, responsable d'animation d'un quartier... Le lauréat de l’examen professionnel de rédacteur territorial principal de 2ème classe peut, en principe, être recruté sur tous les postes de catégorie B (encadrement intermédiaire) impliquant des tâches d’expertise ou complexes de gestion administrative, budgétaire et comptable, de rédaction ou d’aide à la rédaction des actes juridiques (arrêtés municipaux, délibérations…), d’élaboration et de réalisation des actions de communication, d’animation, de développement économique, social, culturel, sportif… Ils peuvent aussi être chargés de l’analyse, du suivi ou du contrôle de dispositifs ou assurer la coordination de projets (culturels, sportifs,…). Ils peuvent également avoir à manager une ou plusieurs équipes (ou service(s) composés d’agents d’exécution – catégorie C).

Avec… Un bon CV et une lettre de motivation en adéquation avec le poste visé

Communication, animation, développement économique, social, culturel et sportif... Tous les secteurs sont donc, en principe, ouverts au lauréat de l’examen professionnel de rédacteur territorial principal de 2ème classe. Reste que pour être recruté, il lui faudra convaincre l’employeur territorial que son profil est en adéquation avec le poste.

Pour réussir, au delà de la rédaction ou de la mise à jour de son curriculum vitae (CV), il faut prendre le temps de poser par écrit ses compétences/savoir-faire, connaissances, expériences ou encore, le cas échéant, ses activités extra-professionnelles (associations…).

Un CV indiquant ses expériences et formations professionnelles en rapport avec le poste est important, mais l’essentiel n’est pas là. Aujourd’hui, les chargés de recrutement des collectivités territoriales cherchent des agents qui ont des talents. Face à l’évolution de l’administration territoriale, cette dernière est à la recherche de rédacteur principaux de 2ème classe disposant des qualités telles que le dynamisme, la curiosité intellectuelle et l’ouverture d’esprit. Ce que le candidat doit mettre en avant, ce n'est pas tant qu’il ait pratiqué exactement le même emploi ou le même type de poste mais comment il a réagi dans des situations proches de celles auxquelles il pourrait être confronté. Des éléments qui seront à porter à la connaissance dans la lettre de motivation.

Ensuite, lors de l’entretien, le candidat doit parler de son expérience en montrant sa capacité à s'organiser, à travailler de manière autonome (ou au contraire en équipe, selon le poste visé). En général, il sera reçu par un chargé de recrutement de la collectivité, son futur supérieur hiérarchique direct et/ou son futur « n+2 » (directeur ou directeur adjoint). Ces personnes vont alors lui poser des questions qui portent directement sur le travail à mener… Afin de révéler la manière dont il se comportera « réellement » dans le poste.

Reste que les opportunités d'emploi sont, à l’horizon 2020, plus ou moins nombreuses suivant les secteurs… départs à la retraite, modernisation des services administratifs locaux, oblige.

Focus sur trois métiers qui recrutent des rédacteurs territoriaux principaux de 2ème classe

Trois métiers sont, actuellement, particulièrement porteurs d’emplois pour les lauréats de l’examen professionnel de rédacteur territorial principal de 2ème classe : responsable des achats publics, Responsable de la gestion administrative du personnel et secrétaire de mairie.

Responsable des achats publics

Le responsable des achats publics (ou encore appelé « chargé de la commande publique »), conçoit les contrats publics et les dossiers de consultation des entreprises. Expert juridique, il conseille les élus et les services quant aux choix des procédures et à l'évaluation des risques juridiques. Au quotidien, il gère la politique d'achat de la collectivité dans une optique de transparence. Il s’occupe également de la gestion administrative et financière des marchés publics en liaison avec les services concernés.

Un secteur porteur en raison, notamment, des réformes (cf. l’ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015 et les décrets du 25 mars 2016), des nouveaux enjeux liés à l'économie sociale et solidaire, mais aussi à la transformation numérique (dématérialisation des procédures et des échanges) que connaissent les collectivités territoriales. Le poste de responsable des achats publics est devenu plus stratégique (et le deviendra encore plus dans les années à venir).

Un poste qui demande d’avoir de solides connaissances du code des marchés publics et de ses modalités d'application, des sources et des règles des financements publics, des mécanismes de pilotage, de contrôle et d'évaluation de la performance de la fonction achat mais aussi des principes de l'achat durable, des règles de la comptabilité publique et du contrôle de gestion. Indispensable également, de porter un intérêt certain aux questions d’actualité, d’avoir un goût prononcé pour la veille juridique et l’observation du secteur.

Responsable de la gestion administrative du personnel

Compte tenu de la dématérialisation des dossiers individuels et des procédures RH, de la mutualisation des services, de l’évolution des règles législatives (relatives à la retraite, au droit social…), du développement de la gestion des personnels de droit privé mais aussi de l’augmentation des contentieux du personnel liée aux recours plus nombreux des agents, le responsable de la gestion administrative du personnel reste très recherché. Les opportunités d’emploi sont ainsi plus nombreuses que les candidats.

Au quotidien, le responsable de la gestion administrative du personnel coordonne, gère et contrôle l'ensemble des procédures de gestion administrative du personnel dans le cadre des règles statutaires (statut de la fonction publique). Son positionnement transversal peut l’amener à prendre en charge, notamment, toutes les problématiques liées à l’hygiène, la sécurité, ou encore les conditions de travail (qualité de vie au travail, risques psychosociaux, pénibilité). Par ailleurs, l’animation du dialogue avec les syndicats peut lui être directement rattachée.

Question compétences, il doit avoir une bonne connaissance de la politique de la collectivité en matière de ressources humaines, mais aussi être capable d’assurer une veille sur l’ensemble des obligations légales liées à la gestion administrative du personnel, la paie, les obligations légales…

Secrétaire de mairie

Troisième métier porteur d’emplois pour les rédacteurs principaux de 2ème classe, celui de secrétaire de mairie. Une profession, « au cœur » de la vie des petites et très petites communes (2 000 habitants ou moins), en pleine mutation nécessitant de surcroît une grande polyvalence et une grande autonomie. Le secrétaire de mairie est souvent seul employé avec un agent technique (catégorie B ou C). Au service des habitants et des élus, il assure toutes les tâches administratives et d’accueil du public.

Les perspectives d’emploi sont importantes. Environ 40 % des secrétaires de mairie partiront à la retraite d’ici à 2020. Des recrutements à venir constants, selon le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale). Un quart des secrétaires de mairie ont aujourd’hui plus de 55 ans. Le renouvellement générationnel des personnels va donc être porteur d’emplois.

Du fait d'un environnement réglementaire changeant et complexe, le secrétaire de mairie doit avoir des connaissances dans tous les domaines : finances, droit public, urbanisme, environnement, etc. Polyvalence et technicité sont les deux qualités principales recherchées par les recruteurs publics. Mais c’est aussi un poste qui demandera une bonne entente avec le maire et qui réussira au rédacteur territorial principal de 2ème classe, organisé, rigoureux, dynamique, aimant le contact avec le public, et sachant être diplomate. 
 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×