Fiche Concours

Administrateur Territorial

Fonction Publique Territoriale

Filière Administrative

Concours Interne

Catégorie A

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Le cadre d'emplois des administrateurs territoriaux

Les administrateurs territoriaux constituent un cadre d'emplois administratif de catégorie A. Ce cadre d'emplois comprend les grades d'administrateur et d'administrateur hors classe. Le grade d'administrateur comprend deux classes.

Les administrateurs territoriaux exercent leurs fonctions dans les services des régions, des départements, des communes de plus de 80 000 habitants ainsi que des offices publics d'habitations à loyer modéré de plus de 10 000 logements. Ils peuvent également exercer leurs fonctions dans les établissements publics dont les compétences, l'importance du budget, le nombre et la qualification des agents à encadrer permettent de les assimiler à une commune de plus de 80 000 habitants. Ils sont placés, pour l'exercice de ces fonctions, sous l'autorité des directeurs généraux et directeurs généraux adjoints des services, des secrétaires généraux, secrétaires généraux adjoints, directeurs et directeurs adjoints de ces collectivités ou établissements.

Dans les collectivités et établissements mentionnés plus haut, les administrateurs territoriaux sont chargés de préparer et de mettre en oeuvre les décisions des autorités territoriales. Ils assurent des tâches de conception et d'encadrement, ils peuvent se voir confier des missions, des études ou des fonctions comportant des responsabilités particulières et ils peuvent également se voir confier la coordination des activités de plusieurs bureaux, d'un service ou d'un groupe de services.

En outre, les administrateurs territoriaux peuvent occuper l'emploi de secrétaire général de communes de plus de 40 000 habitants ou diriger les services d'un établissement public dont les compétences, l'importance du budget, le nombre et la qualification des agents à encadrer permettent de l'assimiler à une commune de plus de 40 000 habitants ; ils peuvent également occuper l'emploi de secrétaire général adjoint dans les communes de plus de 80 000 habitants ou établissements publics assimilés à une commune de plus de 80 000 habitants.

Les conditions de participation au concours d'administrateur territorial

Tout candidat doit posséder la nationalité française ; se trouver en position régulière au regard des obligations du service national ; jouir de ses droits civiques ; ne pas avoir un casier judiciaire (bulletin n° 2) portant des mentions incompatibles avec l'exercice des fonctions ; remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction.

Le concours interne est ouvert aux fonctionnaires et agents publics ainsi qu'aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale justifiant au 1er janvier de l'année du concours de quatre ans au moins de services publics, compte non tenu des périodes de stage ou de formation dans une école ou établissement ouvrant accès à un grade de la fonction publique. Les candidats doivent être en fonction le premier jour du concours.

Le dossier de candidature

Pour le concours externe, il faut fournir : une notice individuelle d'inscription ; la copie du diplôme ou du titre requis pour participer aux épreuves du concours ; les pièces faisant apparaître la situation du candidat au regard du service militaire ou le cas échéant copie du livret militaire ; une photocopie d'une pièce officielle attestant de la nationalité française.

Pour le concours interne, il faut fournir : une notice individuelle d'inscription ; un état détaillé des services publics accomplis comportant le (ou les) visa (s) de l'autorité compétente ; une copie de l'arrêté justifiant de la situation de l'agent au moment de l'inscription ; les pièces faisant apparaître la situation du candidat au regard du service militaire ou le cas échéant copie du livret militaire ; une photocopie d'une pièce officielle attestant de la nationalité française.

Le recrutement des administrateurs territoriaux

Les candidats inscrits sur la liste d'admission doivent suivre, avant la titularisation, une période de formation de dix-huit mois constituée de sessions théoriques et de stages pratiques, éventuellement discontinus. 

À l'issue de leur période de formation, les candidats déclarés admis sont inscrits sur la liste d'aptitude.
Ils y sont inscrits pendant 1 an, renouvelable deux fois, à leur demande expresse dans le mois qui précède le terme de la 1ère et de la 2e année d'inscription.

Épreuves

Quatre épreuves d'admissibilité

  • Une composition, avec un dossier mis à la disposition du candidat, portant sur l'évolution générale politique, économique et sociale du monde ainsi que sur le mouvement des idées depuis le XVIIIe siècle jusqu'à nos jours devant permettre d'apprécier son aptitude à exprimer tant une analyse des faits et des événements qu'une interprétation personnelle et argumentée sur le sujet (durée 5 heures, coef 3) ;
  • une épreuve écrite de valorisation de l'expérience professionnelle consistant dans la résolution d'un cas exposé dans un dossier sur un problème d'organisation ou de gestion rencontré par une collectivité territoriale (durée 4 heures, coef 5) ;
  • une note de synthèse portant, au choix, sur le droit public ou l'économie (durée 4 heures, coef 4) ;
  • une note de synthèse portant, au choix, sur des questions sociales ou relatives à l'Union européenne (durée 4 heures, coef 3).

Quatre épreuves d'admission

  • Un commentaire sur un texte ou un sujet d'actualité, suivi d'une conversation avec le jury, destinée à apprécier la personnalité et les motivations du candidat ainsi que son projet professionnel (préparation 30 mn, durée 30 mn, coef 5) ;
  • une interrogation portant sur les finances publiques et l'économie financière (préparation 30 mn, durée 30 mn, coef 3) ;
  • une interrogation sur le droit et la gestion des collectivités locales (préparation 30 mn, durée 30 mn, coef 4) ;
  • une interrogation portant sur le domaine non choisi par le candidat lors de la troisième épreuve d'admissibilité (préparation 30 mn, durée 30 mn, coef 3). 

Épreuves facultatives

Les candidats du concours interne ont le choix entre deux épreuves facultatives : 

  • des exercices physiques (coef 1) et, au choix, une interrogation sur l'organisation informatique, les logiciels de base et les nouvelles technologies de l'information (durée 20 mn, coef 2)
  • ou une épreuve de langue vivante comportant, sans dictionnaire, la lecture et la traduction d'un texte suivies d'une conversation dans la langue choisie (langues proposées : allemand, anglais, arabe moderne, chinois, danois, espagnol, grec moderne, hébreu, italien, japonais, néerlandais, polonais, portugais et russe) (préparation 30 mn, durée 30 mn, coef 2). 


ATTENTION : toute note inférieure à 5 dans l'une des épreuves d'admissibilité entraîne l'élimination du candidat et seuls les points excédant la note 10 à l'épreuve facultative s'ajoutent au total des notes obtenues aux épreuves obligatoires et ne sont valables que pour l'admission.

  • Programme

  • Aucun programme renseigné
  • Dates

  • Aucune date n'est prévue à ce jour pour ce concours.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK