Fiche Concours

Attaché d'administration

Ville de Paris

Filière Administrative

Concours Externe

Catégorie A

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Fonctions

Les attaché(e)s d'administration de la ville de Paris sont principalement recruté(e)s par la voie de concours organisés par les services municipaux. Ils ou elles forment un corps classé dans la catégorie A de la filière administrative et participent, sous l'autorité des administrateurs, à la mise en oeuvre au plan administratif des directives générales du maire de Paris. Ils ou elles exercent des fonctions de conception et peuvent être chargé(e)s de fonctions d'encadrement.

Conditions de nomination, stage et titularisation

Les candidat(e)s admis(e)s au concours sont nommé(e)s en qualité d'attaché(e)s d'administration stagiaire de la ville de Paris. Ils ou elles ne peuvent être titularisé(e)s qu'après avoir accompli un stage dont la durée est d'un an. Les candidat(e)s dont la candidature a été acceptée sous condition de justifier avant le 31 décembre de l'année du concours de la possession de l'un des titres ou diplômes exigés pour se présenter au concours ne peuvent être nommé(e)s qu'à partir de la date à laquelle ils ou elles remplissent cette condition. Ceux ou celles qui ne la rempliraient pas perdraient le bénéfice de leur admission. Les stagiaires qui avaient déjà la qualité de fonctionnaire peuvent, pendant la durée de leur stage, opter entre le traitement auquel ils auraient droit dans leur corps d'origine et le traitement d'attaché stagiaire.

Comment s'inscrire ?

Par voie postale à l'adresse suivante : Mairie de Paris, Direction des Ressources Humaines, Bureau du Recrutement, 2 rue de Lobau 75196 PARIS CEDEX 04. La demande de dossier est adressée par voie postale également à cette adresse, joindre alors une enveloppe timbrée au tarif en vigueur pour 250 grammes libellée à vos nom, prénom et adresse pour l'envoi du dossier. Les dossiers de candidature doivent être déposés ou renvoyés au plus tard à la date de clôture des inscriptions. Les candidats doivent remplir et signer une déclaration certifiée exacte contenant tous les renseignements qui sont demandés par l'administration. Ils doivent fournir toutes les pièces nécessaires pour justifier qu'ils remplissent effectivement les conditions exigées. L'inscription donne lieu à l'envoi d'un accusé de réception qui constate l'arrivée du dossier. Cet accusé de réception n'autorise pas à concourir. Avant les épreuves écrites, les candidats reçoivent une convocation personnelle indiquant le lieu et la 
date de déroulement des épreuves. Si cette convocation n'est pas parvenue dix jours avant la date à partir de laquelle le concours est ouvert (mentionnée sur le dossier d'inscription), les candidats doivent se renseigner au bureau du recrutement, l'administration déclinant toute responsabilité au cas où cette convocation ne parviendrait pas, pour quelque raison que ce soit, à son (sa) destinataire.

NB : Il appartient aux candidats de vérifier qu'ils remplissent les conditions requises pour participer au concours. L'envoi d'une convocation aux épreuves écrites ne vaut pas admission à concourir ; l'administration se réserve le droit de vérifier au plus tard à la date de nomination que les conditions pour concourir sont remplies.

Conditions d'admission au concours

Les concours externe et interne d'accès à l'emploi d'attaché(e) d'administration de la ville de Paris sont ouverts aux candidat(e)s : reconnu(e)s aptes à l'emploi (sur avis du médecin chef de la ville de Paris après visite médicale, pour les lauréat(e)s des concours ; non déchu(e)s de leurs droits civiques et n'ayant pas fait l'objet de condamnation pénale incompatible avec l'emploi ; en position régulière au regard du code du service national.

Pour le concours externe, il est ouvert aux candidat(e)s âgé(e)s de 35 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours. Cette limite d'âge s'entend sans préjudice des dispositions en vigueur en matière de report des âges limites au titre des services publics, du service national, des charges de famille ou de la qualité de travailleur (euse) handicapé(e). Par ailleurs, les candidat(e)s qui atteignent l'âge limite pendant une année au titre de laquelle aucun concours n'est ouvert peuvent faire acte de candidature au concours suivant. Les candidats doivent être titulaires de l'un des titres ou diplômes exigés pour se présenter au premier concours d'entrée à l'Ecole nationale d'administration (notamment diplôme national sanctionnant un second cycle d'études supérieures, diplôme d'un institut d'études politiques ou attestation de succès à la première année du second cycle d'études supérieures juridiques ou économiques) ou susceptibles de justifier, au 31 décembre de l'année du concours, 
de la possession de l'un de ces titres ou diplômes. Ils peuvent aussi être titulaires d'un diplôme délivré dans un des États membres de l'Union européenne et dont l'assimilation avec un diplôme de deuxième cycle de l'enseignement supérieur aura été reconnue par la commission prévue par le décret n° 94-743 du 30 août 1994 relatif à l'assimilation pour l'accès aux concours de la fonction publique territoriale, des diplômes délivrés dans d'autres États membres de la Communauté européenne.

NB : Les candidat(e)s ne possédant pas un des diplômes requis mais pouvant justifier d'une formation équivalente peuvent déposer une demande spéciale de dérogation auprès d'une commission qui statue au vu de leur dossier sur leur capacité à concourir. La commission est saisie par les soins du service organisateur du concours. La demande doit être déposée par les candidat(e)s lors de leur inscription.

Épreuves

Epreuves écrites d'admissibilité

  •  Composition sur un sujet faisant appel à des connaissances générales (durée 4 h, coef 4) ; 
  •  au choix du (de la) candidat(e) : soit composition sur un sujet portant sur des questions administratives et de droit public, soit composition sur un sujet portant sur des questions relatives à l'histoire de la société et des institutions françaises depuis 1789, soit rédaction, à partir de documents économiques, d'une note de synthèse nécessitant l'utilisation de techniques quantitatives élémentaires (durée 3 h, coef 3) ; 
  •  au choix du (de la) candidat(e), composition sur un sujet portant : soit sur des questions économiques et financières, soit sur des questions de géographie économique, soit sur des questions relatives à l'économie de l'entreprise (durée 3 h, coef 3).

NB : Les candidat(e)s qui ont choisi de composer sur l'épreuve de rédaction à partir de documents économiques ne peuvent choisir pour la troisième épreuve la composition portant sur des questions économiques et financières.
 

Épreuves orales d'admission

  •  Conversation avec le jury sur un texte d'ordre général (préparation 15 mn, durée 15 mn, coef 4) ; 
  •  interrogation dans l'un des deux groupes d'option suivants au choix du candidat exprimé lors de l'inscription au concours : groupe A (soit sur des questions de droit administratif, soit sur l'histoire de la société et des institutions françaises depuis 1789), groupe B (soit sur la comptabilité privée, soit sur les techniques quantitatives appliquées à l'économie) (préparation 10 mn, durée 10 mn, coef 2) ; 
  •  interrogation portant au choix du candidat exprimé lors de l'inscription sur des questions soit de finances publiques, soit de géographie économique (pas de préparation, durée 10 mn, coef 2).

Épreuve commune facultative

Seuls les candidat(e)s admissibles peuvent subir cette épreuve. Épreuve écrite de langue étrangère (traduction, sans dictionnaire, d'un texte écrit dans une des langues suivantes : allemand, anglais, espagnol, italien, russe). Pour cette épreuve facultative, seuls sont pris en compte les points au-dessus de 10/20 (durée 2 h, coef 1).

Notation

Chacune des épreuves est notée de 0 à 20. Chaque note est multipliée par le coefficient correspondant. La somme des points ainsi obtenue forme le total des points pour l'ensemble des épreuves. Peuvent seul(e)s être admis(es) aux épreuves orales les candidat(e)s ayant obtenu pour chacune des épreuves écrites une note au moins égale à 5 sur 20 et pour l'ensemble des épreuves écrites un total de points fixé par le jury. Les candidat(e)s admissibles sont convoqué(e)s aux épreuves orales individuellement. Si plusieurs candidat(e)s ont obtenu le même nombre de points, la priorité pour l'admission est accordée à celui ou celle qui a obtenu la note la plus élevée à la première épreuve écrite et, en cas d'égalité de notes à cette épreuve, à celui ou celle qui a obtenu la note la plus élevée à la deuxième épreuve écrite.

  • Programme

  • Aucun programme renseigné
  • Dates

  • Aucune date n'est prévue à ce jour pour ce concours.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK