Fiche Concours

Directeur d'insertion et de probation de l'Administration pénitentiaire

Fonction Publique d'Etat

Filière Socio-éducative

Concours Interne

Catégorie A

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Le cadre d'emplois des Directeurs d'insertion et de probation

Les Services d'insertion et de probation (SPIP) ont été créés en 1999.
À vocation départementale, ils sont responsables de la prise en charge des personnes « sous main de justice » qu'elles soient incarcérées ou non.
Le SPIP exerce donc plusieurs missions :

  •  l'accueil des personnes placées sous main de justice, incarcérées ou non, le suivi de leur situation, le contrôle des obligations auxquelles elles doivent se soumettre, l'information des autorités judiciaires sur le déroulement des mesures ;
  •  l'aide à la décision judiciaire : l'autorité judiciaire doit en effet être destinataire de toutes les données qui lui permettent de mieux individualiser la peine et de prononcer des aménagements de peine les plus adaptés à la situation de la personne ;
  •  le développement et la coordination d'un réseau de partenaires institutionnels, associatifs et privés afin de donner aux personnes placées sous main de justice toutes les opportunités d'insertion en les orientant vers les dispositifs de droit commun : accès aux droits sociaux, aux soins, à l'éducation pour la santé, à la formation professionnelle, à l'action culturelle, au sport...

Les directeurs d'insertion et de probation de l'administration pénitentiaire sont un corps de création très récente car leur statut a été défini par un décret publié en mai 2005.
Sous l'autorité des directeurs des services d'insertion et de probation de l'administration pénitentiaire (qui sont quant à eux en statut d'emploi), ils constituent l'encadrement des services pénitentiaires d'insertion et de probation et appartiennent à la catégorie A.
Ils exercent des fonctions de direction dans les centres pour peines aménagées et dans les centres de semi-liberté.
Ils peuvent exercer les fonctions d'adjoints des directeurs des services pénitentiaires d'insertion et de probation de l'administration pénitentiaire.
Ils peuvent aussi se voir confier des missions d'étude, de coordination, de contrôle et de conception à l'administration centrale pour exercer des fonctions liées notamment à leurs spécialités, dans les directions régionales et à l'École nationale d'administration pénitentiaire.

Les conditions de participation au concours

Les directeurs d'insertion et de probation sont recrutés par la voie d'un concours externe et par la voie d'un concours interne.

Le concours interne est ouvert aux fonctionnaires et agents de l'État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux des établissements sanitaires et sociaux, aux militaires et magistrats ainsi qu'aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale. Les candidats doivent justifier au 1er janvier de l'année du concours de quatre années au moins de services publics effectifs.

Le dossier de candidature

Vous pourrez vous inscrire au concours :

  •  soit par téléprocédure sur le site Internet de la Direction de l'Administration pénitentiaire (www.justice.gouv.fr/minister/DAP) ;
  •  soit en demandant un dossier d'admission à concourir auprès de l'une des neuf directions régionales dont dépend votre domicile.

Les premiers concours de recrutement seront organisés en 2006.

À l'issue du concours

À l'issue du concours, les candidats admis aux concours sont nommés directeurs stagiaires pour une durée d'un an ; la formation repose sur le principe de l'alternance entre des enseignements théoriques à l'ENAP (école nationale d'administration pénitentiaire) qui est basée à Agen et des stages en services et institutions.
L'arrêté ministériel précisant les modalités concrètes de cette formation est en cours de préparation.
Au début de leur période de formation, les directeurs stagiaires issus du concours externe signent un engagement de servir l'État pendant une durée minimale de six ans à compter de leur nomination en qualité de stagiaire.

Les évolutions possibles de carrière

Les directeurs d'insertion et de probation peuvent être promus à la hors classe sous certaines conditions d'ancienneté, par voie d'inscription sur un tableau annuel d'avancement établi après avis de la commission administrative paritaire.
Ils peuvent aussi accéder au statut d'emploi de directeurs des services pénitentiaires d'insertion et de probation de l'administration pénitentiaire voire au statut d'emploi de directeur régional des services pénitentiaires.

Au total, le métier de directeur d'insertion et de probation exige des connaissances dans les domaines de sciences humaines et juridiques, le sens de l'écoute et du management d'équipes.

Épreuves

Deux épreuves écrites d'admissibilité

  •  la rédaction en 3 heures d'une note portant sur l'analyse d'un dossier ou d'une note de synthèse établie à partir d'un dossier se rapportant à des questions de société relatives au domaine pénitentiaire et à l'insertion (coefficient 3) ;
  •  une composition d'une durée de 3 heures portant, au choix du candidat, sur l'une des matières suivantes (ce choix étant exprimé au moment de l'inscription au concours) : droit pénal et procédure pénale ; droit public ; finances publiques ; histoire du XX° siècle ; sciences humaines (criminologie, psychologie, sociologie) ; politiques économiques. Le coefficient de cette épreuve est de 3. 

Une épreuve orale d'admission

Exposé (d'une durée de dix minutes) et une discussion libre avec le jury (d'une durée de 20 minutes).
Cette épreuve est destinée à apprécier la motivation du candidat, sa capacité à innover, à animer et à diriger une équipe.
L'exposé prend appui sur un document, dossier ou étude relatif aux missions ou au fonctionnement du service public de l'administration pénitentiaire ou à la conduite de projets dans le domaine de l'insertion et sur l'expérience professionnelle du candidat.
Le candidat a droit à trente minutes de préparation. 
Le coefficient de cette épreuve est de 5.

  • Programme

  • Aucun programme renseigné
  • Dates

  • Concours : Contrôleur des douanes et droits indirects

  • Date définitive

  • Concours : Contrôleur stagiaire de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

  • Date définitive

  • Concours : Contrôleur des douanes et droits indirects

  • Date définitive

  • Concours : Directeur des services de la protection judiciaire de la jeunesse

  • Date définitive

  • Concours : Inspecteur des finances publiques (analyste)

  • Date définitive

  • Concours : Inspecteur des finances publiques (programmeur de système d'exploitation)

  • Date définitive

  • Concours : Greffier des services judiciaires

  • Date définitive

  • Concours : Architecte et urbaniste

  • Date définitive

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK