Fiche Concours

Gardien de la paix

Fonction Publique d'Etat

Filière Sécurité - Police

Concours Externe

Catégorie B

lien externe vers facebooklien externe twitterlien externe vers Google+
lien externe imprimerlien externe envoi par email

Présentation

Le métier de Gardien de la paix de la Police Nationale

Les gardiens de la paix appartiennent au corps d'encadrement et d'application de la police nationale (catégorie B).
Le corps comprend quatre grades : gardien de la paix ; brigadier de police ; brigadier-chef de police ; brigadier-major de police.
Les gradés et gardiens de la paix, qui constituent ce corps, participent aux missions qui incombent aux services actifs de police et exercent celles qui leur sont conférées par le code de procédure pénale. 
Ils peuvent être appelés à exercer leurs fonctions dans les établissements publics placés sous la tutelle du ministère de l'intérieur.
Ils peuvent assurer l'encadrement des adjoints de sécurité. 
Les brigadiers-majors de police et les brigadiers-chefs de police assurent l'encadrement des brigadiers de police, des gardiens de la paix et des adjoints de sécurité.
Les fonctionnaires du corps d'encadrement et d'application de la police nationale exercent leurs missions en tenue ou en civil selon la nature des fonctions assurées.

Les activités et les missions du gardien de la paix sont diverses et variées : assurer la prévention auprès de la population, protéger les personnes et les biens, intervenir contre les actes de délinquance... Faire de l'investigation, lutter contre le crime organisé, contre le trafic d'armes et stupéfiants, être chargé d'enquête...Assurer le maintien de l'ordre et la sécurité routière... Contrôler les flux migratoires, lutter contre le travail clandestin, sécuriser les aéroports, ports et réseau ferré... Travailler dans le renseignement, lutter contre le terrorisme... Assurer des mission d'encadrement.

Les conditions à remplir pour devenir Gardien de la paix de la Police Nationale

Le concours externe (premier concours)

Nationalité et âge

  • être de nationalité française,
  • être âgé de 17 ans et de moins 35 ans au 1er janvier de l'année du concours (sauf dérogations),
  • être de bonne moralité, avoir un bulletin n°2 du casier judiciaire ne comportant aucune mention incompatible avec l’exercice des fonctions envisagées et être agréé par le préfet territorialement compétent.


Aptitudes physiques

Tout candidat aux concours de la Police nationale doit être reconnu apte à ses emplois.
Le médecin de la police, après examen médical, constate que l’intéressé n’est atteint d’aucune maladie ou infirmité ou que les maladies ou infirmités constatées ne sont pas incompatibles avec l’exercice des fonctions postulées. En outre qu’il puisse :

  • répondre au profil SIGYCOP requis.

SIGYCOP est un acronyme dont les lettres désignent respectivement :

- S : ceinture scapulaire et membres supérieurs ;

- I : ceinture pelvienne et membres inférieurs ;

- G : état général ;

- Y : yeux et vision (sens chromatique exclu) ;

- C : sens chromatique ;

- O : oreilles et auditions ;

- P : psychisme.

Chaque lettre est affectée d'un coefficient variant de 1 à 6 pour les sigles S,I,G,Y,O ; de 1 à 5 pour le sigle C et de 0 à 5 pour le sigle P (plus l'atteinte est grave plus le coefficient est élevé).

Pour être reconnu apte aux emplois de la Police nationale, il ne faut pas avoir un chiffre supérieur à l'un des coefficients du profil requis.

  • Être médicalement apte à un service actif de jour comme de nuit.
  • Être apte au port et à l’usage des armes.

L’examen médical comporte obligatoirement un dépistage de l’usage des produits illicites dont le résultat doit être négatif.
 
Important !
Seul le médecin , lors de la visite médicale sera habilité à déterminer votre aptitude physique à un emploi au sein de la Police nationale.

Diplôme

Le candidat doit être titulaire d’un baccalauréat ou répondre à l’une des conditions suivantes, le jour de la première épreuve :

  • Équivalence de diplômes

Tout diplôme, titre de formation ou attestation établie par une autorité compétente prouvant que le candidat a accompli avec succès un cycle de formation au moins de mêmes niveaux et durée que ceux sanctionnés par les diplômes et titres requis, qu'ils soient nationaux ou étrangers (européens ou non).

  • Expérience professionnelle

Peuvent faire acte de candidature les personnes justifiant de 3 années d'activité dans la même catégorie socioprofessionnelle que celle de l'emploi postulé (domaine de la sécurité) ;  2 ans pour les titulaires d'un diplôme immédiatement inférieur à celui requis.

  • Sans condition de diplôme

Aucune condition de diplôme requise aux mères et pères d'au moins 3 enfants qu'ils élèvent ou ont élevés effectivement ; sportifs de haut niveau.

Service national, Journée Défense et Citoyenneté (JDC, ex JAPD)

Les personnes âgées de plus de 25 ans sont dispensées de leur obligation du service national et à ce titre, aucun justificatif n'est demandé aux intéressés.
Pour les personnes de moins de 25 ans n'ayant pas accompli leur Journée Défense et Citoyenneté, une attestation provisoire de participation délivrée par le Centre du Service National doit être fournie.
 

Le concours interne (second concours)

Le second concours est ouvert aux :

  • adjoints de sécurité, âgés de 37 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours, en activité et comptant au moins une année de service en cette qualité à la date de la première épreuve écrite (aucune dérogation d'âge n'est admise pour ce concours) ;
  • candidats ayant suivi le parcours de "cadet de la République " (les candidats peuvent postuler dès l'issue de leur formation professionnelle initiale) ;
  • volontaires des armées servant dans la gendarmerie nationale, titulaires du diplôme de gendarme adjoint, en activité et comptant au moins une année de service en cette qualité à la date de la première épreuve écrite.
     

Autres voies d'accès à l'emploi de gardien de la paix

Les militaires de carrière y compris les gendarmes, les pompiers de Paris et les marins pompiers de Marseille peuvent bénéficier de 2 accès privilégiés au métier de gardien de la paix :

  • Emploi réservé : Avoir une ancienneté de 4 ans de services militaires pour tous grades, art.L 4139-3 du code de la défense (d'autres candidats peuvent prétendre à ces emplois). Le candidat doit être inscrit sur la base de son passeport professionnel, sur une liste nationale d'aptitude établie par le ministère de la Défense.
  • Détachement-intégration : Avoir une ancienneté de 10 ans de services militaires pour tous grades, art.L 4139-2 du code de la défense.

Remarques importantes sur l'organisation des concours :

Le recrutement des gardiens de la paix se fait par la voie soit des concours nationaux (à affectation nationale ou à affectation régionale Ile de France), soit des concours déconcentrés en Outre-Mer.

Leurs différences concernent le lieu d'organisation des épreuves et le choix de l'affectation en sortie d'école.

La scolarité du Gardien de la paix de la Police Nationale

Les candidats reçus sont nommés élèves dans une école de police ou un centre de formation de la police. La nomination en qualité d'élève est subordonnée à la souscription de l'engagement préalable de rester au service de l'Etat pendant une durée de quatre ans à compter de la titularisation. L'élève ou l'ancien élève qui met fin à sa scolarité plus de trois mois après son incorporation ou qui rompt son engagement doit reverser au Trésor une somme forfaitaire fixée par arrêté du Ministre de l'Intérieur. La formation, d'une durée de douze mois, est organisée selon le mode de l'alternance entre scolarité en école de police et stages en services actifs.

Carrière

Les élèves qui, à l'issue de la scolarité, ont satisfait aux épreuves d'aptitude sont nommés gardiens de la paix stagiaires.
Leur affectation est fonction de leur rang de classement en fin de scolarité et des postes proposés par l'Administration.
La durée du stage est d'un an ; elle peut être prolongée pour une durée de trois mois à un an.
A l'issue du stage, les gardiens de la paix reconnus aptes sont titularisés. La titularisation est en outre subordonnée à la possession du permis de conduire les véhicules automobiles (catégorie B).
Le changement de région d'affectation ne peut intervenir avant une durée minimale de cinq ans à compter de la nomination en qualité de stagiaire.

Promotion

Les gardiens de la paix peuvent accéder, en fonction de l'ancienneté :

  •  à l'examen professionnel d'accès au grade de brigadier ;
  •  aux concours internes d'accès aux différents corps de la police nationale.

Épreuves

CONCOURS EXTERNE (PREMIER CONCOURS)

  • Deux épreuves d'admissibilité

  1.  Epreuve écrite de cas pratiques : A partir d'un dossier ne pouvant excéder 15 pages, résolution d'un ou de plusieurs cas pratiques consistant en des mises en situation guidées par des questions. Cette épreuve est destinée à évaluer les capacités rédactionnelles, de compréhension d'une situation professionnelle, d'analyse et de synthèse des candidats ainsi que leur faculté à se projeter dans les missions du corps. Durée : 3 h 00. Coefficient : 4. Note éliminatoire < 5/20.
  2. Tests psychotechniques
    Obligatoires, ils sont destinés à évaluer le profil psychologique des candidats et les qualités particulières requises pour exercer le métier de policier. Les résultats de ces tests sont communiqués aux membres du jury en vue de l'épreuve d'entretien d'admission.
    Durée : 2 h 00

Seuls les candidats ayant obtenu, à l'épreuve d'admissibilité, un total de points, déterminé par le jury, ont accès aux épreuves  d'admission.

Pré-admission

Épreuves d'exercices physiques :

  • Un parcours d'habileté motrice (PHM)
  • Un test d'endurance cardio-respiratoire (TECR)

Note  éliminatoire : < 7/20 (à l'une ou l'autre des 2 épreuves)
Coefficient : 4

  • Trois épreuves d'admission

  1. Test sous forme de questions/réponses interactives : test pouvant comporter des mises en situation à caractère pratique et déontologique.Ce test fait appel à la mémoire visuelle des candidats pour déterminer leur qualité de perception, d'évaluation de décision ainsi que leur vigilance. Dotés d'un boîtier de réponses électronique, les candidats, après avoir visionné une image, disposeront de 15 secondes par question en rapport avec l'image observée pour répondre. Durée : 20 mn. Coefficient : 2.
  2. Entretien avec le jury. L'entretien permet au jury d'évaluer le savoir-être, l'aptitude et la motivation du candidat à occuper les fonctions de gardien de la paix, d'apprécier ses qualités de réflexion ainsi que ses connaissances générales. Le jury dispose comme aide à la décision : des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l'admissibilité, interprétés par le psychologue ; d'un curriculum vitae détaillé, apporté par le candidat le jour de l'entretien. Ce curriculum vitae devra comporter les compétences acquises lors du parcours scolaire et extrascolaire et développer les raisons de ce choix professionnel. Durée : 25 mn. Note éliminatoire :< 5/20.Coefficient : 5.
  3. Langue étrangère : Une conversation obligatoire en langue étrangère dans l'une des langues vivantes suivantes : anglais, allemand, espagnol, italien. Durée : dix minutes. Coefficient 1.

CONCOURS INTERNE (SECOND CONCOURS)

  • Deux épreuves d'admissibilité

  1. Epreuve écrite de cas pratiques : A partir d'un dossier ne pouvant excéder 15 pages, résolution d'un ou de plusieurs cas pratiques consistant en des mises en situation guidées par des questions. Cette épreuve est destinée à évaluer les capacités rédactionnelles, de compréhension d'une situation professionnelle, d'analyse et de synthèse des candidats ainsi que leur faculté à se projeter dans les missions du corps. Durée : 3 h 00. Coefficient : 4. Note éliminatoire < 5/20.
  2. Tests psychotechniques
    Obligatoires, ils sont destinés à évaluer le profil psychologique des candidats et les qualités particulières requises pour exercer le métier de policier. Les résultats de ces tests sont communiqués aux membres du jury en vue de l'épreuve d'entretien d'admission.
    Durée : 2 h 00.
  • Pré-admission

Épreuves d'exercices physiques :

  • Un parcours d'habileté motrice (PHM)
  • Un test d'endurance cardio-respiratoire (TECR)

Note  éliminatoire : < 7/20 (à l'une ou l'autre des 2 épreuves)
Coefficient : 4

  • Trois épreuves d'admission

  1. Test sous forme de questions/réponses interactives : test pouvant comporter des mises en situation à caractère pratique et déontologique.Ce test fait appel à la mémoire visuelle des candidats pour déterminer leur qualité de perception, d'évaluation de décision ainsi que leur vigilance. Dotés d'un boîtier de réponses électronique, les candidats, après avoir visionné une image, disposeront de 15 secondes par question en rapport avec l'image observée pour répondre. Durée : 20 mn. Coefficient : 2.
  2. Entretien avec le jury. L'entretien avec le jury s'appuie sur un dossier professionnel préalablement remis par le candidat, le jour de l'épreuve. Ce dossier a pour objet de mettre en évidence les acquis de l’expérience professionnelle du candidat durant son activité d’adjoint de sécurité ou bien de cadet de la République, option Police nationale, ou encore de volontaire dans les armées servant dans la gendarmerie nationale, titulaire du diplôme de gendarme adjoint.
    Le jury dispose également, comme aide à la décision, des résultats des tests psychotechniques passés par les candidats au moment de l’admissibilité, interprétés par le psychologue. Durée : 25 mn. Note éliminatoire :< 5/20.Coefficient : 5.
  3. Langue étrangère (épreuve facultative) : Une conversation en langue étrangère dans l'une des langues vivantes suivantes : anglais, allemand, espagnol, italien. Durée : dix minutes. Coefficient 1.

 

  • Programme

  • Aucun programme renseigné

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

20 conseils pour réussir les concours de la fonction publique

Merci de renseigner votre e-mail

Un email vient de vous être envoyé avec le lien de téléchargement du livre blanc.
Bonne lecture !

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×