Fiche Concours

Gardien de la paix

Fonction Publique d'Etat

Filière Sécurité - Police

Concours Externe

Catégorie C

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Le métier de Gardien de la paix de la Police Nationale

Les gardiens de la paix appartiennent au corps d'encadrement et d'application de la police nationale (catégorie C).
Le corps comprend quatre grades : gardien de la paix ; brigadier de police ; brigadier-chef de police ; brigadier-major de police.
Les gradés et gardiens de la paix, qui constituent ce corps, participent aux missions qui incombent aux services actifs de police et exercent celles qui leur sont conférées par le code de procédure pénale. 
Ils peuvent être appelés à exercer leurs fonctions dans les établissements publics placés sous la tutelle du ministère de l'intérieur.
Ils peuvent assurer l'encadrement des adjoints de sécurité. 
Les brigadiers-majors de police et les brigadiers-chefs de police assurent l'encadrement des brigadiers de police, des gardiens de la paix et des adjoints de sécurité.
Les fonctionnaires du corps d'encadrement et d'application de la police nationale exercent leurs missions en tenue ou en civil selon la nature des fonctions assurées.

Les activités et les missions du gardien de la paix sont diverses et variées : la sécurité des personnes, des biens et des institutions, le contrôle transfrontières, la lutte contre la délinquance, la drogue, le terrorisme, le maintien de l'ordre public ou la formation.

Les conditions à remplir pour devenir Gardien de la paix de la Police Nationale

Le concours externe

Il est ouvert aux candidats :

  •  titulaires du baccalauréat ou d'un diplôme équivalent ou justifier d'au moins 3 ans d'activité dans la même catégorie socioprofessionnelle que celle de l'emploipostulé (2 ans pour les titulaires du diplôme national du brevet, d'un CAP ou d'un BEP) ;
  •  âgés de 17 ans au moins et de 35 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours,
  •  qui remplissent les conditions générales d'accés aux emplois actifs de la police nationale.

Le concours interne

Il est ouvert :

  •  aux adjoints de sécurité en activité, 
  •  âgés de 37 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours et comptant au moins une année de service en cette qualité à la date des épreuves écrites et à l'issue de leur formation professionnelle initiale, à ceux d'entre eux qui ont suivi le parcours de "cadet de la République, option police nationale". 


Le concours de gardien de la paix est également ouvert aux volontaires dans les armées servant dans la gendarmerie nationale, titulaires du diplôme de gendarme adjoint, en activité et comptant, à la date des épreuves écrites au moins un an de service en cette qualité.

Il faut en outre remplir les conditions d'aptitude physique requise et notamment être de constitution particulièrement robuste, exempt de toute mutilation ou déformation et apte à un service actif de jour comme de nuit, pouvant notamment comporter une exposition aux intempéries et des déplacements de durée prolongée hors résidence ; avoir une acuité visuelle, après correction, au moins égale à 15 dixièmes pour les deux yeux, avec un minimum de 5 dixièmes pour un oeil, chaque verre correcteur ou lentille ayant un maximum de trois dioptries pour atteindre cette limite de 15 dixièmes ;

  •  avoir un casier judiciaire vierge ;
  •  être recensé et avoir accompli la journée d'appel de préparation à la défense (candidats nés après le 31/12/1978) ;
  •  ou être en règle avec la législation sur le service national (autres candidats).


Remarques importantes sur l'organisation des concours :

Le recrutement des gardiens de la paix se fait par la voie soit des concours nationaux (à affectation nationale ou à affectation régionale Ile de France), soit des concours déconcentrés en Outre-Mer.

Leurs différences concernent le lieu d'organisation des épreuves et le choix de l'affectation en sortie d'école.

La scolarité du Gardien de la paix de la Police Nationale

Les candidats reçus sont nommés élèves dans une école de police ou un centre de formation de la police. La nomination en qualité d'élève est subordonnée à la souscription de l'engagement préalable de rester au service de l'Etat pendant une durée de quatre ans à compter de la titularisation. L'élève ou l'ancien élève qui met fin à sa scolarité plus de trois mois après son incorporation ou qui rompt son engagement doit reverser au Trésor une somme forfaitaire fixée par arrêté du Ministre de l'Intérieur. La formation, d'une durée de douze mois, est organisée selon le mode de l'alternance entre scolarité en école de police et stages en services actifs.

Carrière

Les élèves qui, à l'issue de la scolarité, ont satisfait aux épreuves d'aptitude sont nommés gardiens de la paix stagiaires.
Leur affectation est fonction de leur rang de classement en fin de scolarité et des postes proposés par l'Administration.
La durée du stage est d'un an ; elle peut être prolongée pour une durée de trois mois à un an.
A l'issue du stage, les gardiens de la paix reconnus aptes sont titularisés. La titularisation est en outre subordonnée à la possession du permis de conduire les véhicules automobiles (catégorie B).
Le changement de région d'affectation ne peut intervenir avant une durée minimale de cinq ans à compter de la nomination en qualité de stagiaire.

Promotion

Les gardiens de la paix peuvent accéder, en fonction de l'ancienneté :

  •  à l'examen professionnel d'accès au grade de brigadier ;
  •  aux concours internes d'accès aux différents corps de la police nationale.

Épreuves

CONCOURS EXTERNE

  • Trois épreuves d'admissibilité

  1.  Etude d'un texte permettant de vérifier la prise d'informations et l'analyse de celles-ci, sous forme de courtes questions, et la production d'un écrit en rapport avec la problématique posée (2 heures 30 ; coefficient 3)
  2.  Un questionnaire portant soit :
  3.  sur les connaissances générales (évènements qui font l'actualité, cadre institutionnel politique français et européen, règles du comportement citoyen).
  4. sur le programme du baccalauréat professionnel spécialité « sécurité prévention » en vigueur l'année d'ouverture du concours. (coefficient 2)
    Le candidat indique son choix dans sa demande d'inscription au concours et ne peut en aucun cas en changer après la clôture des inscriptions.
  5. Un questionnaire portant sur les fondamentaux scolaires en orthographe et grammaire courantes ainsi que sur les calculs arithmétiques et algébriques simples.(coefficient 1).

La durée impartie pour les 2 questionnaires est de 1 heure 30.

Les candidats passent en outre des tests psychotechniques destinés à évaluer notamment leur profil psychologique (durée : deux heures trente). Les résultats de ces tests sont utilisés à l'admission lors de l'épreuve d'entretien.

  • Trois épreuves d'admission

  1. Entretien permettant d'apprécier les qualités de réflexion et les connaissances du candidat ainsi que son aptitude et sa motivation à exercer l'emploi postulé1. (25 minutes ; coefficient 4). Les examinateurs disposent, pour aide à la décision : des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l'admissibilité, interprétés par le psychologue ; d'un curriculum vitae détaillé comportant les motivations pour l'emploi postulé produit par le candidat avant l'épreuve.
  2. Epreuves d'exercices physiques (coefficient 3) : parcours d'habileté motrice et test d'endurance cardio-respiratoire. Toute note inférieure à 7 sur 20 à l'une ou l'autre épreuve est éliminatoire.
  3. Epreuve orale de langue étrangère consistant en une conversation dans la langue choisie. (10 minutes ; coefficient 1) Les langues étrangères admises sont les suivantes : anglais, allemand, arabe littéral, espagnol, italien. Les candidats indiquent la langue choisie au moment de leur inscription au concours. Ils ne peuvent en aucun cas en changer après la clôture des inscriptions.

CONCOURS INTERNE

  • Trois épreuves d'admissibilité

 

  1.  Etude d'un texte permettant de vérifier la prise d'informations, l'analyse de celles-ci, sous forme de courtes questions, et la production d'un écrit en rapport avec la problématique posée.(2 heures 30 ; coefficient 3)
  2. Un questionnaire, destiné à apprécier les connaissances professionnelles du candidat sur la base du programme de formation des adjoints de sécurité et des cadets de la République en vigueur l'année d'ouverture du concours.(coefficient 2)
  3. Un questionnaire portant sur les fondamentaux scolaires en orthographe et grammaire courantes ainsi que sur les calculs arithmétiques et algébriques simples.(coefficient 1)

La durée impartie pour les 2 questionnaires est de 1 heure 30.

Les candidats passent en outre des tests psychotechniques destinés à évaluer notamment leur profil psychologique (durée : deux heures trente). Les résultats de ces tests sont utilisés à l'admission lors de l'épreuve d'entretien.

  • Deux épreuves d'admission

  1.  Entretien portant sur les acquis professionnels du candidat durant son activité d'adjoint de sécurité et, pour « les cadets de la République, option police nationale » sur les connaissances professionnelles acquises durant les stages en services opérationnels de la police nationale. Cet entretien a pour objet notamment l'organisation de la police nationale, l'usage d'une arme et la déontologie policière. (25 minutes ; coefficient 4)
    Les examinateurs disposent, pour aide à la décision : des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l'admissibilité, interprétés par le psychologue et du livret de suivi de la formation pour ceux concourant au titre des cadets de la République option police nationale et la grille d'évaluation sur la manière de servir pour les autres candidats.
  2. Epreuves d'exercices physiques (coefficient 3) : parcours d'habileté motrice et test d'endurance cardio-respiratoire. Toute note inférieure à 7 sur 20 à l'une ou l'autre épreuve est éliminatoire.
  • Une épreuve orale facultative

  1.  Epreuve facultative orale de langue étrangère consistant en une conversation dans la langue choisie. (10 minutes, coefficient 1). 

Seuls sont pris en compte les points supérieurs à la moyenne. Les langues étrangères admises sont les suivantes : anglais, allemand, arabe littéral, espagnol, italien.
Au moment de leur inscription au concours, les candidats indiquent s'ils désirent participer à cette épreuve et, dans ce cas, la langue choisie. Ils ne pourront en aucun cas modifier leur option après la clôture desinscriptions.

 

Préparation

Préparez- vous au concours de gardien de la paix avec Carrières Publiques.

  • Programme

  • Aucun programme renseigné
  • Dates

  • Aucune date n'est prévue à ce jour pour ce concours.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK