Fiche Concours

Professeur en arts plastiques

Ville de Paris

Filière Culturelle

Concours Externe

Catégorie A

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Fonctions

Le corps des professeurs en arts plastiques de la ville de Paris est classé dans la catégorie A de la filière culturelle. Dans les écoles élémentaires publiques de Paris, les professeur(e)s de la ville de Paris pour l'enseignement des arts plastiques apportent aux enfants une prestation supplémentaire spécialisée d'enseignement.

Conditions de nomination, stage et titularisation

Les candidat(e)s admis(es) au concours sont nommé(e)s en qualité de professeur en arts plastiques stagiaire de la ville de Paris. Ils ou elles ne peuvent être titularisé(e)s qu'après avoir accompli un stage dont la durée est d'un an. Les candidat(e)s dont la candidature a été acceptée sous condition de justifier avant le 31 décembre de l'année du concours de la possession de l'un des titres ou diplômes exigés pour se présenter au concours ne peuvent être nommé(e)s qu'à partir de la date à laquelle ils ou elles remplissent cette condition. Ceux ou celles qui ne la rempliraient pas perdraient le bénéfice de leur admission. Les stagiaires qui avaient déjà la qualité de fonctionnaire peuvent, pendant la durée de leur stage, opter entre le traitement auquel ils auraient droit dans leur corps d'origine et le traitement de professeur en arts plastiques.

Comment s'inscrire ?

Par voie postale à l'adresse suivante : Mairie de Paris, Direction des Ressources Humaines, Bureau du Recrutement, 2 rue de Lobau 75196 PARIS CEDEX 04. La demande de dossier est adressée par voie postale également à cette adresse, joindre alors une enveloppe timbrée au tarif en vigueur pour 250 grammes libellée à vos nom, prénom et adresse pour l'envoi du dossier. Les dossiers de candidature doivent être déposés ou renvoyés au plus tard à la date de clôture des inscriptions. Les candidats doivent remplir et signer une déclaration certifiée exacte contenant tous les renseignements qui sont demandés par l'administration. Ils doivent fournir toutes les pièces nécessaires pour justifier qu'ils remplissent effectivement les conditions exigées. L'inscription donne lieu à l'envoi d'un accusé de réception qui constate l'arrivée du dossier. Cet accusé de réception n'autorise pas à concourir. Avant les épreuves écrites, les candidats reçoivent une convocation personnelle indiquant le lieu et la 
date de déroulement des épreuves. Si cette convocation n'est pas parvenue dix jours avant la date à partir de laquelle le concours est ouvert (mentionnée sur le dossier d'inscription), les candidats doivent se renseigner au bureau du recrutement, l'administration déclinant toute responsabilité au cas où cette convocation ne parviendrait pas, pour quelque raison que ce soit, à son (sa) destinataire.

NB : Il appartient aux candidats de vérifier qu'ils remplissent les conditions requises pour participer au concours. L'envoi d'une convocation aux épreuves écrites ne vaut pas admission à concourir ; l'administration se réserve le droit de vérifier au plus tard à la date de nomination que les conditions pour concourir sont remplies.

Conditions d'admission au concours

Il n'y a qu'un concours externe.

Les candidat(e)s au concours doivent satisfaire aux conditions suivantes : être de nationalité française ou ressortissant d'un Etat membre de la Communauté européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ; avoir été reconnu(e)s comme possédant les aptitudes physiques nécessaires pour assurer un service régulier (reconnu apte à l'emploi sur avis du médecin chef de la ville de Paris après visite médicale) ; ne pas être déchu(e)s de leurs droits civiques et remplir les conditions prévues à l'article 5-3° de la loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires ; se trouver en position régulière au regard du code du service national ; être âgé(e)s de 45 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours, cette limite d'âge s'entend sans préjudice des dispositions en vigueur en matière de report des âges limites au titre des services publics, du service national, des charges de famille ou de la qualité de travailleur(euse) handicapé(e) ; être titulaire d'un des diplômes ou titres ci-après : une licence ou un titre ou diplôme homologué au niveau II en application des dispositions du décret n° 92-23 du 8 janvier 1992 relatif à l'homologation des titres et diplômes de l'enseignement technologique. Peuvent être admis en équivalence de la licence, les maîtrises obtenues après dispense de l'une des licences requises pour concourir. Est également admis un titre ou diplôme sanctionnant un cycle d'études post-secondaires d'au moins 3 années, délivré dans un autre Etat membre de la Communauté économique européenne ou dans un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen. Une commission créée par arrêté municipal examine la recevabilité des titres et diplômes étrangers présentés en équivalence.

Épreuves

Le concours comporte des épreuves écrites et orales réparties en 3 séries.

Première série : coefficient 16

Épreuve A - Création plastique en deux dimensions (durée 6 h, coef 6)

Sujet : un thème incitateur qui peut être lié à une référence (un document iconographique, un objet, un modèle, etc.).
Exécution : création plastique sensible et personnalisée, format grand angle maximum.
Les candidat(e)s voudront bien porter une attention particulière à la maîtrise des techniques retenues et à la pertinence des choix de celles-ci. L'utilisation de technique à séchage lent n'est pas admise.

Épreuve B - Communication visuelle et explicitation analytique (durée 5 h, coef 5)

Sujet : un document iconographique à expliciter de façon essentiellement graphique (le travail graphique n'est pas exclusif du travail de la couleur, voire de la matière). Il pourra être demandé aux candidat(e)s de procéder à l'analyse d'un document, d'en montrer la composition et de mettre en évidence sa logique constitutive. Cette épreuve ne doit pas être comprise comme épreuve de re-création. Les candidat(e)s devront s'attacher à mettre en oeuvre de façon pertinente des moyens d'expression dont la conduite et la maîtrise technique seront sûres et éprouvées.
Exécution : essais, recherches, croquis et notations graphiques préparatoires obligatoirement joints à la composition finale ; composition finale : parmi les recherches énumérées ci-dessus, les candidat(e)s en choisiront une qu'ils(elles) s'attacheront à développer jusqu'à une forme aboutie et claire. L'utilisation de technique à séchage lent n'est pas admise.

Épreuve C - Contrôle des connaissances artistiques (durée 4 h, coef 5)

Le programme de cette épreuve est fixé, pour chaque concours par avance.
Sujet : à partir d'un programme limitatif, il s'agira de tester les capacités du candidat à tirer parti de ses connaissances artistiques. Le programme limitatif de la session 2005 est le suivant : L'art en France et en Occident aux 19ème et 20ème siècles.
Forme : composition écrite. Cette épreuve fait l'objet d'une double correction.

Deuxième série : coefficient 6

Création en volume (durée : 8 heures)

Sujet : un thème proposé par le jury.
Exécution : un avant-projet en deux dimensions comprendra toutes les indications utiles à la compréhension des intentions de réalisation. La remise de celui-ci est obligatoire en fin d'épreuve sous peine d'élimination ; réalisation finale dont aucune des trois dimensions du volume ne devra dépasser 30 cm. Les candidat(e)s devront se munir de petit matériel utile à la réalisation de son projet (carton, cutter, pâte à modeler, carton zéphir,...). L'utilisation de technique à séchage lent n'est pas admise.
 

Troisième série : coefficient 8

Entretien avec le jury à la suite de la présentation, par les candidat(e)s, d'une séquence pédagogique élaborée à partir, au choix des candidats, d'un terme emprunté au vocabulaire plastique ou d'un document unique (poster) ou d'une série de documents (diapositives). Cette épreuve est destinée à apprécier la capacité des candidat(e)s à structurer, élaborer, organiser les éléments qu'ils (elles) jugent important de mettre en oeuvre pour mener à bien une séquence didactique, articulée autour d'une problématique plastique mise en évidence à partir de la proposition choisie. Les candidat(e)s indiqueront le niveau de classe concerné (préparation 30 mn, présentation devant le jury 15 mn, entretien entre 10 et 20 mn).
 

Notation

Est éliminatoire toute note inférieure à 7 sur 20 à l'une des épreuves de ce concours. Le jury peut établir une liste complémentaire d'admission en conformité avec les textes législatifs ou réglementaires.

  • Programme

  • prof

  • Dates

  • Aucune date n'est prévue à ce jour pour ce concours.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK