Fiche Métier

Acheteur en centrale d’achat : négocier, acheter, prospecter

Acheteur en centrale d’achat : négocier, acheter, prospecter

Fonction Publique Territoriale

Catégorie A

Filière Administrative

lien externe vers facebooklien externe twitterlien externe vers Google+
lien externe imprimerlien externe envoi par email

Cadre d’emplois

Attaché territorial (catégorie A)

Conditions d’accès :

Concours externe et interne avec conditions de diplôme et/ou examen d'intégration en fonction du cadre d'emplois, concours troisième voie

Acheteur centrale d’achat : négocier, acheter, prospecter

Acheter au meilleur rapport qualité/prix, tel est objectif de l’acheteur en centrale d’achat. Dans les collectivités territoriales, ce professionnel de l’achat est de plus en plus recherché afin d’optimiser la stratégie d’achat, tout en s’inscrivant dans les règles de la commande publique. Spécialisé dans un domaine ou polyvalent, il travaille en étroite collaboration avec les services prescripteurs afin de définir au mieux les besoins. Rencontre avec Pascal Giraud, acheteur au sein d’une centrale d’achat régionale.

Acheter au meilleur prix, sécuriser les procédures

Être acheteur professionnel, c’est acheter les produits dont l’administration publique a besoin pour fonctionner. Son but : obtenir les meilleures marchandises ou services aux meilleurs prix. Pour cela, ce professionnel de l’achat doit bien connaître les besoins des services ainsi que leurs usages. Produits d’entretien, denrées alimentaires, fournitures de bureau, équipements informatiques, contrats d’énergie et de téléphonie, véhicules… les produits et les services potentiels sont multiples. Le groupement de commandes, et donc l’achat en volume, vise deux objectifs : faire des économies d’échelle et faciliter la cartographie des achats permettant ainsi une vision précise des différents postes de dépenses. Ces informations sont ensuite exploitées par le service achats pour fixer ses priorités par famille : réduction des coûts, mutualisation des besoins, renégociation de contrats…
« Pour ma part, je suis acheteur au sein d’une centrale d’achat mise en place par ma collectivité régionale. Je suis spécialisé dans les produits d’entretien. J’achète pour tous les services de la Région, et notamment les lycées. La centrale d’achat est aussi ouverte aux autres collectivités. Le groupement de commande permet de réelles économies d’échelle. Tout le monde s’y retrouve depuis que la centrale d’achat a été mise en place. Pour les collectivités locales le gain est surtout financier mais cela va au-delà. C’est également un gain de temps et de ressources pour certaines d’entre elles car la centrale s’occupe de toute la procédure de commande publique et sécurise ainsi l’acte d’achat public ».

Gérer et développer un portefeuille d’achat

Dans le cadre de sa mission, l’acheteur public assiste les services dans l’identification et l’évaluation de leurs besoins afin d’élaborer des cahiers des charges précis. Pour cela, il prospecte également de son côté, via son réseau d’information, pour connaître les solutions envisageables et les possibilités du marché. Cette approche globale lui permet de connaître le marché de fournisseurs potentiels et de disposer d’une première estimation financière de son besoin, voire de négocier avec des fournisseurs les conditions et clauses des marchés. « Une partie de mon travail consiste à bien connaître le marché sur lequel j’évolue pour acheter les produits d’entretien. Pour cela, je prospecte les fournisseurs à la fois nationaux mais aussi locaux. Outre le prix unitaire du produit, je négocie aussi des services annexes comme les modalités de livraison, les consommables affiliés, les garanties après-vente… Tout est analysé de manière globale. Ce travail de prospection et de négociation permet de conforter et de préciser les besoins des services. À l’issue du marché, un bilan est opéré en vue d’évaluer la performance de l’achat qui tient compte à la fois de la qualité des produits, du suivi des fournisseurs et des économies réalisées ».
Outre toutes les démarches qui entourent l’acte d’achat, l’acheteur public doit maîtriser les grands principes de la commande publique et savoir monter des marchés publics sécurisés.

Acheteur en centrale d’achats, c’est :

  • maîtriser les techniques commerciales et de négociation,
  • avoir des connaissances administratives et juridiques, plus particulièrement la réglementation de la commande publique,
  • concevoir et suivre des marchés publics,
  • développer une politique de groupement des commandes,
  • établir des cahiers des charges de produits et de services en collaboration avec les services prescripteurs,
  • prospecter des marchés,
  • négocier les prix,
  • disposer de capacités d'analyse et de synthèse,
  • maîtriser l'outil informatique et notamment les logiciels financiers,
  • être réactif,
  • s’adapter aux situations et aux interlocuteurs- être autonome et rigoureux dans l’organisation du travail.

Accès à la profession

La profession est en plein boom dans les administrations publiques et les collectivités territoriales. Contraintes budgétairement et soucieuses de dépenser au mieux les deniers publics, elles font appel de plus en plus à des professionnels de l’achat en vue d’obtenir les produits et les services au meilleur rapport qualité/prix tout en se dégageant des marges de manœuvre supplémentaires.

Côté formation, un bac+3 est le minimum, même si les lauréats d’école de commerce ont clairement la côte ! Les troisièmes cycles en management de l'achat sont aussi appréciés.
Même si le concours d’attaché est ouvert au niveau BAC+3, la plupart des postulants ont au minimum un bac+5. Suivre une préparation au concours via un organisme spécialisé ou à distance permet d’optimiser ses chances de réussite.
 

40 métiers qui recrutent dans la fonction publique

Merci de renseigner votre e-mail

Un email vient de vous être envoyé avec le lien de téléchargement du livre blanc.
Bonne lecture !

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×