Fiche Métier

Agent d'entretien des réseaux d'eau potable et d'assainissement

Fonction Publique Territoriale

Catégorie C

Filière Technique

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Fonction publique Territoriale

Filière technique, adjoints techniques territoriaux (catégorie C)

Conditions d'accès :

  • Concours externe et interne avec conditions de diplôme et/ou examen d'intégration en fonction du cadre d'emplois, concours troisième voie
  • Possibilité de recrutement direct pour les cadres d'emplois de catégorie C en fonction du grade (2e classe)

Entretenir et surveiller les réseaux d'eau et d'assainissement

Entretien des réseaux d'eaux usées et d'eau potable, installation et relève de compteurs, raccordement des installations privées au réseau public... telles sont les principales missions de l'agent d'entretien des réseaux d'eau potable et d'assainissement. Autonomie, prise d'initiatives et contact avec les usagers sont des caractéristiques significatives de ce métier.

Agent d'entretien des réseaux d'eau potable et d'assainissement : un métier de terrain

Ce professionnel assure l'entretien préventif et curatif des différents réseaux d'eau et d'assainissement afin d'offrir au consommateur un service de distribution et de traitement de qualité. Pour cela, il contrôle régulièrement les réservoirs et les canalisations en vue d'identifier les signes de dysfonctionnement et, ainsi, prévenir les pannes ou les fuites. En cas de travaux à proximité des réseaux d'eau, il est l'interlocuteur privilégié des entreprises de BTP (coupure d'eau, manipulation des vannes, sécurisation du chantier...) et informe les usagers des éventuels désagréments. En complément de ses missions d'entretien, il réalise le branchement des nouveaux clients sur le réseau : pose des conduites et du compteur, mise en pression, rinçage, désinfection. Pour assurer les interventions d'urgence, l'agent d'entretien des réseaux d'eau et d'assainissement est régulièrement soumis à des astreintes.

Polyvalence ou spécialisation

L'agent de réseau travaille pour des Communes exploitant le service des eaux en régie ou des syndicats intercommunaux de distribution d'eau. Il s'agit d'un métier spécifique de la fonction publique territoriale. Le profil varie selon la typologie de la collectivité. Dans les petites villes, la polyvalence est de rigueur avec la responsabilité de l'exploitation et de la maintenance de l'ensemble du réseau d'eau potable, alors que dans les grandes collectivités, le travail au sein d'une équipe étoffée génère des interventions plus ciblées.

Agent d'entretien des réseaux d'eau et d'assainissement,  c'est :

  • connaître les éléments constitutifs du réseau et leurs besoins en entretien: purge des vannes, manœuvre des tampons, lecture de plan, triangulation...
  • détenir des compétences en plomberie (détection de fuite), en mécanique (entretien des pompes), en électricité, en traitement de l'eau et de plus en plus en électronique,
  • posséder de bonnes capacités d'analyse et de résolution de problèmes pour établir un diagnostic rapide,
  • être autonome dans son travail,
  • maîtriser la technique de pose et de dépose des compteurs d'eau,
  • intervenir en toute sécurité (risques électriques, gaz ou circulation routière)

Côté formation

De nombreux agents techniques de réseau en poste possèdent un CAP Installateur sanitaire ou Agent de la qualité de l'eau. Après le Bac, une mention complémentaire Métiers de l'eau peut être envisagée pour exercer les fonctions de technicien d'exploitation réseau.

Pour intervenir sur le terrain, détenir l'agrément de conduite d'une mini pelle mécanique et/ou d'un camion avec bras hydraulique et être titulaire du permis poids lourd sont des avantages considérables sur le marché de l'emploi.

L'agent de réseau peut, avec de l'ancienneté, accéder à un poste de chef équipe.

 

Témoignage

Yvan Mouillor est agent d'entretien des réseaux d'eau et d'assainissement au sein d'un syndicat intercommunal. En poste depuis 10 ans, il apprécie ce métier de proximité combinant interventions sur le terrain et relation directe avec l'usager.

 

Au quotidien, en quoi consiste votre mission ?

Le syndicat intercommunal compte 6 communes adhérentes. Il contribue à la distribution en eau de 25 000 habitants. Dans ce contexte, je fais partie d'une équipe de 8 personnes chargée de l'entretien et de la surveillance du réseau d'eau potable et d'assainissement.

Mes journées sont variées. Elles dépendent beaucoup de l'actualité du moment. Programmation de travaux sur la voirie, période de relevé de compteur, intempéries, fuites... la planification du plan de charge est souvent « bouleversée » par ces divers  impératifs. La réactivité et l'adaptation sont alors de mises. Dans mon travail, j'ai un volet prévention, avec notamment la gestion des réservoirs d'eau et la vérification des canalisations et un volet curatif, en intervenant sur le traitement des fuites, le remplacement de matériels défectueux, la réparation de conduits...

Qu'appréciez-vous le plus dans votre métier d'agent d'entretien des réseaux d'eau potable et d'assainissement ?

Sans aucun doute, l'autonomie dans l'organisation du travail et les interventions sur le terrain pour réparer des dysfonctionnements. J'aime bien me « creuser » la tête pour trouver des solutions et remettre rapidement le réseau en état de fonctionnement. Sur ce point, le travail en équipe a toute son importance. Pour ma part, cela fonctionne bien avec mes collègues car nous sommes très complémentaires. Chacun a sa spécialité dans les travaux publics ou le bâtiment.

L'autre aspect que j'affectionne, c'est la relation avec les usagers. L'eau étant incontournable dans un foyer, en cas de problème d'alimentation ou de fuites, l'agent d'entretien des réseaux d'eau est souvent perçu comme un « sauveur ». Faire preuve de pédagogie s'avère alors incontournable. Il faut savoir expliquer la situation avec les termes adéquats. Notre rôle est avant tout de sensibiliser les habitants : il est important de surveiller son réseau privé et de respecter les réglementations d'assainissement car les réparations coutent chères !

Quelle formation initiale avez-vous ?

Au départ, j'ai un CAP Installateur sanitaire. Mon diplôme en poche, j'ai acquis mon expérience professionnelle dans l'artisanat puis auprès de plusieurs groupes industriels. Avant d'occuper mon actuel poste, je travaillais pour une entreprise de traitement des eaux qui assurait plusieurs délégations de service public. Souhaitant me rapprocher de mon domicile, j'ai fait le choix de rejoindre la fonction publique territoriale en intégrant le syndicat intercommunal. Je ne regrette pas mon choix. Le métier est le même mais l'approche diffère. Au lieu d'intervenir au coup par coup à différents endroits que je ne connais pas, je suis dorénavant mobilisé sur un réseau que je connais dans sa globalité, rouages et antécédents compris. Mes opérations ont ainsi plus de sens en poursuivant l'intérêt de fournir aux usagers un service public de qualité, et non une prestation financière.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK