Fiche Métier

Chargé de mission développement durable

Chargé de mission développement durable

Fonction Publique Territoriale

Catégorie A, Catégorie B

Filière Administrative, Filière Technique

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Chargé de mission développement durable :

un métier en plein essor dans les collectivités

À l'heure des préoccupations environnementales et d'un meilleur usage des besoins énergétiques, de nombreuses collectivités s'impliquent dans une démarche d'Agenda 21[1]. Pour la réaliser et développer d'autres actions dans ce sens, elles font appel à des personnes qualifiées dans la protection de l'environnement, la gestion des ressources et l'engagement citoyen.

Un métier en devenir

Face à l'émergence des problématiques environnementales et à la réduction des moyens financiers, les collectivités cherchent à s'organiser et à s'investir autrement. Depuis quelques années, la création de postes dans le domaine du développement durable s'intensifie.

Les profils recherchés requièrent des formations adaptées et une « sensibilité » particulière dans ce champ de compétences. Ce n'est pas une fonction qui « s'improvise ». Le métier de chargé de mission débveloppement durable est accessible via le concours d'attaché territorial.

Une mission transversale à tous les services

Chef d'orchestre de la démarche, le chargé de mission développement durable organise les échanges de points de vue, l'émergence d'idées et la production de documents, pour aboutir à un programme d'actions mettant en œuvre le développement durable de manière concrète dans la collectivité et sur le territoire. Son rôle consiste à faire remonter aussi bien les envies et les idées des agents que celles des citoyens.

Il veille notamment au déroulement de chaque étape (diagnostic, concertation, programme d'actions) et à la bonne réalisation des projets, en cohérence avec les objectifs, les délais et le budget prévu. Il est l'interface privilégiée entre tous les intervenants.

Sa mission comprend aussi l'élaboration de sessions de sensibilisation au développement durable et un plan de communication vers les élus, les agents, les partenaires et les habitants du territoire. Son objectif : changer les comportements et les habitudes en matière de consommation, de transport, de production...

Outre des qualités techniques précises, le chargé de développement durable doit posséder un bon relationnel et un sens du contact aigu pour exposer clairement les projets (tenants et aboutissants), sensibiliser et convaincre ses interlocuteurs.

Être force de propositions et savoir adopter une posture de conseil vis-à-vis des décideurs pour les assister dans la définition d'un plan d'action sont de réels atouts. Le chargé de mission développement durable doit également posséder une bonne connaissance de son environnement professionnel et des réseaux qui l'entourent.

Le pilotage de réunions et de groupes de travail ainsi que la retranscription d'informations synthétiques ont une place conséquente sur ce type de poste.

La majorité des postes ouverts dans la fonction publique l'est dans la territoriale. Souvent en catégorie A, le plus souvent dans la filière technique en tant qu'ingénieur territorial, mais parfois aussi sur le grade administratif d'attaché territorial, ces personnels sont directement rattachés à la direction générale des services. Des opportunités en catégorie B (filière technique, technicien) existent mais sont rares et se présentent surtout dans des communes de taille moyenne.

Quant à l'accès à un tel emploi, de nombreuses formations se développent aussi bien dans la filière courte (BTS, DUT) qu'à l'université. L'environnement et le développement durable sont des domaines émergents, en constante évolution. Avoir une formation technique (urbanisme, environnement, agronomie, biologie...), spécialisée dans ce domaine est un atout majeur sur le marché de l'emploi. Dans les collectivités, les écoles d'ingénieur et les masters ont la côte !

Pour en savoir plus :

www.cnfpt.fr

www.onsep.fr

www.developpement-durable.gouv.fr/


[1] Issu de la conférence de Rio de Janeiro en 1992, l'Agenda 21 est un programme d'actions concret et opérationnel qui vise l'intégration des finalités du développement durable (efficacité économique, équité sociale, respect de l'environnement) dans toutes les politiques. À chaque territoire correspondent des actions spécifiques, et donc un Agenda 21 spécifique.   

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK