Fiche Métier

Chef de projet Espace Numérique de Travail (ENT)

Chef de projet Espace Numérique de Travail (ENT)

Fonction Publique d'Etat

Catégorie A

Filière Technique

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Accompagner la mise en place d'un bouquet de services numériques dans les établissements d'enseignement

 

Déployés dans les collèges et les lycées, les espaces ou environnements numériques de travail (ENT) visent à accompagner l'Ecole dans l'ère du numérique en proposant de nouveaux services à destination de la communauté éducative. Enseignants, élèves, administration, parents et partenaires... peuvent ainsi, via cet espace de connexion, accéder aux bulletins de note, relevés d'absence, programmes éducatifs et exercices, forum... Le chef de projet ENT coordonne cet outil, de son étude à sa mise en œuvre dans les établissements d'enseignement.

Faire le lien entre les différents partenaires

Pour mener à bien sa mission, le chef de projet ENT rencontre l'ensemble des acteurs susceptibles d'être concernés par ce nouvel outil. Outre le recueil des besoins de chacun, cette étape lui permet de se présenter, auprès des collèges ou des lycées, comme le référent sur le sujet  du numérique. Chefs d'établissements, professeurs, élèves, parents d'élèves, représentants de l'Académie, Département ou Région... communiquent leurs attentes administratives et éducatives.

Les services informatiques compétents demeurent des partenaires à part entière sur l'aspect technique et réseaux. L'objectif d'une telle démarche est de développer un bouquet de services de bonne qualité, fourni et pertinent pour tous les utilisateurs. Face à cette multitude d'interlocuteurs, dont la culture et les procédures de travail diffèrent, le chef de projet ENT coordonne l'avancée du projet tout en étant force de proposition.

Organiser la mise en œuvre de l'ENT

Tous les collèges et les lycées publics de France sont progressivement équipés d'un ENT. A destination des professeurs, des élèves et de leurs parents, mais aussi d'autres partenaires publics, ces services sont organisés et gérés par les établissements eux-mêmes. Concernant la mise en place de l'interface, les Départements sont l'autorité compétente pour les collèges et les Régions pour les lycées. Afin d'accorder tous les intervenants du projet, une convention précisant le rôle et les obligations de chacun est conclue entre le Département/la Région et l'Académie.

Sur l'aspect opérationnel, le chef de projet réalise la rédaction du cahier des charges en s'appuyant sur son diagnostic opéré sur le terrain tout en apportant sa vision de l'ENT. Il suit ensuite l'avancée du dossier, de son amorce à sa réalisation : choix du prestataire, déploiement dans les établissements, formation des utilisateurs, développement et mise à jour des contenus... Une fois que l'ENT est disponible, le chef de projet supervise son évolution et entreprend une campagne de communication expliquant les fonctionnalités de l'outil.

Côté profil...

Le chef de projet ENT peut être employé par un Département, une Région, l'Académie ou le Ministère de l'Education Nationale. En fonction de celui-ci, son profil sera soit technique soit pédagogique. S'il travaille pour une collectivité locale, ses prédispositions à conduire une phase opérationnelle seront primordiales. A contrario, s'il agit pour le compte du Ministère ou de l'Académie, il devra être capable de définir une stratégie d'actions avec des axes précis orientant la Région ou le Département dans sa conduite de projet.

Disposer de connaissances en informatique et en réseaux, connaître les outils numériques, être force de propositions, avoir des capacités relationnelles... sont indispensables pour exercer ce métier.

Luc Parista est chef de projet ENT pour le compte d'un Département depuis 2 ans. Auparavant enseignant puis chef de projets numériques à l'Académie, il a rejoint la fonction publique territoriale afin de superviser la mise en place d'un ENT, des prémices à son déploiement sur le terrain.

Vous avez un parcours professionnel diversifié pour un enseignant ?

Effectivement ! Au départ, rien ne me disposer à devenir chef de projet pour une collectivité territoriale. J'ai d'abord enseigné pendant 10 ans comme professeur de technologie. J'étais également référent informatique dans mon établissement. A un moment, j'ai voulu donner un autre élan à ma carrière. La conduite de projet et l'innovation pédagogique procurée par l'arrivée du tout numérique m'a tout de suite intéressé. J'ai donc rejoint l'Académie pour plancher sur la question. J'y suis resté plus de 5 ans. Mon poste consistait à porter une réflexion sur les nouveaux outils pédagogiques et administratifs afin de proposer de nouvelles orientations aux établissements scolaires. Cette expérience a été très enrichissante mais il me manquait l'aspect «concrétisation» des projets et le relationnel de terrain. C'est pourquoi j'ai postulé sur mon poste actuel avec le challenge de déployer un ENT dans les 60 collèges du Département.

Concrètement, en quoi consiste votre mission ?

Je suis chef de projet ENT et collèges numériques. Dans le cas des collèges, un ENT est un projet conséquent regroupant de nombreux interlocuteurs et utilisateurs. Sa mise en place nécessite des préalables et son déploiement requiert beaucoup de temps. C'est souvent des projets de longue haleine. Avant ma prise de fonction, un état des lieux puis une maintenance des équipements informatiques et des réseaux avait été entreprise afin de disposer d'un parc homogène. A mon arrivée, cette question était quasi acquise. J'ai pu entrer directement dans la phase de collecte des besoins et par la même, rencontrer l'ensemble de mes interlocuteurs. Aujourd'hui, le projet est bien abouti. Le cahier des charges est rédigé et le marché lancé. Mes prochaines missions seront de choisir le prestataire et d'accompagner les établissements dans la mise en place de l'interface. Une fois opérationnelle, il me reviendra de prévoir des actions de formation pour les contributeurs mais également pour les utilisateurs. L'installation sera progressive. Ensuite, mon rôle sera de faire évoluer l'outil en procédant sûrement à des ajustements.

Qu'est-ce qui vous motive dans ce poste ?

La possibilité de voir l'avancée et l'aboutissement du projet. Jusqu'à présent, mes précédentes fonctions étaient orientées sur des phases de réflexion puis de stratégie d'actions. Je ne pouvais jamais m'impliquer dans l'opérationnel car ce n'était pas mon rôle. Cette partie-là était laissée aux acteurs de terrain.

Aujourd'hui, j'apprécie de rencontrer l'ensemble des interlocuteurs engagés dans le projet et que l'on travaille ensemble à sa réalisation. Cette mission combine également plusieurs domaines de compétences : technique, pédagogique, juridique, relationnel...Pour cela, mes précédentes expériences professionnelles sont de réels atouts.

Selon vous, quelles sont les qualités indispensables pour exercer ce métier ?

Tout d'abord, toutes les qualités requises pour n'importe quel chef de projet à savoir : un bon relationnel, une faculté d'écoute, une capacité d'analyse des besoins mais également une force de propositions pour effectuer des choix. Concernant l'ENT, connaître les nouveaux environnements numériques mais également les habitudes des utilisateurs sont indispensables. Pour fonctionner le projet doit être accepté et intégré par les usagers sinon tout ce travail sera vain !

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK