Fiche Métier

Magasinier

Fonction Publique Territoriale

Catégorie C

Filière Technique

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Magasinier : approvisionner et gérer les stocks

Au cœur de la logistique d'une administration, le magasinier est un maillon indispensable pour le bon fonctionnement des services. Il a en charge la réception, le stockage, la préparation et la distribution des produits nécessaires à la réalisation du service public. Selon la taille de la structure qui peut relever d'une administration d'État, d'une collectivité territoriale (commune, département ou région) ou d'un établissement public (syndicat intercommunal, communauté de communes ou d'agglomération...), il peut travailler seul ou en équipe, dans des locaux plus ou moins vastes et adaptés pour le stockage.

Le magasin est souvent une véritable « caverne d'Ali Baba ». Agencé autour de nombreux rayonnages, il permet d'entreposer de multiples produits. Pour faciliter leur repérage, ils sont référencés et floqués d'un code barre. Selon la spécificité de l'activité des services, on peut y trouver toutes sortes de matériels techniques, équipements de protection, petits outillages, consommables, produits d'hygiènes, mobiliers, fournitures de bureaux... Tout est disponible pour répondre rapidement aux besoins des services. Conçu pour une gestion de volume, ce système garantit une continuité de service et une harmonisation des produits au sein de la structure.

Réactivité et ponctualité

Le magasinier traite les demandes des services. Dès réception des commandes, il prépare les produits. À l'aide de la référence, il se repère dans les rayonnages. Une fois la commande traitée, elle est mise de côté dans un emplacement réservé pour être récupérée. Elle peut également être conditionnée pour être acheminée par transporteur ou livrée directement dans les services. La livraison est souvent gérée par d'autres agents ; le magasinier étant dans la plupart des cas sédentaire au sein de l'entrepôt. Pour être efficace, cette profession nécessite une organisation cadrée et une bonne connaissance des produits. Une erreur dans le choix des produits fournis peut entraîner des retards voire des difficultés de fonctionnement pour les services impactés.

Au cœur d'une centrale d'achat

Le magasin organise en amont la négociation des tarifs et l'achat des produits. Il traite en direct avec les fournisseurs. En achetant de gros volumes, les prix unitaires sont ainsi plus attractifs. Outre l'aspect financier, ce type de gestion permet une connaissance de l'ensemble des produits, de leur efficacité et dans certains cas, de leur toxicité. Si l'équipe du magasin est étoffée, cette fonction revient au responsable du magasin sinon elle est gérée par le service en charge du budget. À réception des produits, le magasinier doit vérifier sa marchandise pour s'assurer qu'elle est conforme avec la commande passée. Il range et référence ensuite les produits au sein du magasin.

Une gestion optimisée

La centralisation des achats permet une maîtrise plus fine des dépenses. Les magasiniers ont une connaissance en temps réel des stocks. L'informatique a fait son entrée dans le métier. Le suivi des stocks (entrée, entreposage, sortie, réalisation de documents administratifs...) nécessite la connaissance de logiciels spécifiques, et quelquefois la maîtrise de la bureautique.

Moins de manipulation, plus d'informatique et de règles de sécurité, comme beaucoup de métiers, celui de magasinier évolue avec la technologie : moins de port de charges, même si la petite manutention persiste.

Mais attention, il s'agit d'un emploi très engageant d'un point de vue physique. Cette profession reste donc déconseillée aux personnes ayant des problèmes de dos ou ayant des difficultés avec la station debout prolongée et le port de charges.

Un emploi accessible sans concours

Quant à la situation statutaire, ces postes de magasinier relèvent de la catégorie C de la fonction publique et appartiennent à la filière technique. Une mise en stage directe sur le premier grade est donc possible sans nécessité de concours, sur le grade d'adjoint technique de 2e classe.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK