Fiche Métier

Responsable mobilité/ accompagnement professionnel

Responsable mobilité/ accompagnement professionnel

Fonction Publique Territoriale

Catégorie A, Catégorie B

Filière Administrative

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Conditions d’accès :

  • Concours externe et interne avec conditions de diplôme et/ou examen d'intégration en fonction du cadre d'emplois, concours troisième voie

Le responsable mobilité/accompagnement professionnel est partie prenante dans l’animation de  la politique RH de la collectivité. Sa mission : parvenir à mettre en adéquation les besoins des services avec les ressources humaines en place. Dans un contexte de réorganisation, son rôle est primordial. Bilan de compétences, formation de perfectionnement, gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, entretien individuel, bourses aux postes… sont ses principaux outils. Rencontre avec Delphine Chiban, responsable d’un service mobilité/accompagnement professionnel au sein d’une communauté d’agglomération.

Développer les compétences

Rattaché à la direction des ressources humaines, le responsable mobilité/accompagnement professionnel anime une équipe dont le rôle premier est de « faire fructifier » les compétences et les savoirs au sein de la collectivité. Pour cela, connaitre l’évolution des métiers pour  les « ajuster » aux besoins de l’organisation est un prérequis incontournable. Ce postulat a d’autant plus important dans un contexte où les réformes institutionnelles et règlementaires s’enchaînent.

En concertation avec les services, le responsable mobilité/accompagnement professionnel analyse les besoins opérationnels et fonctionnels. Il valide ensuite les profils arrêtés. En fonction des souhaits d’évolution des agents, des reclassements à opérer ou des réorganisations/mutualisations à mener, il décline des propositions « d’affectation ». En cas de besoin, des mesures d’accompagnement (formation, aménagement de poste…) complètent son action.

Contrairement à son homologue du recrutement qui a la possibilité de recruter à l’externe, le responsable mobilité/accompagnement professionnel répond aux besoins en personnel en « puisant » dans les ressources internes après les avoir valoriser ou réorganiser.

Accompagner les évolutions de carrière

L’accompagnement professionnel est l’autre volet de la mission d’un service mobilité/accompagnement professionnel qui conseille et guide les fonctionnaires dans les choix à opérer pour l’évolution de leur carrière. Souhait d’encadrer une équipe, de passer un concours ou de le valoriser, de se reconvertir en changeant de domaine, d’être reclasser pour raison médicale… plusieurs circonstances conduisent un agent à prendre rendez-vous pour exprimer son besoin. Via un plan d’accompagnement, le service peut déclencher des bilans professionnels, des aides à la rédaction de CV, des simulations d’entretien… ou travailler à des aménagements de poste, des parcours de formation. A ce titre, une collaboration avec les autres services des ressources humaines (médecine du travail, formation, prévention…) est primordiale. En fonction des opportunités et grâce à une vision élargie des emplois et des compétences, des solutions sont proposées aux agents.

Dans ce cadre-là, le responsable mobilité/accompagnement professionnel s’apparente à un chef d’orchestre mobilisant les acteurs et les ressources nécessaires à la concrétisation d’un projet professionnel.

Responsable de service mobilité/accompagnement professionnel, c’est :

  • avoir une formation diplômante en ressources humaines,
  • maîtriser le statut de la fonction publique territoriale,
  • mobiliser des compétences managériales et logistiques,
  • proposer et conseiller,
  • développer et accompagner des parcours professionnels,
  • savoir évaluer et quantifier des charges de travail,
  • disposer d’une aisance relationnelle et rédactionnelle,
  • travailler en transversalité avec les services RH,
  • avoir un esprit d’analyse, de synthèse et d’anticipation,
  • respecter une confidentialité aiguë.

Formation

Un master pro en ressources humaines, management ou psychologie du travail est souvent la norme. Diverses spécialités coexistent : développement stratégique, ingénierie….

Dans les administrations de petite taille, l’agent en charge de la mobilité/accompagnement professionnel peut être recruté sur un grade de rédacteur ou rédacteur principal. Il exerce souvent d’autres missions connexes telles que le recrutement ou la formation.

Concernant les structures de plus grande importance dotées d’un service RH étoffé, un recrutement et une évolution sur le cadre d’emplois d’attaché sont envisageables avec notamment des fonctions d’encadrement d’équipe.

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

40 métiers qui recrutent dans la fonction publique

Merci de renseigner votre e-mail

Un email vient de vous être envoyé avec le lien de téléchargement du livre blanc.
Bonne lecture !

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×