Fiche Métier

Technicien bureau d’études, projecteur voirie et réseaux divers

Technicien bureau d’études, projecteur voirie et réseaux divers

Fonction Publique Territoriale

Catégorie B

Filière Technique

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Conditions d’accès :

  • Concours externe et  interne, avec conditions de diplôme et/ou examen d'intégration en fonction du cadre d'emplois, concours troisième voie.


Au sein de la direction en charge de la voirie, le technicien bureau d’études, projecteur voirie et réseaux divers, a en charge la gestion des projets de voirie et d’aménagements VRD sur le territoire relevant de la collectivité. Fortement impliqué dans les opérations de travaux neufs, il participe à l’élaboration des programmes d’entretien et d’investissement, supervise les études, rédige les cahiers des charges tout en faisant  le lien entre les différents interlocuteurs. Egalement mobilisé sur la programmation des travaux d’entretien courants, il s’appuie le plus souvent sur une équipe d’agents techniques. Rencontre avec Baptiste Veron, technicien principal, chargé des études et des travaux voiries et réseaux divers pour une communauté d’agglomération de 75 000 habitants.

Participer à l’aménagement urbain

Le plus souvent, tout aménagement urbain induit des chantiers connexes et imbriqués les uns aux autres. Réaménagement de la voirie, création d’une piste cyclable, modification des carrefours, intervention sur les réseaux d’assainissement et d’eau…, l’espace public est repensé en fonction des nouvelles normes et des exigences actuelles (accessibilité, mode doux, transports en commun, éclairage public…). A ce titre, le technicien Bureaux d’études, projecteur voirie et réseaux divers répertorie l’ensemble des projets et des chantiers d’entretien que la collectivité souhaite engager. « A ce stade, j’établis une première programmation en priorisant les besoins selon plusieurs variables : le degré d’urgence,  l’estimation des coûts, la commande politique, des chantiers bâtimentaires concomitants… L’objectif étant d’avoir une vision globale, et de lisser les dépenses ainsi que la charge d’activités, notamment pour les chantiers réalisés en régie. La seconde étape consiste à affiner cette base, en détaillant précisément chaque projet  ». Commence alors l’étude des besoins et de faisabilité ainsi que la conception du projet. Le technicien Bureaux d’études participe alors à l’élaboration sommaire des plans et des différentes esquisses.

Accompagner la maîtrise d’œuvre, réaliser le suivi de chantier

Une fois les différentes études achevées et le projet arrêté, le technicien bureau d’études, projecteur voirie et réseaux divers, élabore le dossier de consultation des entreprises et suit l’ensemble des étapes liées à l’appel d’offre. Une fois les prestataires choisis, il assure le suivi du chantier et veille au respect des normes de sécurité. Il est notamment l’interlocuteur privilégié des géomètres, des bureaux de contrôle, des géotechniciens et travaille en lien avec l'ensemble des acteurs du projet (utilisateurs, riverains, directions transversales,...).
Si le chantier est réalisé en régie, le technicien assurera la maîtrise d’œuvre en lien avec les chefs de chantiers.
Dans tous les cas, il aura à charge d’instruire les permissions de voirie, de gérer les déclarations relatives aux interventions à proximité des réseaux et d’apporter un appui technique aux élus en cas de besoin.
« C’est un métier où l’on participe à toutes les phases de la réalisation d’un chantier d’aménagement urbain, comme par exemple le réaménagement des routes, carrefours, réseaux d’assainissement des eaux, etc. Pour cela, je travaille en étroite collaboration avec les maîtres d’œuvre ou les chefs de chantiers internes afin de vérifier l’exécution des activités tout en respectant les normes de sécurité. Il faut également être très polyvalent et savoir « jongler » entre les impératifs de terrain et les obligations administratives. Chaque chantier est formateur, rien n’est jamais identique et redondant… ».

Côté aptitude

Technicien bureau d’études, projecteur voirie et réseaux divers c’est :

  • détenir une formation supérieure en Bâtiment, Travaux Publics, Génie Civil, VRD ou équivalent,
  • connaître les réglementations en vigueur (AIPR, Accessibilité, VRD, Signalisation routière, ...) ainsi que les normes et les techniques de conception des VRD,
  • maîtriser les logiciels métiers (SIG, AUTOCAD…), les techniques de génie civil, de lecture de plan et de calcul métrés,
  • rédiger des cahiers des charges,
  • évaluer le coût des opérations,
  • établir une programmation d’entretien et d’investissement,
  • organiser, planifier et contrôler le service fait,
  • visiter les chantiers et suivre leurs évolutions,
  • s’adapter aux situations et aux contraintes,
  • gérer des lignes budgétaires,
  • être autonome, rigoureux et réactif,
  • disposer de qualités relationnelles facilitant les échanges avec les différents interlocuteurs (élus, géomètres, maîtres d’œuvre, services internes, usagers…).

Formation et évolution de carrière

Les diplômes de niveau Bac + 2 dans le domaine du BTP ou génie civil ont la côte. Une formation en école d’ingénieurs est également possible.
L’expérience de terrain fait ensuite la différence d’où l’intérêt de privilégier l’alternance.
Dans les collectivités territoriales, les postes sont en règle générale pourvus par des agents, lauréats du concours ou de l’examen professionnel de technicien territorial, voire ingénieur territorial selon l’importance et la taille de la collectivité.



 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

40 métiers qui recrutent dans la fonction publique

Merci de renseigner votre e-mail

Un email vient de vous être envoyé avec le lien de téléchargement du livre blanc.
Bonne lecture !

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×