Fiche Métier

Technicien de traitement des eaux

Technicien de traitement des eaux

Fonction Publique Territoriale

Catégorie B

Filière Technique

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Conditions d’accès :

  • Concours externe et interne avec conditions de diplôme et/ou examen d’intégration en fonction du cadre d’emplois, concours troisième voie

Fournir de l’eau potable à la population est la principale mission d’un technicien en charge du traitement des eaux. Analyse des échantillons, élimination des matières, épuration… ce professionnel transforme les eaux usées et pluviales en eaux ultra-pures répondant aux normes en vigueur.

Produire de l’eau potable

Décantation, filtration, désinfection…, le technicien de traitement des eaux produit de l'eau potable à partir d'une nappe souterraine ou d'une rivière. Il veille au bon fonctionnement des systèmes de production et au traitement des eaux usées ou industrielles. Ses interventions visent principalement à rendre l'eau conforme aux usages attendus (domestiques, industriels, agricoles…) en fonction des exigences (réglementaires et normatives) sanitaires et environnementales en vigueur. Pour cela, il travaille dans une unité de production équipée d’automates qu’il actionne via un poste de commande. Il peut notamment agir sur les pompes pour réguler le débit, modifier le taux de chlore ou d’ozone ou activer des filtres (charbon actif, sable…) pour nettoyer les fluides.

Surveiller la qualité de l’eau

Au-delà des volumes produits, le technicien de traitement des eaux s’assure de la qualité de l'eau distribuée. Sur cet aspect, ce professionnel collabore avec des laborantins qui effectuent des analyses régulières des échantillons prélevés. Obligatoires et dans une optique de veille sanitaire, des contrôles réguliers sont opérés aux différentes étapes de production. En fonction des résultats des divers relevés, un taux de traitement est appliqué. Rien n’est laissé au hasard. A chaque anomalie, une mesure curative est entreprise. En cas de pollution sévère, l’arrêt de la production peut être envisagé.

Assurer un 1er niveau de maintenance

En cas d'incident, le technicien de traitement doit établir rapidement un diagnostic de la situation afin de réaliser un 1er niveau de maintenance, en attendant l’intervention d’une équipe spécialisée. Pour cela, il doit être en mesure de reproduire manuellement chaque séquence du procédé de traitement des eaux.

Côté aptitudes

Technicien de traitement des eaux c’est :

  • Maîtriser les techniques de traitement des eaux.
  • Diagnostiquer des pannes.
  • Développer des compétences mécaniques, électromécaniques et en automatisme.
  • Être rigoureux dans les procédures.
  • Faire preuve d’autonomie et de réactivité en cas d’incident.
  • Disposer de solides connaissances en chimie et en biologie.
  • Être disponible (métier à forte amplitude horaire, astreintes nuits, jours fériés et week-end).

Côté formation

  • Bacs conseillés : S, STI2D, STL.
  • Bac + 2

Deux possibilités

  • le BTS Métiers de l’eau (la formation couvre tous les secteurs traitement, distribution, épuration et analyse).
  • le BTSA Gestion et maîtrise de l’eau (option Gestion des services d’eau et d’assainissement).

Un passage obligé. Mais ce métier nécessite une formation tout au long de la vie.

À l’université, le BTS ou le BTSA peut être complété par une licence pro Analyse et gestion du traitement des eaux, des boues et déchets, Eau et environnement, Protection de l’environnement, etc.

Si l’unité de production est de taille importante, le technicien de traitement des eaux peut évoluer sur des fonctions d’encadrement d’équipe.

Témoignage

Éric Vassot est technicien de traitement des eaux depuis 20 ans. En poste dans une intercommunalité de 60 000 habitants, il a en charge la production et la surveillance de l’eau potable. Zoom sur ce métier qui nécessite une mobilisation 24h/24h, 365 jours par an pour garantir une eau potable et saine à la sortie du robinet !

Rapidement, pouvez-vous nous expliquer comment on produit de l’eau potable ?

Je travaille dans une unité de production d’eau potable. Après les opérations de captage dans la nappe souterraine, l’eau brute est acheminée dans l’usine où elle suit différentes étapes de traitement pour devenir potable et permettre son acheminement par canalisation.
Mon métier consiste à superviser l’ensemble des automates chargés « d’épurer » et de traiter l’eau. Même si je suis polyvalent sur plusieurs secteurs de l’usine, je suis en règle générale plus particulièrement affecté aux zones de filtrage.

Quelles sont vos principales missions ?

Le travail du technicien en traitement d’eau potable intègre des interventions techniques variées. Je vérifie le fonctionnement des vannes, des purgeurs d’air ainsi que du système de dégrillage et de tamisage, je contrôle le débit des pompes en fonction du niveau d’eau dans les réservoirs, et j’effectue la collecte des échantillons de contrôle. Il existe plusieurs types de test, du plus simple, conditionné par des appareils de contrôle au plus poussé, réalisé par les laborantins. Une fois les résultats en main, je dois augmenter les opérations de filtrage ou ajuster le dosage des produits chimiques utilisés lors de la désinfection.

Quels sont les avantages et les inconvénients de votre poste de travail ?

Ce métier évolue constamment. Les normes étant régulièrement renforcées, le contexte nécessite de se former régulièrement aux machines et d’intégrer de nouveaux process. Il faut avoir à l’esprit que près de 62 paramètres de contrôle sont activés pour produire de l’eau potable. L’autonomie et la réactivité dans la prise des décisions sont aussi très appréciables.
Le rythme de travail à forte amplitude horaire ainsi que certaines tâches assez physiques sont les facettes du poste qui me plaisent le moins. Le respect des règles de sécurité et le port d’équipement de protection individuel (EPI) sont primordiaux pour évoluer sans risque.
En somme, la profession de technicien de traitement des eaux « bouge » beaucoup tout en impliquant une certaine rigueur.

Comment voyez-vous votre évolution professionnelle ?

Je suis actuellement une préparation au concours d’ingénieur. Grâce à mon ancienneté dans la fonction publique territoriale, je bénéficie des conditions pour le passer par la voie interne. Si je le réussis, je souhaiterais intégrer des fonctions de responsable de site mais les places sont chères !

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK