Fiche Métier

Webmaster

Fonction Publique Territoriale

Catégorie A, Catégorie B

Filière Technique

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Webmaster - Gestionnaire de site : un métier en constante évolution

Un métier qui évolue au gré des nouvelles technologies de l'information et de la communication

Au cœur de la conception et de la gestion des sites internet ou intranet mis en place au sein des administrations, tant d'État que territoriales (communes, départements, régions et les différents établissements publics tels que les structures intercommunales, les centres communaux d'action sociale, les services départementaux d'incendie et de secours...) ou encore au sein de l'hôpital, le webmaster ou gestionnaire de site internet, allie des compétences techniques, rédactionnelles et créatives. Même si la fonction tend, à l'heure actuelle, à se tourner autour de l'animation de projet, la polyvalence des domaines d'intervention reste un plus non négligeable. Face au processus de dématérialisation des documents administratifs et à l'augmentation des services en lignes, les administrations et les collectivités ont un besoin important de ces professionnels pour la gestion de leur site.

Concevoir, animer et gérer un site internet et des services en ligne

Un site web est une « vitrine », un produit nécessitant un suivi, un développement et une animation continus.
Le métier de webmaster consiste, dans un premier temps, à créer ce site, à élaborer son arborescence, à réaliser son interface graphique et à agencer son contenu. Son objectif est de concevoir un site attrayant répondant aux besoins des utilisateurs et valorisant la mission de la structure.
Pour mener à bien cette mission, le webmestre peut faire partie d'une équipe alliant graphiste, développeur, éditorialiste, chargé de communication... ou être seul à bord. Tout dépend de la taille et des moyens de l'administration dans laquelle il exerce.
Au quotidien, il développe, actualise les données et entretient le site. Ces activités sont à la fois techniques et rédactionnelles.
En tant qu'animateur du site, il est chargé de l'hébergement, du serveur, du référencement et de l'analyse du trafic. En résumé, il est l'interlocuteur « ressource » du site web dont il a la charge.

Un métier bien ancré dans toutes les administrations et les collectivités

Internet étant devenu incontournable, le service public dans sa globalité n'échappe pas à la règle. Hôpitaux, services de l'État, collectivités territoriales... ont des sites internet propres pour expliquer et valoriser leurs activités et surtout pour développer des services en ligne. À l'heure de l'amélioration de la qualité du service public et des restrictions budgétaires, de nombreux services sont proposés via internet : demande de documents administratifs, déclaration de revenus, demande de prestation, inscriptions, paiement en ligne... Gain de temps, économie de coûts de fonctionnement, amplitude horaire... les arguments sont nombreux et le phénomène voué à s'accentuer.
Pour répondre à cet assaut de besoins, les webmasters sont donc fortement sollicités pour développer des outils adaptés aux usagers mais aussi aux fonctionnaires qui traiteront les demandes.

Une fonction marquée par un champ d'action élargi et des perspectives d'évolution étendues

Accessible via le concours de technicen territorial, ce métier illustre la polyvalence exigée par le multimédia. Le webmaster a des compétences multiples. Il doit connaître l'univers informatique et avoir une aisance dans l'utilisation des systèmes d'exploitation et des réseaux. Il doit maîtriser les langages de programmation HTML, Java, le langage Javascript... Il doit également maîtriser les logiciels de traitement de l'image et les éditeurs de pages web. En somme, il doit être un « touche-à-tout » et être curieux des nouveautés de son secteur au risque d'être vite dépassé !
Les profils d'entrée dans la fonction peuvent donc être très différents : informaticien, développeur... avec une ouverture solide vers le graphisme et l'aspect visuel, chargé de communication, journaliste, graphiste ayant un attrait pour le web...
Les formations sont également multiples et diversifiées pour accéder à ce métier : écoles d'ingénieurs, écoles de commerce, université (masters multimédia, journalisme en ligne...), écoles spécialisées... mais avoir de bonnes bases en informatique et maîtriser l'univers du web reste l'atout idéal.
Sur le marché de l'emploi, les webmasters les plus polyvalents, alliant technique, savoir graphique et sens du rédactionnel, sont très demandés. Dans la fonction publique, ils peuvent intégrer les services liés aux systèmes d'information, NTIC... plus axés sur la technique, les services de communication externe ou interne... plus tournés sur le contenu.
Souvent recrutés comme contractuels, ils ont ensuite la possibilité de passer les concours pour stabiliser leur situation. Ils occupent en général des postes de catégorie B (technicien) et, de plus en plus, de catégorie A (ingénieur) si leur mission évolue vers l'animation de projet.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK