Actualité

Attaché territorial principal… Quelles qualités ?

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Au mois d’avril 2019, se dérouleront les épreuves de l’examen professionnel d'attaché territorial principal  (catégorie A). L’attaché principal est aujourd’hui un chef, un pilote managérial. Point sur cet acteur stratégique des directions des collectivités (ville, région, département…) et de leurs établissements (CCAS, intercommunalités…).

Être lauréat à l’examen professionnel d’Attaché principal n’est pas un « hasard »

L'attaché territorial principal (AP) a accompli un parcours professionnel dans le premier grade d'attaché. Pour se présenter à l’examen professionnel, il a pu justifier de trois ans de services effectifs en catégorie A ou de même niveau (en plus de la condition d’avoir atteint le 5ème échelon du grade d'attaché) au « 1er janvier de l'année au titre de laquelle est dressé le tableau d'avancement », ainsi que l’indique le décret du 30 décembre 1987 portant statut particulier du cadre d'emplois des attachés territoriaux.

Il a occupé des postes d'encadrement, la direction d’un bureau ou d’un service. Il a assumé des responsabilités en matière de gestion des ressources humaines, des achats, des marchés publics, financière et de contrôle de gestion, immobilière et foncière ou encore de conseil juridique par exemple, participé à la conception (études incluses), à l'élaboration et à la mise en œuvre des politiques locales dans les domaines administratif, financier, économique, sanitaire, social, de la communication (cabinet), du développement, lié à l'aménagement, à l'animation culturelle de la collectivité, etc. Il a donc acquis des compétences, démontré des aptitudes et suivi des formations qui lui ont permis d'accéder au grade d’Attaché principal. Avancement qui lui donne vocation à occuper des emplois de responsabilité supérieure.

Attaché principal, un cadre qui permet aux élus de mettre en œuvre leurs projets

Sur le terrain, les Attachés principaux exercent leurs fonctions dans les communes de plus de 2 000 habitants, les autres collectivités territoriales, les services départementaux d'incendie et de secours (SDIS), les OPH (office public de l'habitat) de plus de 3 000 logements ainsi que les établissements publics locaux assimilés à une commune de plus de 2 000 habitants, l'emploi de DGS (Directeur général des services) de communes de plus de 2 000 habitants, des mairies d'arrondissement ou de groupe d'arrondissements des communes de Lyon et de Marseille assimilés à des communes de plus de 10 000 habitants et des conseils de territoire de la métropole d'Aix-Marseille-Provence assimilés à des communes de plus de 20 000 habitants, ou encore, les fonctions de directeur d'OPH de plus de 1 500 logements.

L’Attaché principal est appelé à exercer des responsabilités importantes, à décliner notamment le projet politique de la collectivité en orientations stratégiques. Certains attachés principaux, compte tenu de leur proximité avec la sphère politique, pourront avoir un statut spécifique (emploi fonctionnel) sur lesquels ils seront détachés.

D’une manière générale, c’est leur aptitude à communiquer avec les élus qui permet aux Attachés principaux - cadres « dirigeants » - d’exercer pleinement leurs fonctions. L’attaché principal a aussi la charge d’« éclairer le chemin » des élus par la production de grandes orientations (démarches de simplification, numérique…) suffisamment claires pour se décliner en de multiples objectifs opérationnels dans les différentes unités de leurs structures.

Au quotidien, un cadre sur tous les fronts qui « maîtrise » son domaine

Communément, l’Attaché principal est un cadre qui encadre d’autres cadres. A titre d’exemple, l’Attaché principal occupe les fonctions de DRH, de directeur des finances, de directeur des services techniques (DST)… Garant des règlementations, il doit détenir des connaissances techniques solides et approfondies dans les domaines d’activité confiés, mais plus largement, il doit avoir une culture administrative forte, un intérêt pour la jurisprudence administrative, suivre l’actualité et l’évolution réglementaire.

Il est le référent dans un certain nombre de domaines d’expertise, de manière à partager son savoir et développer le « capital compétence » de la structure qui l’emploie et de ses partenaires. Il doit pouvoir contribuer à la résolution des difficultés techniques que peuvent rencontrer ses collaborateurs, valider la conformité des actions conduites au sein de l’équipe de travail et sécuriser les actes de gestion en vue de minimiser les risques juridiques encourus par la structure.

Par exemple, dans un département en tant que DSI (directeur des systèmes d’information), il aura à réfléchir à la manière la plus opérationnelle pour les élus et les agents de travailler « en mode collaboratif » en toute sécurité pour la collectivité tout en permettant la circulation et les échanges d’information.

Pour assurer ses missions, contraintes budgétaires obligent, l’Attaché principal a aussi de plus en plus la charge quotidienne de rechercher à optimiser le rapport qualité/prix des prestations produites et les moyens qui lui sont alloués. Très concrètement, s’il travaille dans un CCAS (centre communale d’action sociale), il devra, par exemple, être capable de rechercher les financements optimaux possibles notamment, dans le cadre des mises aux normes, réhabilitations ou projets des résidences autonomie (ex-logements-foyers).

Un manager cultivant son « leadership » de manière durable

En fonction du plan d’actions ou de la feuille de route définie avec sa hiérarchie, l’Attaché principal est responsable de l’organisation de son (ses) équipe(s). Il doit avoir de larges capacités de management. Dès sa prise de fonctions, un Attaché principal doit comprendre qu’il fait partie d’un même navire, d’une même équipe. Il doit savoir recruter ses collaborateurs ; les écouter, en essayant d’apporter toutes les réponses aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans l’exécution de leurs tâches ; les évaluer, dans le souci permanent de les faire progresser et de les amener à être davantage autonomes ; exercer l’autorité qui permet de les diriger ; gérer les conflits et les difficultés relationnels qui peuvent survenir au sein de l’équipe, etc.

Fédérer, c’est se comporter à la fois comme un chef et un pilote. C’est donc développer des qualités bien distinctes de technicité (pour la construction du projet), de gestion économique (pour sa viabilité) et de gestion humaine (pour les équipes qui le mènent à bien). A ce titre, il est aussi un animateur, qui doit organiser la communication interne au sein de son équipe en distillant les informations nécessaires à chacun des membres d’animation.

Mobiliser durablement ses collaborateurs pour un projet collectif, donner du sens à l’action collective et développer des relations de confiance qui favorise l’adhésion et la mobilisation des collaborateurs. Il s’agit d’avoir la capacité à transmettre ses connaissances et son savoir-faire  et avoir une grande confiance en soi, mais aussi envers les autres. Une des caractéristiques du leadership. Mais la confiance résulte également de l’exemplarité. Un Attaché principal doit donc faire preuve d’intégrité et de congruence dans ses paroles et ses actions. Le leadership est un processus continu. Manager porteur de sens, l’Attaché principal doit savoir établir une vision mobilisatrice pour son équipe qui s’inscrive dans le temps.

Mais aussi un manager expérimenté en capacité de conduire le changement

Par ailleurs, l’attaché territorial principal ne doit pas se contenter d’assurer la gestion des activités de son service. Il doit également préparer l’avenir. Avoir le souci constant d’adapter les missions aux nouveaux enjeux des politiques publiques.

Rompu au management des hommes mais aussi des projets, l’Attaché principal doit donc aussi être en capacité de conduire le changement, d’innover, posséder une aisance relationnelle, un sens de la négociation et une capacité de dialogue, afin de pouvoir travailler en transversalité avec de nombreux acteurs. A lui, en conséquence, d’organiser les réflexions permettant de susciter le développement ou l’adaptation des missions, d’être force de proposition de façon à générer des améliorations tant au niveau des prestations que des méthodes de travail, de contribuer à la communication externe en véhiculant une image positive de la collectivité et de développer puis d’entretenir un réseau de partenaires.

Quel salaire ? Quelles perspectives de carrière ?

Le grade d’attaché principal comprend 9 échelons. A chaque échelon correspond un indice déterminant la rémunération. Les stagiaires sont rémunérés sur la base de l’indice (579 - 489) correspondant au 1er échelon soit un salaire mensuel brut à compter de 2 291,47 € (et au 9ème échelon – base : 979    -793 soit 3 716,02 € mensuel brut). Entre 2016 et 2020, plusieurs mesures de revalorisation, en application du PPCR (protocole de parcours professionnels, carrières et rémunérations) vont venir augmenter la rémunération des attachés territoriaux principaux via l’augmentation du point mais aussi la mise en place de nouvelles grilles indiciaires. Au traitement peuvent s’ajouter : une indemnité de résidence, le supplément familial de traitement, certaines primes de fonction ou indemnités.
 
Un attaché principal peut évoluer, depuis le 1er janvier 2017, au grade d’attaché hors classe (le grade de directeur est en extinction). Ces mesures, bien que controversées, prévues par le protocole relatif aux parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR), visent à revaloriser la grille indiciaire du cadre d'emplois des attachés territoriaux, mais aussi les modalités d'avancement au nouveau grade - lesquelles sont notamment subordonnées, « à l'occupation préalable de certains emplois ou à l'exercice préalable de certaines fonctions correspondant à un niveau particulièrement élevé de responsabilité ».

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×