Actualité

Comment éviter le piège de la paraphrase pour réussir la note de synthèse ?

novembre 2021

lien externe vers facebooklien externe twitterlien externe vers Google+
lien externe imprimerlien externe envoi par email

Bon nombre de candidats aux concours qui doivent passer l’épreuve de la note de synthèse ont peur de la paraphrase et de ses pièges. Mais il est des cas où la paraphrase peut être utile et même, répond à ce qu’on attend du futur professionnel que vous serez à l’issue du concours. Explications en cinq points.

1. Qu’est-ce qu’une paraphrase ?

La paraphrase consiste à reprendre avec vos propres mots les idées d’un auteur. Comme la citation, elle va venir appuyer vos idées. Or, dans l’épreuve de la note de synthèse que l’on retrouve aux concours d’attaché territorial  (catégorie A – filière administrative - fonction publique territoriale) par exemple, le jury attend de vous la construction d’une solution intelligible à un cas pratique professionnel, un problème à partir d’un dossier… Vous allez donc devoir construire une argumentation en prenant en compte des enjeux, des facteurs explicatifs, et autres éléments qui vont vous permettre de faire une démonstration.

La note de synthèse n’est donc pas un résumé de textes. Vous devez analyser les documents du dossier et faire des liens entre chacun d’eux. Pour bien faire, l’idée n’est pas de recopier le dossier, mais, parfois, vous allez devoir prendre des éléments des documents et, précisément, identifier des notions, des termes et les porter à la connaissance de votre destinataire dans un plan structuré. Et donc… paraphraser. 

2. Dans quels cas la paraphrase est utile ?

Pour réussir votre note de synthèse, vous allez faire une démonstration à partir d’éléments contenus dans le dossier, comme un document professionnel tel que vous allez en rédiger quand vous serez en poste ; un document juridique ou budgétaire ; un article de presse ; ou encore, un tableau avec des chiffres.

Si le dossier contient un article de loi avec la définition d’une notion, recopier tout l’article d’un texte de loi n’est pas une bonne idée. En revanche, votre lecteur attend de vous un travail de synthèse. La paraphrase est nécessaire. Par exemple, si le cadre législatif ou réglementaire présente des critères, vous allez les mettre en évidence. Mais il se peut que les notions du texte soient importantes en elles-mêmes. Il est donc bon de recopier le texte. Souvenez vous que les termes juridiques donnent lieu à une réflexion approfondie de la part du législateur, à des amendements (parfois nombreux), à des débats… Donc dans cette situation, la paraphrase est une bonne idée.

Autre exemple, si le dossier contient un tableau avec des chiffres, vous avez intérêt à vous appuyer dessus pour rédiger votre argumentation. Rappelez-vous : aucun document du dossier fourni à l’appui de la note de synthèse n’est inutile. Pour réussir votre démonstration, peut-être qu’un seul chiffre sera utile mais vous devez vous servir de ce tableau. Dans tous les cas, pensez à regarder le titre du tableau. Bien souvent, il contient l’analyse. Dans ce dernier cas, pas besoin de paraphraser, reprenez le titre.

3. Et si le document support dans le dossier est un article de presse ?

Si vous devez, en revanche, utiliser un article de presse pour répondre à la mise en situation professionnelle posé par le sujet de la note de synthèse, la reformulation est nécessaire. Les journalistes utilisent un vocabulaire qui peut ne pas être administrativement neutre – or, un des principes de la fonction publique française est la neutralité - le style est parfois très direct, les phrases sans verbe pour interpeller le lecteur, etc. Donc la paraphrase c’est non. Il faut enrichir les faits, synthétiser, résumer parfois, notamment quand l’illustration est intéressante, pour votre démonstration. Si l’exemple d’un article de presse est un élément important pour enrichir votre note, il va vous falloir l’expliciter. Gardez à l’esprit que votre lecteur n’a pas le dossier pour comprendre votre réponse.

4. Que faire d’une citation ? Et d’une expression ?

Autre situation, vous comprenez à la lecture du dossier, que la citation d’un intervenant dans un article de presse (ex. entretien) est intéressante, ne recopiez pas ce qu’a dit untel ou unetelle. Ce serait une erreur.

Une note de synthèse est un document professionnel. Votre destinataire (ex. maire, président de département, responsable de service,…) a besoin d’un « point sur ». Ce dernier n’est pas un point en théorie, mais un point pour avoir une vision claire, pour prendre une décision. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir la citation d’une personne partageant son point de vue. Et puis, si cette citation vient meubler votre plan détaillé, abstenez vous. Une note de synthèse pour être de qualité doit être courte (4 pages environ). 

Autre piège à éviter : ne citez pas les expressions des journaux (ex. « pognon de dingue » pour parler du cout des aides sociales). N’essayez pas de mettre des guillemets, en vous disant, qu’ainsi cela va passer. Les journalistes utilisent des expressions pour mettre en évidence une opinion (qui peut être celle du gouvernement à un moment donné). Les termes sont faciles à saisir, or, souhaiter rendre une note simple et claire à comprendre, est bien un des objectifs de l’épreuve… Mais…ce type de vocabulaire ne fait pas partie des termes que l’on peut employer dans une note de synthèse. Donc ne l’utilisez pas même s’il est dans le dossier et même si vous le mettez entre guillemets. Vous allez devoir trouver un synonyme ou prendre le temps de l’expliquer, en quelques lignes, en prenant un peu de place s’il le faut, mais vous resterez dans le style de la note de synthèse.

En revanche, mentionner les paroles d’un expert très connu dont l’analyse est politiquement « neutre » (bis) peut être intéressant si et seulement si, cette citation sert à expliquer le point de vue de l’expert.

5. Enfin, comment bien utiliser l’analyse d’un auteur repérée dans un article de presse ?

Enfin, si dans un article extrait d’un journal/ d’une revue, il y a de l’analyse, ne tombez pas dans la paraphrase. Pas de copier/coller non plus. Cela n’a pas d’intérêt. Votre note ne doit pas être un puzzle mais un plan structuré avec des idées reliées par des connecteurs. Vous devez, par contre, conserver le fond (ex. facteurs, causes, effets…).

Si les expressions sont bonnes, vous pouvez toutefois vous appuyer sur le vocabulaire choisi par l’auteur. Les mots-clés, s’ils sont le cœur de la problématique, sont aussi à reprendre. Ce sont des termes porteurs qui vont vous faciliter la construction de votre argumentation.

D’ailleurs, c’est le choix attendu par le correcteur car il comprendra que vous avez compris pourquoi il a choisi cet article, cet auteur,… pour constituer le dossier utile à la réalisation de votre note de synthèse.

Bonne préparation !

 

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×