Actualité

Comment réussir l’épreuve de note au concours externe de conseiller des APS ? (Partie 2)

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Le Jour J de l’épreuve de la note du concours de conseillers territoriaux des activités physiques et sportives approche. Vous avez la méthodologie en tête mais besoin de conseils supplémentaires ? Suivez le guide.

1. S’entrainer encore et… encore !  

Rédiger une bonne note administrative demande de savoir analyser un sujet, lire rapidement des documents, prendre des notes avec une lecture approfondie, élaborer un plan et enfin… rédiger. Pour faire que le sommet de la montagne soit atteignable : persévérance et entraînement régulier sont les clés du succès. Les progrès seront réels à la fois quant au fond, dans la maîtrise des grands sujets, et quant à la forme, dans les techniques d’expression.


Reste qu’un entraînement « efficace » doit se faire de façon à être mis en situation. Tout d’abord sur un temps illimité puis en fonction de la durée de l’épreuve. C’est la seule façon d’évaluer son niveau et de déterminer les points à travailler. Concrètement, cela signifie : découper les entraînements en objectifs, avoir un calendrier et se noter la ou les soirées réservées aux exercices, voire des week-ends entiers à l’approche des épreuves… 

 

 

2. Quelques astuces

 

Pour bien analyser le sujet, définissez le contexte, repérez le type de collectivité pour laquelle vous êtes censé travailler. Cela va compter dans la sélection des documents et des informations à transmettre au destinataire de la note. Ensuite, déterminez le problème posé, le fond de la demande et les parties prenantes afin d’appréhender les différentes facettes de la question à traiter, s’il faut envisager une dimension pluridisciplinaire…  

Chaque dossier est spécifique. Souvent, il s’agira de parcourir et lire une dizaine de documents de nature variée : texte de loi, circulaire, décision de justice, décret ou encore, article de presse, ou extrait de revues sociologiques ou techniques. Il ne faut surtout pas lire dans l’ordre de présentation ! C’est un piège. A vous de repérer la valeur informative des documents et de les classer. Certains seront « pivots » comprenant l’essentiel, d’autres seront complémentaires et viendront préciser certains aspects (sociologiques, juridiques, financiers, sociaux, etc.) ou contiendront des exemples. D’autres encore serviront de textes de référence dans le timbre (exemple : les textes officiels tels que les lois, décrets, arrêtés) et puis on pourra aussi trouver les documents redondants qui, certes, donnent des informations déjà contenues dans d’autres textes, mais permettent de mieux les comprendre. Pour faire le tri, concentrez-vous sur la source, la date, les titres, la structure du texte…  

Les documents rapidement analysés se relisent en prenant des notes. A chacun sa méthode : prise de notes par document (la plus classique), par thématique, ou encore selon la méthode « Situation, Problème, Résolution, Informations » (SPRI). Une prise de notes particulièrement efficace pour traiter un problème auquel il faut apporter une réponse choisie parmi d’autres. La prise de notes axiale peut aussi servir dans ce type d’épreuve pour les dossiers à dominante juridique qui contiennent un document pivot comme une circulaire, des documents complémentaires, c’est-à- dire les textes officiels, ou bien de la jurisprudence ou des expériences.

Élaborer un « bon plan » ne se limite pas à une introduction, un développement et une conclusion. La structuration des idées avec des informations présentées de façon logique, en cohérence avec la situation qui pose problème est indispensable. A ce stade, laissez le dossier de côté et appuyez-vous sur l’analyse du sujet et vos notes.

 

3.    Passer à l’action : Rédiger un devoir soigné et « achevé »

 

Et maintenant ? Il faut penser à rédiger… Bien que l’épreuve dure 4 heures, vous n'aurez pas le temps de tout écrire au brouillon. Composez directement sur la copie. Seule exception : l'introduction. Comptez 10-15 lignes : une ou deux phrases pour rappeler l’actualité de la note, une autre pour l’énoncé du problème ou de l’enjeu du dossier et une dernière pour annoncer le plan.

Ensuite, faut-il faire deux ou trois parties ? Classiquement, le développement se divise en deux parties, avec deux sous-parties chacune. Mais quelquefois, il peut y avoir trois parties (I. situation ; Il. analyse du problème ; III. présentation de solutions). L’important est que chacune de ces parties et sous-parties soit équilibrée par rapport aux autres. N’oubliez pas les phrases de liaison entre les grands thèmes abordés.

Et la conclusion ? Souvent considérée comme facultative, trois solutions se présentent à vous :

-       rédiger une conclusion qui présente l’idée force de la note ;

-       ne pas écrire de conclusion, mais alors votre dernière phrase devra mettre en relief un élément fort de votre copie (ne pas être un exemple ou un détail) ;

-       replacer la note dans un contexte plus large, si le sujet s’y prête. 

 

Sur la forme, pour ne pas perdre des points, vous devez respecter les règles d'orthographe et de syntaxe. Il ne s’agit pas ici d’avoir un style littéraire, mais d’avoir une écriture claire, simple et concrète.

Dans tous les cas, le style télégraphique et l’excès d'abréviations sont à éviter. De même s'il vous est demandé de donner votre avis, la note doit être rédigée en style impersonnel. Le style et le ton doivent être sobres. Pas de « je », « nous », « nos » ou encore « notre ». Hors de question également de faire une dissertation, les réponses demandent une réflexion personnelle et une argumentation de votre part. Enfin, prévoyez 5 minutes pour vous relire et rendre un devoir achevé. Aucun brouillon ne peut être accepté…

Dernier conseil : pas de complexe à avoir face aux « faux externes», s’ils ont l’avantage d’être déjà confrontés aux réalités des administrations, il est fréquent pour le jury de constater que leurs connaissances de base ne sont pas suffisantes. Aussi, avant de se lamenter, il faut se convaincre que la question n’est pas de réaliser un devoir parfait mais de rendre la meilleure copie possible !

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×