Actualité

Les concours de la fonction publique sont-ils tous difficiles ?

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Vous rêvez de devenir fonctionnaire, passer un concours de la fonction publique est donc pour vous, une étape (quasi) obligatoire. Bon nombre de candidats pensent qu’il est difficile de réussir un concours du premier coup. Cliché bien ancré ou vérité ?

Connaître la sélectivité d’un concours…

Pour déterminer vos chances de réussir un concours (externe ou de la 3e voie si vous n’êtes pas déjà fonctionnaire) de la fonction publique, et définir une stratégie de réussite au concours, vous devez connaître son taux de  sélectivité.

Ne pensez surtout pas que la sélectivité soit liée au niveau d'études ou de diplôme requis pour se porter candidat : même si les concours de catégorie B (niveau BAC/BAC +2 - secrétaires administratifs, rédacteurs territoriaux, contrôleurs des impôts…) sont réputés pour être plus « faciles » que les concours de catégorie A (niveau mini BAC+3 - magistrat, directeur d’hôpital, greffier en chef, inspecteur du Trésor public, attaché territorial…), un concours d’adjoint administratif territorial du patrimoine (catégorie C) accessible avec un BEP peut être beaucoup plus sélectif qu'un concours d'ingénieur (catégorie A) à Bac+5 au minimum !

Un concours est dit sélectif lorsqu'il attire un grand nombre de candidats et que les lauréats sont très peu nombreux. Par exemple, une sélectivité égale à 20 signifie que, pour tel concours, 1 seul a été admis (lauréat) sur 20 candidats présents.

Une difficulté qui dépend de plusieurs facteurs : nombre de postes ouverts…

La sélectivité d’un concours de la fonction publique (Etat, hospitalière, territoriale) dépend de nombreux facteurs.

Le premier, et l'un des principaux, est le nombre de postes ouverts. En 2016, les administrations ont ouvert 40 477 postes au concours externe sur épreuves et sur titres, soit +17,1 % par rapport à 2015. 2016 constitue d’ailleurs dans la fonction publique d’Etat, l’année au plus fort volume d’offres de recrutement par concours depuis 2004.

…Niveau des épreuves, mais aussi niveau des candidats…

Autre facteur : le niveau des épreuves. Les concours comprennent plusieurs épreuves d’admissibilité, puis d’admission, écrites et orales. Des épreuves professionnalisées qui demandent d’acquérir une méthodologie spécifique et… de la préparation. Rares sont les lauréats qui ont réussi sans entraînement sérieux.

Mais surtout, un concours va être sélectif en raison du niveau des candidats, largement supérieur à celui requis.

Attirés par la sécurité de l’emploi, animés par le sens du service public, ou motivés par une espérance de progression à moyen terme, les plus diplômés peuvent en effet choisir de candidater sur des emplois moins qualifiés que ceux auxquels ils pourraient prétendre habituellement pour améliorer leur chance d’entrer dans la fonction publique. Ce cas de figure s’observe essentiellement pour les concours de catégorie B (niveau BAC – 41% des recrutés sont surdiplômés) et C (niveau CAP, BEP – 39%) puisque le niveau Bac +5 est majoritairement requis pour les concours de catégorie A. Plus de 30 % des recrutés ont un Bac +5 et 6 % un doctorat.

Autre fait, il est des concours où l’on retrouve des « cracks ». A titre d’exemple, parmi les étudiants qui passent le concours des IRA (instituts régionaux d’administration, accessibles après une licence), ce sont toujours les diplômés d’un master qui réussissent le mieux, et plus particulièrement ceux issus d’un IEP (institut d’études politiques - 48 % des admis).

…Niveau de salaires proposés, taux de chômage influencent aussi…

Les concours de catégorie A (hors enseignants) les plus prisés sont aussi ceux qui proposent un niveau relatif de salaire (rémunération pour être exact dans le public) en début de carrière attrayant par rapport au privé. Le taux de chômage a également un impact plus ou moins fort. Il a une influence surtout pour les catégories B et C plus que pour les concours de catégorie A, exception faite pour les jeunes très diplômés qui y sont plus exposés.

Mais plus prosaïquement, la sélectivité varie aussi suivant… le lieu où est organisé le concours ! Les IRA de Nantes et de Lyon avec un taux supérieur à 7 étaient plus sélectifs (en externe) que Bastia et Metz en 2017.

Les concours d’État, un niveau en baisse mais toujours ardus

Avec 8 candidats présents pour un admis, réussir un concours de la FPE, aujourd’hui, n’est plus la quête du graal.

La sélectivité de l’ensemble des recrutements externes de la FPE enregistre en 2016 son niveau le plus bas depuis le début des années 2000. La sélectivité des concours externes de l’ENA (catégorie A) se dégrade en 2016, et celle des concours des IRA ne cesse de baisser depuis 2014.

Mais le niveau moyen de la sélectivité des concours de l’État est fortement influencé par le poids des concours d’enseignants : sans compter ces concours (rentrée 2017), ce taux serait alors de 14,6 en 2016. Raison principale : le nombre de postes ouverts augmente davantage que le nombre de candidats présents. C’est notamment le cas dans certains corps de catégorie B comme les secrétaires administratifs de classe normale (714 postes offerts en 2016 contre 410 en 2015 et un nombre de présents quasiment identique) avec une sélectivité qui passe donc de 25 à 14,5.

Pour les concours de l'État, ce sont les concours de catégorie C qui restent les plus sélectifs, même si le taux décroit également (moins 1,9 point en 2016 par rapport à 2015 : 13,5 après 15,4). Les adjoints administratifs de 1ère classe (avec +77,4 % de postes offerts et +8,6 % de présents) traduisent notamment cette évolution à la baisse.

Une tendance à une sélectivité plus forte pour les concours de catégorie C que les catégories A, que l’on retrouve dans la FPT (hors la Ville de Paris), avec une sélectivité se situant à 6,5 pour la catégorie A et à 9,6 pour la catégorie C en 2016 (+ 2,8 points par rapport à 2015).

Concours de la Ville de Paris : un sésame de plus en plus dur à décrocher

En 2016, la Ville de Paris et son centre d’action sociale (CCAS) ont organisé 33 concours externes et un troisième concours (d’attachés). Pour la catégorie A, elle baisse légèrement (9,2 en 2016 contre 9,8 en 2015) mais demeure supérieure au niveau des concours de Territoriale. Les concours de catégorie B sont les plus sélectifs avec plus de 12 présents pour un lauréat. Pour la catégorie C, comme pour toute la fonction publique, les concours deviennent plus élitistes également avec une progression de la sélectivité de 5,3 points.

Si le concours visé est très sélectif, vous avez intérêt à présenter plusieurs concours  au cours de la même année pour multiplier vos chances.

L’examen du taux de sélectivité fait, vous pouvez définir une stratégie de réussite au concours. Si le concours visé est très sélectif, vous avez intérêt à présenter plusieurs concours au cours de la même année pour multiplier vos chances. Attention, toutefois, ce taux n’est qu’une tendance. Vous n'êtes jamais à l'abri d'une surprise, le concours de gardien de la paix (catégorie B), par exemple, était peu sélectif en 2015, contrairement à 2016, dont le nombre de postes offerts a augmenté fortement (+75 %) mais beaucoup moins que le nombre de candidats : +170 % !

Vous pouvez aussi élaborer des stratégies de contournement pour atteindre vos objectifs professionnels. Par exemple, vous faire engager comme agent contractuel dans le même domaine de métiers, puis progresser à l'intérieur de la fonction publique en passant des examens professionnels et des concours internes.

Dernier conseil : Ne vous basez pas uniquement sur toutes ces statistiques pour choisir votre concours. Votre premier critère doit rester… votre projet professionnel !

         Sandrine BOTTEAU

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×