Fiche Concours

Agent technique d'éducation de la protection judiciaire de la jeunesse

Fonction Publique d'Etat

Filière Socio-éducative

Concours Externe

Catégorie C

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Le cadre d'emplois des agents techniques d'éducation de la protection judiciaire de la jeunesse

Le système français de protection de la jeunesse repose sur deux dispositifs publics :
l'un administratif joue un rôle de prévention ; l'autre judiciaire est déclenché après constatation par un juge d'un état de danger ou de délinquance.
Lorsque le système préventif ne suffit plus pour protéger le mineur, le juge des enfants intervient en liaison avec les services éducatifs de la Protection Judiciaire de la jeunesse (PJJ), auxquels le jeune peut être confié. Le service éducatif le prend alors en charge.
Trois catégories de jeunes peuvent être pris en charge par la PJJ : les mineurs délinquants, les mineurs en danger et les jeunes majeurs.
Lorsqu'un mineur est en danger, le juge des enfants intervient en assistance éducative, en donnant priorité au maintien du mineur dans son milieu naturel.
Lorsqu'un mineur commet une infraction, il peut soit ordonner des mesures éducatives, soit prononcer des peines mais atténuées. 
En application des décisions du juge, le secteur public (c'est-à-dire la PJJ) ou le secteur associatif habilité par l'État mènent deux actions complémentaires : la prise en charge des mineurs délinquants et la protection des mineurs délinquants et la protection des mineurs ou jeunes majeurs en danger moral ou physique.

Les agents techniques d'éducation (ATE) de la protection judiciaire de la jeunesse, qui appartiennent à la catégorie C de la Fonction publique, assurent, principalement la nuit, la sécurité des personnes et des biens ainsi que la présence éducative dans les établissements et services de la protection judiciaire de la jeunesse.
Dans le cadre de ces fonctions, ils concourent, au sein des équipes éducatives et sous l'autorité des directeurs d'établissement, à la continuité de l'action éducative.
En outre, ils peuvent contribuer à l'animation d'activités menées au bénéfice de mineurs et jeunes majeurs relevant de la protection judiciaire de la jeunesse.

Les conditions de participation au concours

Les ATE sont recrutés par la voie d'un concours externe et d'un concours interne.
Le concours externe est ouvert aux candidats âgés de moins de quarante-cinq ans au 1er janvier de l'année du concours, titulaires du brevet des collèges ou d'un brevet d'études professionnelles ou d'un diplôme homologué au niveau V en application des dispositions du décret n° 92-23 du 8 janvier 1992 relatif à l'homologation des titres et diplômes de l'enseignement technologique (la limite d'âge n'a pas été supprimée contrairement aux autres concours de la Fonction publique s'agissant d'emplois actifs c'est-à-dire présentant des conditions d'exercice particulières).

Le dossier de candidature

Vous pouvez vous inscrire au concours :

  • soit par téléprocédure sur le site Internet de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (www.justice.gouv.fr)
  • soit en demandant un dossier d'admission à concourir auprès de l'une des neuf directions régionales dont dépend votre domicile ou auprès du Centre national de formation et d'études de la protection judiciaire de la jeunesse (CNFE-PJJ), 54, rue de Garches- 92 420 Vaucresson ; Tel : 01 47 95 98 98 ; Fax : 01 47 41 04 66.

Une cinquantaine de postes sont offerts en moyenne chaque année au concours interne et au concours externe se répartissant pour moitié entre les deux concours.

À l'issue du concours

Les ATE de la PJJ sont astreints à suivre une formation rémunérée de 9 semaines.
Cette formation comprend une formation théorique au CNFEPJJ (centre national de formation et d'étude de la protection judiciaire de la jeunesse) qui est situé à Vaucresson en région parisienne et un stage pratique en foyer afin de découvrir et d'apprendre le travail sur le terrain.
Un ATE perçoit en moyenne 1 142 euros bruts mensuels en début de carrière.

Les évolutions possibles de carrière

Les ATE de la PJJ peuvent être promus à la 1ère classe, puis agent technique d'éducation principal de 2e classe, puis agent technique d'éducation principal de 1ère classe, par voie d'inscription sur un tableau annuel d'avancement établi après avis de la commission administrative paritaire.
Ils peuvent également accéder au corps des éducateurs par le biais du concours interne.

En conclusion, le métier d'ATE revêt des contraintes particulières car il s'exerce principalement de nuit face à un public difficile. Sachez-le...

Épreuves

Une épreuve d'admissibilité

Cette épreuve consiste en une série d'exercices destinée, d'une part, à évaluer les capacités rédactionnelles du candidat et, d'autre part, à vérifier ses connaissances en vocabulaire, orthographe et mathématiques. Durée de deux heures trente minutes dont le coefficient est 4.

Une épreuve d'admission

Elle consiste en une épreuve d'entretien d'une durée de 30 minutes avec le jury destinée à déceler l'aptitude des candidats à concevoir la portée éducative de leur future activité professionnelle et dont le coefficient est de 3.

Toute note inférieure à 6/20 aux épreuves écrites ou orales est éliminatoire.

  • Programme

  • Aucun programme renseigné
  • Dates

  • Concours : Rédacteur

  • Date définitive

  • Concours : Contrôleur stagiaire de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

  • Date définitive

  • Concours : Attaché des systèmes d'information et de communication

  • Date définitive

  • Concours : Contrôleur des douanes et droits indirects

  • Date définitive

  • Concours : Directeur des services de la protection judiciaire de la jeunesse

  • Date définitive

  • Concours : Inspecteur des finances publiques (analyste)

  • Date définitive

  • Concours : Inspecteur des finances publiques (programmeur de système d'exploitation)

  • Date définitive

  • Concours : Greffier des services judiciaires

  • Date définitive

  • Concours : Attaché d'administration de l'Etat (Caisse des dépôts et consignations)

  • Date définitive

  • Concours : Architecte et urbaniste

  • Date définitive

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK