Fiche Concours

Attaché territorial de conservation du patrimoine interne

Fonction Publique Territoriale

Filière Culturelle

Concours Interne

Catégorie A

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Le cadre d'emplois d’attaché de conservation du patrimoine 

Le cadre d’emplois des attachés territoriaux de conservation du patrimoine, classé en catégorie A, relève de la filière culturelle.

Il comporte un seul grade. Il n’existe donc pas de possibilité d’avancement de grade.

Les membres du cadre d'emplois sont affectés, en fonction de leur formation, dans un service ou établissement correspondant à l'une des spécialités suivantes de la conservation du patrimoine :

1. Archéologie ;
2. Archives ;
3. Inventaire ;
4. Musées ;
5. Patrimoine scientifique, technique et naturel.

Les attachés territoriaux de conservation participent à la constitution, l'organisation, la conservation, l'enrichissement, l'évaluation et l'exploitation du patrimoine d'une collectivité territoriale ou d'un établissement public. Ils contribuent à faire connaître ce patrimoine.

Ils peuvent être nommés aux emplois de direction des services communaux ou régionaux d'archives, des services d'archéologie ou des établissements contrôlés assurant les missions précitées. Dans les services ou établissements dirigés par un conservateur du patrimoine, les attachés de conservation ont vocation à remplir les fonctions d'adjoint du conservateur du patrimoine.

Les conditions de participation au concours interne d’attaché de conservation du patrimoine 

Les conditions générales de participation aux concours de la fonction publique 

Tout candidat doit être de nationalité française ou être ressortissant d’un État membre de la Communauté Européenne, ou d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen ; être âgé d'au moins 16 ans (aucune limite d’âge maximale n’est prévue pour se présenter aux concours d’accès à la fonction publique territoriale) ; remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction ; jouir de ses droits civiques ; ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions auxquelles le concours donne accès ; se trouver en position régulière au regard des obligations du service national de l’Etat dont il est ressortissant.

Les conditions particulières de participation au concours interne d’attaché de conservation du patrimoine 

Le concours interne est ouvert aux fonctionnaires et agents publics ainsi qu’aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale. Les candidats doivent justifier, au 1er janvier de l’année du concours, de quatre ans au moins de services publics effectifs, compte non tenu des périodes de stage ou de formation dans une école ou un établissement ouvrant accès à un grade de la fonction publique.

Le recrutement des attachés de conservation du patrimoine 

Chaque concours donne lieu à l'établissement, par l’autorité organisatrice du concours, d'une liste d'aptitude classant par ordre alphabétique les candidats déclarés aptes par le jury. Un lauréat de concours ne peut figurer que sur une seule liste d'aptitude d'accès au même grade d’un cadre d'emplois.

L’inscription sur la liste d’aptitude ne vaut pas recrutement. Elle permet de postuler auprès des collectivités territoriales (communes, départements, régions, structures intercommunales et autres établissements publics qui s’y rattachent).

A la différence de la fonction publique d’Etat, la recherche d’emploi relève d’une démarche personnelle. Il vous appartient de rechercher les collectivités susceptibles de recruter. 

Épreuves

Deux épreuves d'admissibilité 

1.       Un commentaire de texte portant sur un sujet d'ordre général relatif aux civilisations européennes pour les spécialités Archéologie, Archives, Inventaire, Musées, ou sur un sujet d’ordre général relatif à la culture scientifique, technique et naturelle pour la spécialité Patrimoine scientifique, technique et naturel.
(Durée : quatre heures ; coefficient 3)

2.       Une note de synthèse à partir d'un dossier composé de documents à caractère scientifique dans le champ patrimonial concerné, selon la spécialité du candidat choisie au moment de l'inscription au concours (Archéologie ou Archives ou Inventaire ou Musées ou Patrimoine scientifique, technique et naturel).
(Durée : quatre heures ; coefficient 3)

Trois épreuves d'admission 

1. Une conversation avec le jury débutant par le commentaire d'un texte à caractère culturel pour les spécialités Archéologie, Archives, Inventaire, Musées ou d’un texte à caractère scientifique et technique pour la spécialité Patrimoine scientifique, technique et naturel.
(Durée: 30 minutes maximum avec préparation de même durée ; coefficient 3)

2. Une interrogation orale portant au choix du candidat, exprimé au moment de l'inscription, sur l'une des options suivantes :

- conservation
- médiation culturelle
- histoire des institutions de la France
- conservation scientifique et technique
(Durée: 30 minutes maximum avec préparation de même durée ; coefficient 2)

3.  Une épreuve orale de langue comportant la traduction :

- soit, sans dictionnaire, d'un texte dans l'une des langues étrangères suivantes au choix du candidat : allemand, anglais, italien, espagnol, grec, portugais, néerlandais, russe ou arabe moderne ;
- soit, avec dictionnaire, d'un texte dans l'une des langues anciennes suivantes au choix du candidat : latin ou grec, suivie d'une conversation.
(Durée : vingt minutes avec préparation d'une même durée ; coefficient 1)

Une épreuve facultative 

Les candidats peuvent demander, lors de leur inscription, à subir en cas d'admissibilité une épreuve orale consistant en une interrogation sur les questions ayant trait à la gestion et au traitement automatisé de l'information.
(Durée : dix minutes avec préparation de même durée ; coefficient 1). 

  • Programme

  • Programme de l’épreuve de commentaire commune aux trois concours

    Le programme de cette épreuve est fixé comme suit :

    - Spécialités Archéologie, Archives, Inventaire, Musées :
    Les sujets relatifs notamment aux phénomènes politiques et idéologiques, économiques, sociaux, techniques, ethnologiques, artistiques, archéologiques sont posés dans le cadre d’une perspective historique allant de l’Antiquité à nos jours.

    - Spécialité Patrimoine scientifique, technique et naturel :
    Les sujets relatifs notamment aux phénomènes économiques, sociaux, scientifiques, techniques et naturels, et ethnologiques sont posés dans le cadre d’une perspective historique allant de l’Antiquité à nos jours.

    Les sujets doivent toujours comporter un lien avec la civilisation française.


    Programme de l’épreuve de note de synthèse commune aux trois concours

    Le programme de la note de synthèse est fixé comme suit :

    A. Option conservation
    - l’histoire des musées et des collections en France ;
    - la législation sur les musées, le patrimoine et les biens patrimoniaux
    - l’organisation administrative des musées ;
    - l’inventaire muséographique et les méthodes de documentation ;
    - les techniques de l’étude scientifique des œuvres ;
    - la conservation préventive ;
    - la déontologie, l’histoire et les techniques de la restauration des œuvres

    B. Option Médiation culturelle
    - la législation sur les musées, le patrimoine et les biens patrimoniaux
    - l’organisation administrative des musées ;
    - la connaissance des partenaires institutionnels : services de l’éducation nationale, du tourisme, de la jeunesse et des sports, associations… ;
    - la gestion et la politique des activités de médiation ;
    - les fonctions d’accueil, de communication et de promotion ;
    - les typologies et l’analyse des publics
    - le discours sur l’œuvre : les technique et les différentes approches de la présentation orale, écrite et audiovisuelle ;
    - les produits et les services aux publics : typologie (opérations, programmes et projets) ; les situations : conférences, ateliers, expositions, documents d’aide à la visite, le musée hors les murs.

    C. Option Histoire des institutions de la France
    - les institutions des XVII et XVIIIe siècles ;
    - les institutions de 1789 à 1958
    - les institutions de la Ve République

    D. Option Conservation scientifique et technique
    - l’histoire des musées et des collections scientifiques et techniques ;
    - le rôle des collections scientifiques et techniques pour la recherche ;
    - les législations relatives au patrimoine scientifique et technique, les législations de protection de la nature, des espèces, des sites et de biens patrimoniaux ;
    - les inventaires, la recherche documentaire, la déontologie ;
    - les techniques de préparation et de conservation des spécimens et des objets dans les collections scientifiques et techniques, la conservation préventive, les soins aux collections incluant les collections vivantes ;
    - la vulgarisation scientifique, les langages scientifiques et techniques et leur transmission, les techniques d’observation et d’expérimentation, l’exposition scientifique et technique.

     

    Programme de l’épreuve facultative

    Le programme de l’épreuve orale facultative d’admission est le suivant :

    1. Les aspects techniques : notions générales :
    - notions générales sur les différents types de réseaux, les principales fonctions des ordinateurs, les terminaux et les périphériques ;
    - les logiciels : notions générales sur les systèmes d’exploitation et les différents types de logiciels : logiciels propriétaires, logiciels libres, les fichiers
    - l’internet : notions générales et principales fonctionnalités

    2. L’informatique et les nouvelles technologies de la communication dans la fonction publique
    - informatique et relations du travail ;
    - informatique et organisation des services ;
    - informatique et communication interne ;
    - informatique et relation avec les usagers et le public.

    3. La société de l’information :
    - les politiques publiques de l’information et les nouvelles technologies
    - l’économie des nouvelles technologies de l’information et de la communication ;
    - la sociologie des nouvelles technologies de l’information et de la communication : impavt sur les compétences et les emplois ;
    - le droit des nouvelles technologies de l’information et de la communication : maîtrise d’ouvrage et d’œuvre. Propriété intellectuelle ;
    - informatique et libertés

  • Dates

  • Aucune date n'est prévue à ce jour pour ce concours.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK