Fiche Métier

Chef d’équipe d’exploitation - éclairage public

Chef d’équipe d’exploitation - éclairage public

Fonction Publique Territoriale

Catégorie C

Filière Technique

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Conditions d’accès :

  • Concours externe et  interne, avec conditions de diplôme et/ou examen d'intégration en fonction du cadre d'emplois, concours troisième voie.

Le métier de chef d'équipe exploitation est accessible via le concours agent de maîtrise. Dans les communes ou intercommunalités disposant d’un réseau d’éclairage public développé, l’entretien et l’exploitation de ce dernier peut être opéré en régie. A la tête d’une équipe de 5 à 10 agents techniques, le chef d’équipe – éclairage public, organise les chantiers de maintenance, supervise les interventions sur le réseau tout en veillant au respect des consignes de sécurité. Rencontre avec Pascal Louvin, chef d’équipe - éclairage public d’une ville de 60 000 habitants.

Organiser et superviser les interventions sur le réseau

Réalisation de travaux d'éclairage public et de signalisation lumineuse tricolore, installation de décorations lumineuses pour certains évènements, raccordements électriques (armoires, boites, coffrets…), gestion des panneaux lumineux d’information, renouvellement des équipements défectueux ou obsolètes… tels sont les travaux sur lesquels le chef d’équipe et ses agents peuvent être mobilisés.
À partir du cahier des charges et des consignes du contrôleur de travaux, il planifie les opérations à réaliser et s’assure de la disponibilité des moyens humains et matériels. S’il s’agit d’une intervention en régie, il définit les postes de travail des agents sous sa responsabilité. En cas d’intervention d’une entreprise, il est le principal interlocuteur et contrôle la bonne tenue des travaux demandés.
« Pour tout chantier, le travail de préparation est indispensable. Il est important d’y consacrer du temps et d’être méthodique. C’est le côté administratif du poste. Outre l’aspect règlementaire, je dois m’assurer que toutes les autorisations d’intervention sont réalisées et validées, que le personnel et le matériel sont disponibles en temps utile. Comme on suit plusieurs chantiers en même temps, la programmation des interventions et le travail avec des outils collaboratifs, sont devenus incontournables. On gagne en temps et en efficacité ! ».

Suivre l'avancement du chantier

Le chef d'équipe est le garant de la qualité des opérations conduites. Pour cela, il contribue au bon déroulement de chaque étape afin que les délais impartis soient respectés.
Il veille également à la mise en œuvre de tous les dispositifs de communication et de sécurité en lien avec les opérations effectuées (information en amont, signalisation de chantier, autorisation de conduite d’engins, port des équipements de protection individuelle…).
En parallèle, le chef d’équipe réalise des points réguliers avec son supérieur hiérarchique, le contrôleur de travaux. A la fin du chantier, il assiste à la réception des travaux et s’assure du bon fonctionnement des installations. « Depuis 3 ans, la Ville renouvelle son équipement en optant pour des éclairages LED, réduisant ainsi la facture énergétique. Les interventions étant importantes, plusieurs réunions de travail sont réalisées, en amont, conjointement avec plusieurs services de la Mairie. Les services communication et voirie sont intégrés à la programmation des chantiers. Les contrôleurs de travaux nous associent et s’appuient sur notre expertise du terrain. Ensuite, notre rôle est de suivre les différents chantiers en respectant la programmation établie. Parfois, des aléas, notamment climatiques, peuvent chambouler les prévisions du départ et, parfois, les agents avancent plus vite que ce que nous avions prévu… au final, l’objectif est de trouver le bon équilibre pour limiter les retards ».

Exercer un encadrement de proximité

Dans la fonction publique territoriale, les chefs d’équipe d’exploitation – éclairage public exercent au sein des communes et des intercommunalités. Il est l’interface entre le responsable technique (contrôleur de travaux) et les agents techniques. Véritable relais sur le terrain, il combine tâches administratives et travaux opérationnels. En lien direct avec les agents, le chef d’équipe épaule les agents dans leurs missions, veille à la tenue des consignes de sécurité tout en étant leur premier interlocuteur sur les questions relatives à leur situation individuelle (congés, heures supplémentaires, impératif familial…).

Côté aptitude

Chef d’équipe d’exploitation, c’est :

  • détenir une formation initiale en électricité,
  • disposer de notions de base en travaux publics, bâtiments...,
  • maîtriser les techniques de génie civil, de lecture de plan et de calcul métrés…,
  • connaître les autorisations nécessaires pour intervenir sur les réseaux,
  • organiser, planifier et contrôler le service fait,
  • donner des consignes d’exécution,
  • être rigoureux et réactif,
  • être capable de prendre des initiatives en cas d’interventions urgentes,
  • instaurer une dynamique de groupe,
  • s’adapter aux différents interlocuteurs (agents, entreprises, hiérarchique).

Formation et évolution de carrière

Un bac pro en électricité ou en travaux publics est souvent la norme.
Les postes sont également pourvus par des agents techniques, lauréats du concours ou de l’examen professionnel d’agent de maîtrise.
Les chefs d’équipe peuvent ensuite évoluer sur des fonctions de catégorie B (cadre d’emplois des techniciens territoriaux) sur des postes de contrôleurs de travaux notamment.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

40 métiers qui recrutent dans la fonction publique

Merci de renseigner votre e-mail

Un email vient de vous être envoyé avec le lien de téléchargement du livre blanc.
Bonne lecture !

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×