Fiche Métier

Chef de chantier - Bâtiment

Chef de chantier - Bâtiment

Fonction Publique d'Etat, Fonction Publique Hospitalière, Fonction Publique Territoriale

Catégorie C

Filière Technique

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Conditions d’accès :

- Concours externe et  interne, avec conditions de diplôme et/ou examen d'intégration en fonction du cadre d'emplois, concours troisième voie.

Le métier de chef de chantier - bâtiment est accessible via le concours d’agent de maîtrise. Certaines administrations et collectivités territoriales disposent en interne d’agents techniques compétents dans plusieurs domaines du bâtiment. Plombier, peintre, électricien, menuisier… interviennent en régie pour effectuer des travaux de maintenance et d’entretien des bâtiments. A leur tête, le chef de chantier établit les plannings de travail, supervise les opérations programmées, commande les fournitures tout en veillant au respect des consignes de sécurité. Rencontre avec Guy Beaudet, chef de chantier-bâtiments pour le compte d’une ville de 9 000 habitants.

Organiser et suivre l'avancement du chantier

Le chef de chantier garantit la qualité des opérations conduites par les agents techniques. Pour cela, il veille au bon déroulement de chaque étape afin que les délais impartis soient respectés.
Il détermine, en amont, les besoins en main d’œuvre, en matériaux et en matériels nécessaires à l’exécution des travaux. Sur le terrain, il supervise les équipes et transmet les consignes. « Mon rôle est de coordonner les opérations. Pour cela, je travaille en amont sur la planification des différents chantiers. Seules les urgences sont traitées au fil de l’eau, sinon tous les travaux sont lissés sur l’année. D’une part, pour des raisons budgétaires, et d’autre part, pour optimiser au mieux le travail des équipes. Au préalable, j’étudie chaque demande : identification des freins et des contraintes techniques éventuelles, estimation des coûts, « jonglage » entre les différents intervenants… tout est dégrossi afin de limiter les « couacs » de dernière minute ! A partir de ces éléments, j’établis un planning des travaux, commande les fournitures et rédige les fiches d’interventions pour les agents d’exécution. »
Une fois les travaux entamés, le chef de chantier réalise des points réguliers avec ses agents. Il peut également suivre l’intervention d’entreprise extérieure pour des travaux sous-traités (climatisation, gros œuvre…). Dans les deux cas, à la fin du chantier, il assiste à la réception des travaux et s’assure du bon fonctionnement des installations.

Exercer un encadrement de proximité

Véritable relais sur le terrain, il combine tâches administratives et travaux opérationnels. En lien direct avec ses équipes, le chef de chantier épaule les agents dans leurs missions, veille au respect des consignes de sécurité tout en étant leur premier interlocuteur sur les questions relatives à leur situation individuelle (congés, heures supplémentaires, besoin en formation…). « Ma journée de travail oscille entre présence au bureau et visite de chantiers. D’un côté, je traite tout le volet « procédure, administratif » tels que l’élaboration des devis et des plannings, la commande des matériaux, les questions RH… et de l’autre, je me déplace sur site pour vérifier la mise en sécurité du chantier et la conformité des travaux engagés tout étant à l’écoute des équipes. C’est l’occasion, pour chacun de faire un point d‘étape, et, le cas échéant, faire remonter des difficultés ou des problèmes techniques. On réfléchit alors à la manière de le solutionner rapidement. »

Côté aptitude

Chef de chantier-bâtiment, c’est :
- détenir une formation initiale dans le bâtiment,
- disposer de notions de base en électricité, plomberie, peinture...,
- maîtriser les techniques de génie civil, de lecture de plan et de calcul métrés…,
- organiser, planifier et contrôler le service fait,
- donner des consignes d’exécution,
- visiter les chantiers et conseiller les agents dans leurs tâches,
- s’adapter aux situations et aux contraintes,
- gérer des lignes budgétaires,
- faire respecter les consignes de sécurité,
- être rigoureux et réactif,
- instaurer une dynamique de groupe.

Formation et évolution de carrière

Un bac pro technicien du bâtiment ou travaux publics est souvent la norme. L’expérience de terrain est également privilégiée.
Les postes sont en règle générale pourvus par des agents techniques, lauréats du concours ou de l’examen professionnel d’agent de maîtrise.
Les chefs de chantier peuvent ensuite évoluer sur des fonctions de catégorie B (cadre d’emplois des techniciens territoriaux) sur des postes de contrôleurs de travaux notamment.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

40 métiers qui recrutent dans la fonction publique

Merci de renseigner votre e-mail

Un email vient de vous être envoyé avec le lien de téléchargement du livre blanc.
Bonne lecture !

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×