Fiche Métier

Gardien de la paix

Gardien de la paix

Fonction Publique d'Etat

Catégorie B

Filière Sécurité - Police

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Conditions d’accès :

  • Bac + concours d’entrée

Assurer la sécurité de la population

Rattachés au ministère de l’intérieur, 105 000 gardiens de la paix exercent au sein de la Police Nationale, soit presque 90% des effectifs. Policier généraliste, le gardien de la paix effectue des missions diverses en lien avec la sécurité publique et la protection des populations. Loin d’être routinier, ce métier varie en fonction des unités d’affectation. Il connaît actuellement un « accroissement des vocations » lié au contexte national d’attentats terroristes. Rencontre avec Julien Fortin, gardien de la paix depuis 4 ans.

Assurer la sécurité publique

Le concours de gardien de la paix ouvre l’accès à de multiples métiers de la Police Nationale dont la majeure partie vise à assurer l'assistance aux personnes, la prévention des actes de délinquance et le maintien de l’ordre.

Patrouiller, surveiller les bâtiments publics, constater les accidents, réguler la circulation, interpeller lors d’infraction, transférer des détenus…, le quotidien d’un gardien de la paix est très varié au sein des diverses brigades anti-criminalité (BAC), motocycliste, canine (maître-chien)…

« J’évolue depuis 4 ans sur des missions de gardien de la paix au sein d’un commissariat de police d’une ville de province de 40 000 habitants. Le contexte d’insécurité lié notamment aux différentes vagues d’attentats a fortement impacté notre mission en faisant appel à un grand nombre de personnel sur les questions de surveillance des lieux publics et des personnes mais également une présence policière sur les manifestations.

Au-delà de la charge habituelle de travail, cette sollicitation supplémentaire a nécessité une priorisation des tâches et un fort impact sur les plannings de travail, laissant parfois peu de place à une vie de famille. Très sollicité, parfois mal compris par la population, le métier de gardien de la paix nécessite d’avoir une vraie vocation professionnelle et un goût prononcé pour le service public ainsi qu’un « bon » équilibre psychologique. Malgré ce constat, je ne regrette pas mon choix et souligne l’esprit d’équipe indispensable dans cette profession ! »  

Mener des enquêtes d’investigation

S’il est affecté à la police judiciaire (PJ), le gardien de la paix assiste le lieutenant de police sur les enquêtes ainsi que tous types de travaux d’investigation. Sa mission consiste à participer aux filatures, à arrêter les suspects et à auditionner les personnes interpellées dans le cadre de la lutte contre le crime organisé, le trafic de stupéfiants…

Apporter un renfort aux services de police locaux…

C’est le rôle des compagnies républicaines de sécurité (CRS). Dans ce cadre, le gardien de la paix est mobilisé temporairement pour fournir un appui logistique lors des manifestations importantes ou pour la surveillance des routes, des plages, des sentiers de montagne...

…Se spécialiser

S’il dispose d’aptitudes particulières, le gardien de la paix a la possibilité d’évoluer dans une unité spécialisée : motards, maîtres-chiens, sauveteurs en montagne, métiers du renseignement... ou occuper un emploi technique dans la police nationale tel qu’armurier, chargé du relevé des traces et indices, technicien de la police scientifique…

Côté aptitudes

Gardien de la paix c’est :

  • Servir son pays,
  • Faire preuve de droiture morale, d’intégrité, de sang-froid et de diplomatie,
  • Être en bonne condition physique,
  • S’adapter à n’importe quelle situation,
  • Travailler en équipe,
  • Avoir des amplitudes horaires de travail contraignantes (7 jours/7, nuits et week-end compris) cumulées à de forts pics d’activités,
  • Connaître la législation et avoir des notions de droit.

Accès à la profession

Pour devenir gardien de la paix, il faut remplir plusieurs conditions, à savoir :

  • Être de nationalité française,
  • Détenir le baccalauréat,
  • Réussir le concours de gardien de la paix.

La formation initiale dure 12 mois. Elle est dispensée au sein d'un établissement de formation de la police nationale. Selon son rang de classement à la sortie de l'école de police, le gardien de la paix est affecté dans un commissariat, à la police judiciaire (PJ), dans une compagnie républicaine de sécurité, à la police des frontières ou encore à la Préfecture de police de Paris.

Après sa titularisation, le gardien de la paix s'engage à servir l'État pour une durée minimale de 5 ans (en affectation nationale) et pour une durée minimale de 8 ans (en affectation en Ile-de-France).

Par la suite, sous conditions d’'ancienneté, des concours sont ouverts en interne permettant au gardien de la paix d’exercer de nouvelles responsabilités et évoluer vers un rôle d'encadrement.

Au bout de 4 ans de service, le lauréat peut devenir brigadier, puis brigadier-major de police.

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

40 métiers qui recrutent dans la fonction publique

Merci de renseigner votre e-mail

Un email vient de vous être envoyé avec le lien de téléchargement du livre blanc.
Bonne lecture !

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×