Fiche Métier

Tarificateur

Fonction Publique Territoriale

Catégorie A, Catégorie B

Filière Administrative

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Un contrôleur des établissements d'accueil pour personnes âgées, interlocuteur privilégié entre le département et les structures d'accueil

Les « tarificateurs » sont des agents exerçant leurs missions dans un conseil général. Ces personnels relevant de la fonction publique territoriale travaillent dans les services sociaux des départements et sont en lien avec les structures d'hébergement accueillant des personnes âgées. Maisons de retraites, Maison d'accueil rurale pour personnes âgées (MARPA), Petite Unité de Vie (PUV), hôpitaux locaux... collaborent avec ces professionnels dans le cadre du suivi de leur budget et lors de l'élaboration de leur grille tarifaire. Maniement des chiffres, saisie de données, études comptables, statistiques, conseils d'administration... font partie leur quotidien.

Avoir un regard « d'expertise »

Les départements ont en charge la tarification de l'hébergement pour les maisons de retraites publiques et celle de la dépendance pour les structures privées. Dans cette optique, elles doivent faire parvenir aux tarificateurs, leur budget prévisionnel, puis leurs comptes administratifs. Véritable base de travail, ces documents comptables sont « épluchés » de manière approfondie et saisis informatiquement. Toutes ces données permettent de calculer la grille tarifaire de chaque établissement.

Au-delà de la fixation des tarifs d'accueil, les tarificateurs réalisent plusieurs rapports d'analyses et études budgétaires tout en notifiant les anomalies qu'ils rencontrent. Ils sont également force de conseils concernant la gestion des dépenses. Tout ce travail contribue à une tarification encadrée et participe à l'équilibre financier des établissements.

Assurer un lien permanent avec les établissements

Loin d'être uniquement des analystes cantonnés à l'élaboration de statistiques et d'études financières, les tarificateurs sont en contact permanent avec les directeurs d'établissements. Ils échangent régulièrement avec eux par téléphone, se déplacent sur les sites et participent aux conseils d'administration. Chacun est le « référent identifié » de plusieurs structures permettant ainsi un suivi pointu des situations. Pour faciliter les opérations de contrôle budgétaire, les départements organisent la signature de conventions entre les établissements et l'agence régionale de santé (ARS).

Vous l'aurez compris, le métier de tarificateur nécessite d'être autonome et d'avoir une aisance avec les « chiffres » et l'étude de documents comptables. Disposer de capacités relationnelles et savoir faire preuve de rigueur sont des qualités inhérentes sur ce type de fonction. Souvent de catégorie B, voire de catégorie A, les postes sont ouverts au lauréat des concours de rédacteurs et attachés territoriaux. Des recrutements de non-titulaires sont également possibles sans pour autant être privilégiés.

Les cursus recherchés : licence, master, DUT et BTS en comptabilité, gestion, sciences économiques, droit public...

Ces agents relèvent de la filière administrative de la fonction publique territoriale. Le plus souvent de catégorie B, sur le grade de rédacteur territorial qui est accessible par concours, ils peuvent parfois être recrutés en catégorie A sur le grade d'attaché territorial (nécessitant également la réussite à ce concours).

En savoir plus :

www.cnfpt.fr

www.fncdg.fr

Un contrôleur des établissements d'accueil pour personnes âgées, interlocuteur privilégié entre le département et les structures d'accueil

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK