Actualité

Comment être admissible aux concours d’adjoint administratif principal de 2e classe ?

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

En prise directe avec son service, accueillir le public, réceptionner les appels téléphoniques, saisir des données, ou encore jouer un rôle d'assistant ou de secrétaire de direction... ce sont quelques-unes des missions qu’un d'adjoint administratif principal de 2e classe (catégorie C) de la fonction publique territoriale peut assurer. Pour choisir les meilleurs candidats, les concours prévoient deux épreuves écrites : celle de français de réponse à des questions et de langue et celle de tableau numérique. Comment être admissible ? Suivez ces conseils…

Avant de se lancer : Repérer ses forces et ses faiblesses  

La phase d'admissibilité se compose tout d’abord, d’une épreuve écrite de français d’une durée de 1 heure 30 (coefficient 3). A partir d’un texte d'ordre général, les candidats doivent, dans un premier temps, répondre à des questions. Cet exercice vise à vérifier vos capacités de compréhension et votre aptitude à retranscrire et ordonner les idées principales du texte. Oublier les « copier-coller », sans effort suffisant de reformulation, que les correcteurs et les membres du jury retrouvent trop souvent dans les copies les plus faibles.

Les types de texte à étudier sont très variés : il peut s’agir des textes informatifs, argumentatifs, le plus souvent issus d'articles récents de journaux traitant de sujets d’actualité (Exemples de thèmes d’écrits récemment donnés : le gaspillage alimentaire, le maintien des bibliothèques,…) mais il peut aussi être demandé aux candidats d’étudier des textes littéraires.

Dans un deuxième temps, vous aurez à résoudre des exercices de vocabulaire, d’orthographe et de grammaire.

Exemple (Session 2014 – concours externe) : complétez les formes inachevées.

« Chère Kitty, Une grosse grippe m’a empêch…… de m’adress…… à toi avant aujourd’hui. C’est affreux d’être malade ici. Quand je pense aux traitements qu’ils m’ont impos…… en permanence, j’en ai le tournis, suées, cataplasmes et linges mouill……D’après Anne Frank, Journal, 1947 ».

Avant de vous lancer, commencez par faire le point sur vos forces et vos faiblesses (ex. en orthographe et en vocabulaire ) en utilisant par exemple, les tests de diagnostic des ouvrages spécialisés.

La seconde épreuve écrite, est celle du tableau numérique. Cet exercice consiste à établir en une heure, un tableau d’après des données (coefficient 3). Pour l’un des derniers concours externe et 3ème concours d'adjoint administratif principal de 2e classe, le sujet portait sur « la réforme des rythmes scolaires et leur impact sur les agents et les dépenses des collectivités ». Les candidats avaient pour mission de remplir les cases restées vides en réalisant les calculs nécessaires pour y parvenir, comme des calculs de masse salariale sur 1/8ème et 1/9ème. Une mauvaise maîtrise des partages proportionnels et des règles d'arrondis et c’est la sanction. La parade : autoévaluez-vous, grâce aux QCM des manuels de préparation.

Ensuite, avec une bonne méthodologie, il devient facile de gagner des points et, surtout, des places lors du concours !

Se préparer à l’épreuve de français : S’exercer à la lecture approfondie…

Pour l’épreuve de français, exercez-vous à la lecture approfondie. C’est la clé de la réussite. En maîtrisant les techniques de lecture pour repérer et sélectionner l'information utile, vous gagnerez du temps. Connaître les techniques d’une lecture active (savoir repérer avec ou sans surlignage des mots clés, écrémer, survoler, s’approprier la technique de lecture intégrale …), savoir regrouper et classer des informations, les intégrer vous permettra de gagner en efficacité. A quoi bon lire à 1000 mots par minute si vous n’avez rien compris ? Il est important de savoir vous concentrer lors de votre lecture. De ce travail dépend la qualité de vos réponses.

Penser aussi à lire régulièrement. Plongez dans la lecture de la presse : quotidiens (Le Monde, Les Echos…), magazines d'actualité… Relisez les auteurs étudiés au collège et au lycée, les livres marquants pour vous, ou encore, allez découvrir les auteurs contemporains. Ce temps pris à lire vous en fera gagner le jour de l’épreuve. Plus vous lirez, plus vous lirez vite. La lecture régulière permet aussi de travailler la qualité d’orthographe et d’expression écrite, autres atouts pour cette épreuve.

Enfin, tout au long de la préparation au concours (épreuves écrites et orales) vous devez vous montrer également curieux, vous intéresser aux événements qui font l’actualité des collectivités territoriales et au statut des fonctionnaires. Construire et réviser des fiches thématiques d’actualité peut être un bon moyen pour étendre sa culture et améliorer ses connaissances théoriques. Vous en tirerez, en outre, un double profit : vous serez mieux préparé pour l'épreuve d’étude de texte certes, mais aussi pour l’épreuve orale du concours d'entretien avec le jury .

Pour réussir le tableau numérique : Maîtriser les notions de mathématiques de 3eme

Pour la seconde épreuve, il vous est demandé de créer un tableau numérique et de le renseigner à partir des informations transmises dans l'énoncé d'un problème. Souvent redoutée par les candidats, à tort, cette épreuve repose tout d’abord, sur la maîtrise de notions de mathématiques vues en 3eme. Le jury attend que vous maîtrisiez par exemple, les calculs de durées, les mesures du temps, les pourcentages, les rapports et proportions, les fractions, les puissances et les racines carré, la numérotation et les arrondis, ou encore, les nombres et comparaisons.

S’entraîner encore et encore…

Maintenant, il faut s’entraîner. Faire et refaire des exercices. Pour l’épreuve de français, les fiches méthodologiques, de « vocabulaire et orthographe » et les sujets guidés des ouvrages spécialisés vous permettront de vous préparer à cette épreuve écrite. La persévérance et l’entraînement régulier font progresser rapidement.

Pour l’épreuve de tableau numérique, il ne faut pas négliger le travail de présentation du tableau. Il est dit « numérique » car il est rempli de chiffres qui peuvent être de plusieurs ordres : pourcentages, volumes, prix, etc. Il est utilisé pour synthétiser les données d'un problème et visualiser les informations manquantes, qu'il convient donc de trouver. Plusieurs présentations sont possibles en fonction des données qu'il faut y faire figurer. A vous de choisir la forme du tableau qui convient le mieux au sujet à traiter. Dans tous les cas, ce tableau est composé de colonnes et de lignes de données numériques, intégrées dans un cadre rectangulaire. Dernier détail, la présentation doit (bien sûr), être soignée et claire afin de faciliter la lecture du correcteur.

Reste enfin, qu’une préparation efficace doit se faire de façon à être mis en situation. Tout d’abord sur un temps illimité puis en fonction de la durée de l’épreuve avec un minuteur qui marque la fin de l’épreuve. C’est la seule façon d’évaluer son niveau et de déterminer les points à travailler.

Les annales avec des indications de corrections constituent une bonne base. Des publications qui gagneront à être complétées par des travaux corrigés lors de préparations avec des devoirs à correction personnalisée ou en autocorrection. Un « joker » certes, mais important : sous forme d’entraînements à la maison, ces formations offrent un suivi rapproché et permettent aux candidats de demander des conseils en direct aux intervenants. Vous n’en serez que plus à l’aise le jour de l’épreuve.

Dernier conseil, le jour J : Prévoyez 5 minutes avant la fin de chaque épreuve pour vous relire intégralement !

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×