Actualité

Réussir l’épreuve écrite de questions des concours d’adjoint technique territorial principal de 2e classe !

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Les effectifs des adjoints techniques  (catégorie C ) vieillissent : environ 2 000 postes sont et seront libérés chaque année et dans les cinq années à venir. Réussir le concours d'adjoint technique principal de 2e classe, c’est donc s’assurer de trouver un emploi assez rapidement. Encore faut-il être admissible à l’oral en ayant réussi l’épreuve écrite de série de questions à réponses courtes. Pour rendre la meilleure copie, voici 5 conseils clés à lire avant d’entamer les prochaines épreuves du mois de janvier 2018.

1. Sachez ce que le jury attend de vous à l’écrit

L’épreuve écrite est commune aux concours externe et interne d'adjoint technique principal de 2e classe. D’une durée d’une heure (coefficient 2), le candidat doit répondre à une série de questions à réponses courtes, constituer ou compléter des tableaux ou graphiques, visant à vérifier qu’il possède les connaissances théoriques de base dans la spécialité qu’il a choisi lors de son inscription.

 

Cette épreuve n’a pas de programme réglementaire. Cela étant, le texte ( décret n°2007-108 du 29 janvier 2007 modifié ) est clair : « les questions doivent permettre d’évaluer les connaissances de base communes à l’ensemble des options (métiers) d’une spécialité ». Les notes de cadrage des centres de gestion (CDG et CIG ), organisateurs des concours le rappellent systématiquement : le jury va, d’abord, chercher à évaluer vos connaissances techniques, arithmétiques et celles dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité au travail. Mais cette épreuve va au-delà. Les membres de jury vont aussi vérifier votre capacité à rédiger en maîtrisant le vocabulaire et la grammaire de la langue française, à lire, à formuler une réponse écrite et vérifier si vous avez les notions transversales de base en mathématiques, en hygiène et sécurité, ou en matière de résolution de problèmes tirés de votre expérience du terrain.

Par exemple :

  • si vous passez l’épreuve écrite dans la spécialité « bâtiment, travaux publics, voirie-réseaux divers », le sujet comportera probablement des questions dans les domaines de l’installation sanitaire, de la plâtrerie, des principaux engins de travaux, de la voirie, ou encore de la construction d’un bâtiment. Vous pourrez aussi avoir à lire des plans qui vous demanderont de maîtriser les échelles de lecture et les notions de base de métré ;
  • si vous passez l’épreuve dans la spécialité « espaces verts, espaces naturels », vous aurez certainement à répondre à des questions portant sur ce domaine (ex. « qu’est-ce qu’un conifère ? »), la confection de massifs ou encore les techniques de taille, d’élagage et d’entretien.

Ne vous découragez pas si les questions ne paraissent pas être de votre domaine. Il s’agit des connaissances de base que tout adjoint technique principal de 2e classe doit obligatoirement maîtriser. Elles sont prévues pour que même les « non-spécialistes » puissent y répondre avec un peu de réflexion.

2. Concoctez-vous un programme de révisions personnalisé

« Passer un concours, c’est un projet, celui d’obtenir un nouveau statut. Comme tout projet, il nécessite une préparation, donc du temps et une organisation. » (source : CNFPT).

Récupérer les annales et les sujets des années précédentes est important, de façon à bien connaître la teneur des questions. Ensuite, à vous de vous construire des fiches de révision et de bâtir un plan personnalisé de révision. Pas d'impasse possible.

Pour cette épreuve, attendez-vous à avoir des questions portant, par exemple, sur des calculs de niveau collège (3ème) avec les quatre opérations : nombres entiers, décimaux et fractions, les longueurs, les volumes courants, les surfaces, les capacités et poids, la densité, la règle de trois, les pourcentages, les partages proportionnels, des calculs d’échelle, d’intervalles, de conversion entre unités de mesure propres à la spécialité que vous aurez choisie en vous inscrivant au concours.

Vous devez aussi maîtriser les règles d’hygiène et de sécurité, les matériaux, les matières, les matériels, le vocabulaire technique et le matériel de sécurité individuel propres à la spécialité.

Par exemple : « Pour réaliser l'entretien courant de sols par méthode spray, vous utilisez un produit détergent. L'étiquette vous recommande de le diluer à raison d'une dose de 25 ml de produit pour 500 ml d'eau froide. Calculez la quantité de produit à doser pour préparer une solution de 2 litres. Détaillez le calcul. En fin de travail, il reste de la solution dans votre pulvérisateur. Expliquez ce que vous faites de ce restant de solution. »

En vous appuyant sur les ouvrages spécialisés, vous trouverez : les connaissances indispensables, des exercices corrigés et un test-diagnostic pour vous évaluer. Vous devez également penser à actualiser vos connaissances dans la partie professionnelle (surtout pour les internes).

3. Entraînez-vous encore et encore…

Lors des dernières sessions, le niveau des candidats à l’écrit a baissé avec une moyenne des notes de 11,5 sur 20 au concours externe et de 10,5 sur 20 au concours interne contre 12,3 et 11 la session précédente (cf. session 2016 CDG 69). Au-delà de vos connaissances professionnelles, il est donc important de bien vous préparer. Vous entraîner va vous permettre de mettre à niveau vos connaissances et prendre confiance.

Exemple de question : « Complétez le texte ci-dessous expliquant le rôle du bionettoyage en utilisant les mots suivants : surfaces / détergent-désinfectant / nettoyage / micro-organismes / désinfection. « Le bionettoyage est une opération dont l'objectif est de réduire la quantité de ……………… ……………………….. présents sur les ………………... . Il combine une action de …………..................... avec une action de ………………………. . Il se réalise dans les zones à risques, où les personnes ou les produits sont sensibles à la présence des micro-organismes. Il nécessite l'utilisation d'un produit ………………………………………….. »

Pour arriver préparé, n’hésitez pas à vous entraîner en participant à des stages de préparation aux concours, c’est plus efficace. Cela vous permettra d’avoir un suivi rapproché et de demander des conseils en direct aux intervenants.

4. Le jour J : Lisez les questions avec attention

Le jour J est arrivé. Vous devrez être aussi attentif à la situation présentée dans l’énoncé de la question, qu’aux propositions de réponses. La précipitation est souvent la principale cause d’échec.

Chaque point compte. Par exemple, certains candidats répondent directement sur le sujet lui-même alors qu’elles doivent être portées sur une grille de réponse distincte. Sans parler de « questions pièges », les questions peuvent être trompeuses et être délibérément compliquées. Quelques fois elles peuvent être tournées de façon négative et il s’agit de trouver la ou les réponses inexactes. Un conseil : tournez-les de façon positive pour ne pas vous tromper.

Pour les questions demandant un traitement mathématique sous forme de tableau ou de graphique (ou encore de diagramme ou d’histogramme) à constituer ou compléter, la réponse ne fera évidemment pas appel à de la rédaction mais n’oubliez pas sur votre copie de justifier vos calculs si le sujet le requiert. 

Ensuite, durant l’épreuve, si vous bloquez sur une question, passez. Si vous ne savez pas répondre, ne vous attardez pas et traitez en priorité les questions qui vous paraissent simples et dont la réponse vous vient spontanément. Les questions ne sont pas classées par ordre croissant de difficultés. A la fin vous y reviendrez s’il vous reste du temps.  

5. Prenez le temps de soigner et de relire vos propositions

N’oubliez pas qu’il s’agit également d’une épreuve écrite : la construction de votre phrase a autant d’importance que la justesse de la réponse.

Vous serez également jugé sur la propreté de votre copie. Faites attention à la présentation. Évitez les ratures. Pour cela, faites un brouillon.

Dernier conseil : prévoyez 5 minutes pour relire votre copie. Une relecture attentive des propositions de réponse est essentielle à la réussite de l’épreuve. 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

Inscrivez-vous à la newsletter Carrières Publiques !

Merci de renseigner votre e-mail

Merci, nous vous confirmons votre inscription à la newsletter Carrières publiques.

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×