Fiche Concours

Agent des transmissions du ministère de l'intérieur - Spécialité standardiste

Fonction Publique d'Etat

Filière Technique

Concours Externe

Catégorie C

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Le cadre d'emplois d'agent des transmissions

Les agents des transmissions du ministère de l'intérieur sont chargés, sous l'autorité des contrôleurs des transmissions, de l'installation, de l'exploitation et de l'entretien des matériels des transmissions.

Ils sont astreints, dès leur prise de fonction à prêter le serment de garder le secret de toutes les communications de quelque nature qu'elles soient dont ils pourraient avoir connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de leurs fonctions. Toute violation de ce serment entraînera, pour l'agent qui s'en sera rendu coupable, des sanctions disciplinaires sans préjudice de l'application éventuelle des peines prévues par l'article 226-13 du nouveau code pénal.

Dans la spécialité standardiste, les agents des transmissions peuvent être affectés au sein de la direction des transmissions et de l'informatique ; au sein des services de zone des transmissions et de l'informatique y compris les sections techniques déconcentrées ou du service régional des transmissions et de l'informatique de Versailles ; au sein de la délégation régionale des transmissions et de l'informatique.

Les conditions de participation au concours d'agent des transmissions

Tout candidat doit posséder la nationalité française ; se trouver en position régulière au regard des obligations du service national de l'État dont il est ressortissant ; jouir de ses droits civiques ; ne pas avoir un casier judiciaire (bulletin n° 2) portant des mentions incompatibles avec l'exercice des fonctions ; remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction. 

Le concours est externe uniquement et il est ouvert aux candidats âgés de moins de 30 ans.

Le recrutement et la carrière des agents des transmissions

Le jury détermine le nombre total des points nécessaires pour être admissible et, sur ce fondement arrête la liste par ordre alphabétique des candidats admis à se présenter aux épreuves d'admission. Sont déclarés admis, dans la limite des postes ouverts, les candidats ayant obtenu une note au moins égale à 10/20 à l'épreuve orale d'admission. A l'issue des épreuves orales d'admission, le jury établit par ordre de mérite la liste des candidats définitivement admis ainsi qu'une liste complémentaire d'admission pour chacune des catégories. En cas d'égalité en nombre de points entre plusieurs candidats, l'ordre de classement est déterminé par la note obtenue à la première épreuve écrite d'admissibilité et, en cas de nouvelle égalité, par la note obtenue à l'épreuve orale d'admission.

A l'issue d'une période d'un an de stage, les agents des transmissions stagiaires sont titularisés, par arrêté du ministre de l'intérieur. Les agents des transmissions stagiaires non titularisés peuvent être autorisés, après avis de la commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents des transmissions, à effectuer une nouvelle année de stage. 

Si ce renouvellement est refusé, ils sont licenciés ou réintégrés dans leur groupe ou corps d'origine. La promotion s'effectue par avancement d'échelon ou de grade. L'avancement d'échelon est automatique. Il intervient lorsque la durée de services requise, pour accéder à l'échelon suivant, est accomplie. L'avancement de grade a lieu au choix après inscription sur un tableau d'avancement soumis à l'approbation de la commission administrative paritaire compétente à l'égard du corps des agents des transmissions. Ils peuvent également accéder par la voie du concours interne au cadre d'emplois des contrôleurs ou inspecteur des transmissions.

Épreuves

Une épreuve d'admissibilité

Une épreuve de connaissance générale constituée d'une série de questions à choix multiples portant sur les éléments essentiels de la géographie et des institutions administratives de la France et de l'Union Européenne (durée 2 h, coef 5).

Une épreuve d'admission

Une épreuve d'accueil téléphonique (durée : 15 minutes) suivie d'un entretien avec le jury d'une durée de 15 minutes permettant d'apprécier les aptitudes du candidat (durée totale 30mn, coef 4).

Une épreuve facultative de langue anglaise

sans dictionnaire, consistant en une traduction à partir d'un texte à caractère général sur les techniques de l'information et de communication, suivie d'une ou de deux questions en anglais, sur le texte (durée 2h, coef 2).

Les épreuves de la phase d'admissibilité sont notées de 0 à 20. Toute note inférieure à 6/20 à l'épreuve écrite d'admissibilité est éliminatoire.

  • Programme

  • Aucun programme renseigné
  • Dates

  • Concours : Rédacteur

  • Date définitive

  • Concours : Contrôleur stagiaire de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

  • Date définitive

  • Concours : Attaché des systèmes d'information et de communication

  • Date définitive

  • Concours : Contrôleur des douanes et droits indirects

  • Date définitive

  • Concours : Directeur des services de la protection judiciaire de la jeunesse

  • Date définitive

  • Concours : Greffier des services judiciaires

  • Date définitive

  • Concours : Attaché d'administration de l'Etat (Caisse des dépôts et consignations)

  • Date définitive

  • Concours : Architecte et urbaniste

  • Date définitive

  • Concours : Maître-assistant des écoles nationales supérieures d'architecture du ministère de la culture et de la communication

  • Date définitive

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK