Fiche Concours

Contrôleur du trésor public

Fonction Publique d'Etat

Filière Administrative

Concours Interne

Catégorie B

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Fonctions et missions

Les contrôleurs du Trésor public appartiennent à un corps classé dans la catégorie B de l'échelle hiérarchique des personnels de l'Etat.

Ils exercent des fonctions d'encadrement intermédiaire dans des domaines très diversifiés : Recouvrement des recettes publiques, contrôle et exécution des dépenses publiques, production de l'information budgétaire et comptable publique, prestations de conseil et d'expertise en matière budgétaire, financière et comptable, gestion de l'épargne et des fonds déposés au Trésor public.

Ils ont en général la responsabilité d'une cellule fonctionnelle au sein d'une trésorerie, d'un service de trésorerie générale ou de recette des finances. S'il acquiert une qualification informatique, le contrôleur du Trésor public peut également exercer des fonctions spécialisées dans ce domaine.

Recrutement

Les contrôleurs du Trésor public sont recrutés soit par concours externe, soit par concours interne. Des concours nationaux peuvent être ouverts pour une affectation régionale. Lorsque des concours sont ouverts simultanément, les candidats doivent opter, dès l'inscription, soit pour le concours à affectation nationale, soit pour un concours à affectation régionale.

Le concours interne est ouvert aux fonctionnaires et agents publics du ministère de l'économie des finances et de l'industrie comptant au moins trois ans et six mois de services publics effectifs au 1er janvier de l'année du concours, le temps effectivement accompli au titre du service national venant en déduction de ces trois ans et six mois.

Déroulement de la carrière

Les candidats reçus aux concours externe et interne sont nommés fonctionnaires stagiaires et accomplissent un stage d'une durée d'une année.

Les candidats ayant opté pour un concours avec affectation régionale sont affectés dans la région concernée. Cette affectation ne fait pas obstacle à une mutation ultérieure dans une autre région, mais les nécessités de service spécifiques à la région de nomination en retarderont sa réalisation.

Il débute par une période de pré-stage de quinze jours dans un des postes du réseau du Trésor public. Le stage comporte une partie théorique (quatre mois et demi) qui se déroule dans un des centres de formation professionnelle et universitaire du réseau du Trésor public. A l'issue de cette formation théorique, les contrôleurs stagiaires suivent un stage pratique de sept mois dont une période hors du poste d'affectation de deux mois.

A l'issue du stage, les stagiaires qui ont donné satisfaction sont titularisés. Les stagiaires qui n'ont pas été titularisés à l'issue du stage peuvent être autorisés à effectuer un stage complémentaire d'une durée de six mois. Les stagiaires non-titularisés sont, soit licenciés, soit reversés dans leur corps d'origine pour les lauréats internes, soit intégrés dans un corps de catégorie inférieure s'il s'agit de lauréats externes.  

Épreuves

Trois épreuves d'admissibilité

- Composition française sur un sujet d'ordre général (durée 3h, coef 4) ;

- résumé au quart de sa longueur d'un texte de caractère général ou administratif pouvant comporter des tableaux, graphes (durée 3h, coef 4) ;

- au choix du candidat lors de l'inscription : réglementation et fonctionnement des services déconcentrés du Trésor, comptabilité générale, établissement de l'algorithme (sous forme d'ordinogramme) correspondant à la solution d'un problème simple et écriture des séquences de programme demandées correspondantes (durée 3h, coef 4 ; pour l'informatique durée 5h).

Épreuves d'admission

Pour les candidats n'ayant pas opté pour l'option informatique au titre de l'épreuve n° 3 d'admissibilité : conversation avec le jury (durée 20 mn, préparation 20 mn, coef 5)

Pour les candidats ayant opté pour l'informatique au titre de l'épreuve n° 3 d'admissibilité : conversation avec le jury (durée 15 mn, préparation 15 mn, coef 3) ; interrogation portant sur le programme d'informatique (durée 30 mn, coef 2).

Il est attribué à chacune des épreuves une note de 0 à 20. Cette note est multipliée par le coefficient fixé pour chaque épreuve. Toute note inférieure à 6 à l'une des épreuves (hors épreuve facultative et épreuve de pré-admissibilité) entraîne l'élimination du candidat.  

  • Programme

  • Aucun programme renseigné
  • Dates

  • Concours : Contrôleur des douanes et droits indirects

  • Date définitive

  • Concours : Contrôleur stagiaire de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

  • Date définitive

  • Concours : Contrôleur des douanes et droits indirects

  • Date définitive

  • Concours : Directeur des services de la protection judiciaire de la jeunesse

  • Date définitive

  • Concours : Inspecteur des finances publiques (analyste)

  • Date définitive

  • Concours : Inspecteur des finances publiques (programmeur de système d'exploitation)

  • Date définitive

  • Concours : Greffier des services judiciaires

  • Date définitive

  • Concours : Architecte et urbaniste

  • Date définitive

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK