Fiche Concours

Ingénieur des travaux du ministère de l'agriculture

Fonction Publique d'Etat

Filière Technique

Concours Externe

Catégorie A

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Le métier d'ingénieur des travaux du ministère de l'agriculture

Les corps des ingénieurs des travaux ruraux, des ingénieurs des travaux agricoles et des ingénieurs des travaux des eaux et forêts sont classés dans la catégorie A. Ces corps comprennent les grades suivants : ingénieur des travaux et ingénieur divisionnaire des travaux.

Les ingénieurs des travaux agricoles exercent leurs compétences, en matière scientifique, technique, économique, administrative ou pédagogique dans les domaines relevant de l'agronomie, la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles, la santé et la protection animales, la qualité des produits, l'hygiène alimentaire, la protection des végétaux, l'élevage et les haras, l'économie agricole et agro-industrielle, l'aménagement de l'espace rural, la gestion de l'environnement et des ressources naturelles, le développement rural, l'enseignement, la formation et le développement agricoles et l'animation rurale, l'aquaculture, les statistiques agricoles. Ils ont en outre vocation à exercer ces compétences dans le cadre de la coopération technique internationale.

Les ingénieurs des travaux des eaux et forêts participent sous l'autorité des ingénieurs du génie rural, des eaux et des forêts à toutes les activités de nature technique ou économique relatives à la gestion et à l'équipement des forêts, à l'économie forestière, à la poursuite de l'inventaire forestier, à la protection et à l'amélioration du milieu naturel, à la chasse et à la pêche. 

En outre, ils exercent dans les services déconcentrés du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, les attributions de procédure pénale prévues à l'article 1er du décret n° 66-72 du 22 janvier 1966. Les ingénieurs des travaux des eaux et forêts ont vocation à servir soit dans les services du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche et les établissements d'enseignement ou de recherche qui y sont rattachés, soit à l'Office National des Forêts, soit dans d'autres administrations de l'Etat désignées par arrêté conjoint du Ministre de l'Agriculture, du Ministre chargé de la Fonction Publique et du Ministre dont dépend l'administration intéressée. L'affectation des ingénieurs des travaux des eaux et forêts dans une des administrations ainsi désignées est prononcée par décision conjointe du Ministre de l'Agriculture et du Ministre dont dépend cette administration après consultation du Directeur général de l'Office National des Forêts.

Les ingénieurs des travaux ruraux participent sous l'autorité des ingénieurs du génie rural, des eaux et des forêts à toutes les activités de génie rural qui incombent aux services du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche. Les exemples suivants de domaine d'activités peuvent être cités : Équipements des collectivités : adduction d'eau potable, assainissement, voirie, électrification, collecte des déchets, équipements sanitaires, habitat ; Protection de l'environnement : aménagements hydrauliques, construction de barrages-réservoirs, aménagements touristiques et paysagers, police des eaux, aménagement des cours d'eau, lutte contre la pollution, gestion des déchets ; Équipement de l'agriculture : drainage, irrigation, aménagements fonciers et aménagements fonciers et aménagements connexes, silos ; Activités administratives et financières : appui aux collectivités locales, gestion des crédits de l'état, des régions, des départements.

Les conditions d'accès au concours d'ingénieur des travaux du ministère de l'agriculture

Tout candidat doit posséder la nationalité française ; se trouver en position régulière au regard des obligations du service national de l'État dont il est ressortissant ; jouir de ses droits civiques ; ne pas avoir un casier judiciaire (bulletin n° 2) portant des mentions incompatibles avec l'exercice des fonctions ; remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction. Il existe deux concours.

Le concours externe est ouvert aux candidats titulaires d'un doctorat d'État.

La nomination et la formation des ingénieurs des travaux du ministère de l'agriculture

Les candidats reçus au concours direct sont nommés stagiaires par arrêté du ministre chargé de l'agriculture. S'ils n'avaient pas précédemment la qualité de fonctionnaire ou d'agent non titulaire, les services civils accomplis dans d'autres fonctions, ne sont pas pris en compte pour le reclassement. 

Chaque agent bénéficie d'une formation personnalisée, qui se déroule entre la date de sa nomination en qualité de stagiaire et la date à laquelle il est statué sur sa titularisation. Le programme de formation est établi par les écoles ayant vocation à former les ingénieurs des travaux (ENITA, ENGEES, ENGREF), en concertation avec l'intéressé et le chef du service dans lequel le stage est effectué ou son représentant. 

Ce service ne peut être celui dans lequel l'agent se trouvait en fonctions, le cas échéant, préalablement à sa nomination en qualité de stagiaire. 

L'école assure la coordination de la formation selon la procédure ci-après : Établissement d'une fiche descriptive portant sur les nouvelles fonctions de l'agent ; Recensement des besoins de formation de l'agent, compte tenu des capacités maîtrisées par celui-ci et des capacités requises dans les nouvelles fonctions ; Mise au point du programme, qui comportera notamment des stages en services déconcentrés, des formations spécialisées et des sessions de regroupement portant sur la connaissance des services et la préparation au métier ; Rédaction par l'agent d'un bilan de stage, qui fait l'objet d'une présentation devant un jury dont la composition est fixée par le ministre chargé de l'agriculture et qui comprend obligatoirement le directeur de l'établissement de formation ou son représentant et le chef de service dans lequel le stage est effectué ou son représentant. 

Le jury fournit une appréciation, qui se fonde sur l'audition de l'intéressé et sur le document fourni par celui-ci. L'aptitude de l'intéressé à être titularisé est déterminée en tenant compte, notamment, de l'avis du directeur de l'école concernée, du rapport établi par le chef de service et de l'appréciation portée par le jury. 

L'affectation définitive de l'agent concerné est prononcée lors de sa titularisation. La durée du stage est prise en compte pour l'avancement dans la limite d'un an. Les stagiaires peuvent être autorisés, lorsqu'ils n'ont pas été titularisés à l'issue du stage, à accomplir un stage complémentaire d'une durée d'un an. 

Ceux qui n'ont pas été autorisés à accomplir un stage complémentaire ou dont le stage complémentaire n'a pas donné satisfaction sont soit licenciés, s'ils n'avaient préalablement la qualité de fonctionnaire, soit réintégrés dans leur corps, cadre d'emploi ou emploi d'origine. Pour être nommés au grade d'ingénieur divisionnaire des travaux, les ingénieurs des travaux doivent justifier d'au moins deux ans d'ancienneté dans le 5ème échelon de leur grade et de sept années de services effectifs, y compris ceux effectués en position de détachement, dans un corps d'ingénieurs des travaux, dont au moins cinq années dans leur corps.

Épreuves

CONCOURS D'INGENIEUR DES TRAVAUX AGRICOLES

Deux épreuves d'admissibilité

  • Rédaction d'une note de synthèse réalisée à partir d'un dossier relatif à un sujet d'ordre général représentant un intérêt d'actualité (durée 4 h, coef 1) ;
  • examen, par le jury, des dossiers des candidats autorisés à prendre part au concours (coef 1).

Une épreuve d'admission

  • Un entretien avec le jury sous forme d'une interrogation portant sur les études et travaux personnels et, le cas échéant, sur l'activité et l'expérience professionnelles du candidat ainsi que d'un échange libre permettant d'apprécier ses aptitudes à exercer les fonctions d'ingénieur des travaux (durée 45 mn, coef 3).


CONCOURS D'INGENIEURS DES TRAVAUX RURAUX ET DES TRAVAUX DES EAUX ET DES FORETS

Une épreuve d'admissibilité

Examen, par le jury, des dossiers des candidats autorisés à prendre part au concours (coef 2).

Une épreuve d'admission

Entretien avec le jury sous forme d'une interrogation portant sur les études et travaux personnels et, le cas échéant, sur l'activité et l'expérience professionnelles du candidat ainsi que d'un échange libre permettant d'apprécier ses aptitudes à exercer les fonctions d'ingénieur des travaux (durée 45 mn, coef 3).

Nul ne peut être déclaré admis s'il n'obtient, d'une part, un nombre de points égal à un minimum fixé par le jury qui ne peut être inférieur à 30, après application du coefficient, à l'épreuve d'entretien et, d'autre part, un nombre total de points égal à un minimum fixé par le jury qui ne peut être inférieur à 50, après application des coefficients, pour l'ensemble des épreuves.

  • Programme

  • Aucun programme renseigné
  • Dates

  • Concours : Administrateur des systèmes informatiques, réseaux et télécommunications

  • Date définitive

  • Concours : Ingénieur d'études (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture)

  • Date définitive

  • Concours : Elève ingénieur des travaux publics de l'Etat

  • Date définitive

  • Concours : Elève ingénieur des travaux géographiques et cartographiques de l'Etat

  • Date définitive

  • Concours : Elève ingénieur des travaux de la météorologie

  • Date définitive

  • Concours : Elève ingénieur de l'industrie et des mines

  • Date définitive

  • Concours : Ingénieur d'études et de fabrications (Achats)

  • Date définitive

  • Concours : Ingénieur d'études et de fabrications (Génie civil - études techniques)

  • Date définitive

  • Concours : Ingénieur d'études et de fabrications (Informatique)

  • Date définitive

  • Concours : Ingénieur d'études et de fabrications (Mécanique - maintenance)

  • Date définitive

  • Concours : Ingénieur d'études et de fabrications (Organisation et gestion de la production)

  • Date définitive

  • Concours : Ingénieur d'études et de fabrications (Qualité)

  • Date définitive

  • Concours : Ingénieur d'études et de fabrications (Radioprotection)

  • Date définitive

  • Concours : Ingénieur d'études et de fabrications (Santé sécurité environnement travail)

  • Date définitive

  • Concours : Ingénieur d'études et de fabrications (Télécommunications)

  • Date définitive

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK