Fiche Métier

Animateur socioculturel

Fonction Publique Territoriale

Catégorie B, Catégorie C

Filière Animation

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Jeunes ou moins jeunes, scolaires ou retraités, activités de loisirs ou insertion sociale... l'animateur socioculturel peut être présent à tous les moments de la vie. Dans le cadre de sa mission, il intervient auprès de publics très variés. Son objectif est de favoriser le lien social en accompagnant un groupe sur une thématique précise. Avant de mettre en place ses actions, l'animateur socioculturel établit un diagnostic de l'existant, écoute les besoins des individus et opte pour un programme adapté au contexte et aux personnes.

Il peut travailler auprès :

  • d'enfants : soutien scolaire, activités de loisirs en dehors de l'école...
  • d'adolescents : mise en place de projets fédérateurs, suivi personnalisé en cas d'échec scolaire, accompagnement vers la prise d'autonomie...
  • des seniors : stimulation autour d'activités intellectuelles et physiques, développement de projets pour briser la solitude...
  • de personnes en difficultés sociales : ateliers d'aides à l'insertion...

Être inventif et savoir capter l'attention

Une grande partie de la profession repose sur des capacités humaines. Il est indispensable d'être à l'aise face à des personnes de milieux très différents. Créatif et ingénieux, l'animateur socioculturel conçoit des activités originales, adaptées et à la portée de son public. Il doit être à même de faire évoluer ses « prestations » afin de toujours « coller » aux attentes de sa cible.

À la fois pédagogue et psychologue, l'animateur socioculturel favorise les échanges au sein de son groupe et veille à développer une cohésion sociale. Selon le profil des participants, il doit savoir s'adapter à leurs besoins et à leur pathologie. Pour cela, il dispose d'une grande capacité d'écoute, d'un certain tact et d'une aisance relationnelle.

S'il encadre des jeunes autour d'activités de loisirs, il est indispensable qu'il soit dynamique et en bonnes conditions physiques. Bien entendu avoir le sens des responsabilités est de mise !

Dans certains cas, l'animateur socioculturel a un rôle social plus marqué. Médiateur dans des situations difficiles, il peut également prendre le relais en terme d'information sur les prestations sociales.

Comment devenir animateur socioculturel ?

  • Quatre diplômes d'État préparent à la profession:
  1.  le BAPAAT, brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien, comprend trois options : loisirs du jeune et de l'enfant, loisirs tous publics dans les sites et structures d'accueil collectif, loisirs de pleine nature. C'est le premier niveau de qualification pour l'animation :
  2. le BPJEPS (ex-BEATEP), brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport se prépare soit en formation initiale, soit en apprentissage, soit en formation continue. Tout un panel de spécialités est proposé ;
  3.  le DEJEPS, (niveau Bac + 2) et le DESJEPS (niveau Bac + 3) diplômes d'État de la jeunesse et des sports permettent de diriger une structure
  4. Le DUT carrières sociales, option animation sociale et socioculturelle, se prépare à l'université. Il faut être titulaire du baccalauréat.

La fonction publique est un employeur important. Un animateur sur deux est employé par les collectivités locales. Les recrutements s'opèrent à tous les niveaux de qualification. Des postes sont également ouverts dans la fonction publique hospitalière.

Dans la FPT, les animateurs socioculturels dépendent de la filière de l'animation. Selon leur niveau de diplômes, ils relèvent soit du cadre d'emplois des adjoints territoriaux d'animation (catégorie C), soit de celui des animateurs territoriaux (catégorie B).

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK