Fiche Métier

Animateur/trice nature-environnement

Animateur/trice nature-environnement

Fonction Publique Territoriale

Catégorie B, Catégorie C

Filière Animation

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Conditions d’accès :

  • Concours externe et interne avec conditions de diplôme et/ou examen d'intégration en fonction du cadre d'emplois, concours troisième voie
  • Possibilité de recrutement direct pour les cadres d'emplois de catégorie C en fonction du grade (deuxième classe)

L’animateur nature et environnement informe et sensibilise petits et grands à la protection de la nature. Pour cela, il organise des ateliers de découverte en vue de susciter des comportements responsables de préservation des ressources et des espaces naturels. Biodiversité, eau, déchets, énergie, climat, mobilité…, ces thématiques n’ont aucun secret pour lui. Rencontre avec Raphaël Lejeune, animateur nature-environnement au sein d’une réserve naturelle.

Proposer des activités variées

L’animateur nature-environnement transpose sa connaissance de l’environnement ambiant et du territoire en thèmes de sensibilisation sur des problématiques environnementales ciblées. Pour ce faire, il conçoit, prépare et réalise des outils ainsi que des séances d’animation pédagogique. Il peut également être impliqué dans l’aménagement du site (parcours, sentiers de découverte…) ou la conception d’équipements patrimoniaux. « Habilité » à recevoir différents types de publics (scolaires, étudiants, enfants, adolescents, famille, ainés…), il sait s’adapter à leurs besoins et leurs usages.
« Je travaille au sein de la réserve depuis 10 ans. Au départ, tout était à construire. Avec l’ensemble de l’équipe, nous avons réfléchi à un planning d’animations et conçu les outils d’information (plaquettes, maquettes, scénographies, mallette pédagogique, site internet…). Pour faire vivre le site, des nouveautés sont proposées chaque année. Nous avons également su prendre le virage des réseaux sociaux pour valoriser notre travail quotidien et nos évènements. Et ça marche ! Nos visiteurs ne cessent d’augmenter… ».
Ainsi, être animateur-environnement est un métier très polyvalent mêlant approche scientifique, pédagogie, logistique et communication.

Développer et consolider des partenariats

L’autre facette du métier d’animateur-environnement est d’élaborer des partenariats afin de générer des passerelles entre les structures mais également de proposer une offre de service en lien avec les besoins du territoire. Prospection et travail collaboratif (Education Nationale, collectivités locales, office du tourisme…) sont de mise ; l’animateur-environnement étant à ce titre un peu « commercial ». « Depuis 10 ans, j’ai établi de nombreux partenariats notamment avec les établissements scolaires (tous niveaux confondus), les centres de loisirs et l’office du tourisme. Avec l’équipe, on a conçu une programmation et des mallettes pédagogiques que nous proposons dans notre offre d’accueil en plus des visites habituelles. Sur demande, je suis également en mesure de proposer des prestations à la carte. Dernièrement, nous avons développé des actions avec des structures d’accueil d’enfants en situation de handicap. Les pistes sont nombreuses, l’environnement touchant toutes les parties de la population ».

Être animateur nature et environnement, c’est :

  • maîtriser les domaines scientifiques et techniques : écologie, étude des milieux, patrimoine naturel, biodiversité…,
  • connaître les problématiques environnementales et leurs enjeux,
  • connaître les règles de sécurité et de la législation pour l’encadrement et l’accueil du public,
  • s’adapter aux différents publics, les enfants notamment,
  • travailler en équipe,
  • animer des groupes et vulgariser des savoirs scientifiques,
  • faire preuve d’initiative et être force de propositions,
  • faire preuve de dynamisme et de créativité,
  • disposer de capacités d’écoute et de dialogue,
  • avoir une bonne condition physique,
  • collaborer avec de multiples partenaires internes et externes (service de l’Etat, Education Nationale, collectivités territoriales, agences et établissements publics, associations…),
  • élaborer des outils pédagogiques.

Comment devenir animateur nature et environnement ?

Les formations privilégiées par les professionnels du secteur sont au minimum un bac+2 dans le domaine de l’environnement et de l’animation environnement. Plusieurs diplômes peuvent être préparés :

  • BTSA  Gestion et protection de la nature,
  • DUT animation…

L’obtention du brevet d’Etat d’animateur technicien de l’éducation populaire et de la jeunesse (BEATEP) ou du brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien (BAPAAT) est également un sérieux atout tout comme la formation Préventions et Secours Civiques NIVEAU 1 (PSC1).

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

40 métiers qui recrutent dans la fonction publique

Merci de renseigner votre e-mail

Un email vient de vous être envoyé avec le lien de téléchargement du livre blanc.
Bonne lecture !

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×