Fiche Métier

Éducateur sportif des activités de natation

Éducateur sportif des activités de natation

Fonction Publique Territoriale

Catégorie B

Filière Sportive

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

 

Plus communément appelé maître nageur sauveteur, l'éducateur sportif des activités de natation est le professionnel incontournable des lieux de baignade. 80 % d'entre eux exercent leur métier au sein des piscines municipales et sont donc des fonctionnaires territoriaux. Durant la période estivale, quelques possibilités existent dans les centres ou les bases de loisirs ainsi que les plans d'eau extérieurs. Leur rôle est de veiller à la sécurité des nageurs et de leur dispenser des cours de natation en loisirs ou en compétition.

 

Garantir la sécurité du public, prévenir les risques d'accidents

Prêt à intervenir au moindre problème, le maître nageur sauveteur scrute assidûment l'espace de baignade. Par prévention, il peut sensibiliser les nageurs lorsqu'ils ont des comportements à risque ou qu'ils ne respectent pas les consignes de sécurité.

Malaise, blessures, début de noyade... il intervient aussi bien sur les « petits bobos » que sur les pathologies plus graves. Il est notamment formé aux gestes de premiers secours et sait donc réagir en conséquence avant de passer le relais aux secouristes.

Faire partager sa passion, enseigner la natation

Outre la gestion du matériel aux abords des piscines, l'éducateur sportif ddes activités de natation anime un certain nombre d'activités en individuel comme en collectif. Bébés nageurs, enfants, personnes âgées, personnes handicapées, femmes enceintes, débutants ou confirmés... de tous âges et de profils différents, ils peuvent apprendre à nager, s'ouvrir à d'autres types de nage, perfectionner leur technique, s'entraîner à la compétition... ou pratiquer des disciplines d'eau telles que le water-polo, l'aquagym... Le maître nageur sauveteur est à la fois un préventionniste, un pédagogue et un « coach sportif ». Quelle que soit la cible, il doit être en mesure de s'adapter à son niveau et à ses besoins.

Des qualités indispensables : être à l'écoute et en bonne condition physique

Comme tout enseignant, le maître nageur sauveteur se doit d'être attentif, clair et pédagogue. À la fois rassurant et « stimulant », il doit prendre en considération le niveau, les besoins et les attentes des nageurs. Selon les situations, il sait adopter les bonnes attitudes et la méthode adéquate, notamment auprès des débutants.

Doté de capacités relationnelles, il a toujours un œil sur ses élèves, prêt à intervenir au moindre problème.

Réactif face aux incidents, il sait garder son calme et prendre les décisions nécessaires rapidement. Étant donné que son métier est lié à une pratique sportive, le maître nageur sauveteur, en plus d'être un bon nageur, doit être en bonne condition physique et avoir une hygiène de vie en conséquence.

Une formation encadrée et à renouveler

Selon les missions du poste occupé, deux formations sont proposées.   ·

-  Pour la surveillance et le sauvetage des lieux de baignade : Le brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA) est obligatoire. La formation se déroule sur 7 jours avec des épreuves d'apnée, mannequin... (organisée par les DRDJS[1] et la Sécurité civile). Il faut au préalable détenir le diplôme de prévention et secours civiques de classe 1 (PSC1) et le diplôme de premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE 1).

-  Pour la surveillance, le sauvetage et l'enseignement de la natation :

Le titre de maître nageur sauveteur s'obtient avec le Brevet national professionnel de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et du Sport (BP JEPS), « activités aquatiques et de la natation » (ex BEESAN). La formation est exigeante et suppose un très bon niveau de natation. Autres possibilités : préparer le certificat de spécialisation "sauvetage et sécurité en milieu aquatique" - associé au diplôme d'État de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et du Sport (DEJEPS) « perfectionnement sportif » et au diplôme d'État supérieur de la jeunesse, de l'Éducation populaire et du sport (DESJEPS) performance sportive - ou l'unité d'enseignement "sauvetage et sécurité en milieu aquatique" - proposée par certains diplômes de STAPS. 

Tous les 5 ans et ce, pour garantir l'aptitude et la sécurité, il est obligatoire d'obtenir le certificat d'aptitude à l'exercice de la profession (CAEPMNS) en forme de révision du diplôme (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique).

À noter : le BNSSA permet les activités de surveillance et de sauvetage mais pas l'enseignement de la natation.

Dans la fonction publique territoriale, les maîtres nageurs sauveteurs relèvent de la filière sportive et du cadre d'emplois des éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives (catégorie B) accessible par concours.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK