Fiche Métier

Greffier

Greffier

Fonction Publique d'Etat

Catégorie B

Filière Juridique

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Conditions d’accès :

  • Concours externe ouvert au niveau Bac+2 (généralement en droit)
  • Concours interne ouvert aux fonctionnaires et agents publics  justifiant de 4 ans de services

Acteur essentiel au bon fonctionnement de la justice, le greffier assiste les magistrats et authentifie les actes juridictionnels. A ce titre, il est présent à toutes les procédures de justice afin de garder la trace des témoignages et prises de parole tout en s'assurant du respect des règles lors du déroulement du procès. Les greffiers interviennent dans l’ensemble des ordres judiciaires (Tribunal de grande instance, Cour d'appel, Conseil de prud’hommes…).
Rencontre avec Josiane Lefèvre, greffière depuis 35 ans.

Assister les acteurs de la Justice

Spécialiste de la procédure et garant de l’authenticité des actes, le greffier appuie au quotidien les magistrats. Pour cela, ce professionnel est un maillon essentiel du fonctionnement de la justice.
Il enregistre les demandes des plaignants, prévient les parties (défense et accusation) des dates d’audience, prépare les dossiers, prend note du déroulement des débats, dresse les procès-verbaux et met en forme les décisions. Tout acte accompli en son absence peut être frappé de nullité.

«Etre greffier est un métier très varié. Au contact de diverses personnes, j’assure des tâches administratives très polyvalentes. Traces écrites des débats, rédaction des procès-verbaux, réalisation de comptes rendus… j’interviens à toutes les étapes de la procédure judiciaire afin de notifier tous les échanges et les décisions à l’ensemble des parties. Mon métier se situe le « scribe » et le « responsable » de l’authenticité des actes. La moindre faute d’inattention est à exclure car elle peut être «lourde» de conséquences ! Beaucoup d’éléments reposent sur nous et notre exhaustivité ».

Être un relais entre les différents interlocuteurs

Le greffier joue aussi un rôle d’intermédiaire entre les avocats, le public et les magistrats.
Premier contact du public, il conseille les plaignants pour tous les conflits de la vie quotidienne en les renseignant sur les procédures envisageables et les démarches à suivre pour constituer un dossier. Si une action judiciaire est lancée, le greffier les tient au courant de son état d’avancement. S’il ne souhaite pas faire appel à un avocat, le justiciable peut remettre directement au greffier des dossiers à l’attention du juge.
C’est également le cas avec le corps des avocats. Toute correspondance ou demande auprès du juge passe entre les mains du greffier pour enregistrement.

« Les plaignants ont plus de faciliter à s’exprimer auprès du greffier pour poser leurs questions ou demander des explications. De prime abord, les termes juridiques ne sont pas très aisés à comprendre. En tant que greffière, je me tiens à leur disposition pour leur donner des éléments d’explication, les rassurer mais également les épauler dans la constitution de leur dossier. Cette disponibilité accordée aux plaignants fait partie de notre mission et ne peut en aucun cas être assurée par les magistrats. Pour cela, il faut savoir écouter et adapter son niveau de discours en vulgarisant les éléments techniques ».

Être greffier, c’est :

  • maîtriser le droit et les procédures de justice,
  • être rigoureux, organisé et autonome,
  • suivre une multitude de dossiers en simultané,
  • faire preuve de précision et de discrétion,
  • prendre des notes rapidement,
  • disposer d’un esprit de synthèse,
  • avoir un bon niveau d’expression orale et écrite,
  • savoir s’adapter à différents publics,
  • manier les outils informatiques et les logiciels de bureautique avec aisance,
  • travailler à flux tendu.

Comment devenir greffier ?

Les greffiers sont des fonctionnaires de catégorie B+, recrutés sur concours par le Ministère de la Justice. Les épreuves sont très sélectives. Seul 10 % des candidats sont reçus. Cependant, les postes ouverts augmentent car les tribunaux manquent d’effectif et vont devoir faire face à des départs massifs à la retraite. Ainsi, 500 postes ont été ouverts en 2017.

Les lauréats du concours suivent une formation de 18 mois à l'École Nationale des Greffes située à Dijon. Rémunérée, celle-ci alterne théorie et pratique. A l’issue de la période stage, les greffiers se positionnent sur les différents postes vacants en fonction de leur classement à la sortie de l'école.

Après 4 ans d'expérience, les greffiers peuvent :

  • accéder au corps de greffier en chef (catégorie A) par concours interne ;
  • passer le concours interne pour devenir directeur des services de greffe ;
  • se présenter au concours interne de l'École Nationale de la Magistrature pour devenir magistrat.

Depuis la réforme statutaire du 15 octobre 2015, le greffier peut voir ses fonctions évoluer. Le greffier du grade principal peut ainsi accéder à des emplois des greffiers fonctionnels lui permettant d’exercer des fonctions d’encadrement en qualité de chef de greffe, d’adjoint au directeur de greffe, de chef de service, d’experts au sein de services spécialisés dans le traitement de contentieux techniques ou de certaines procédures judiciaires.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

40 métiers qui recrutent dans la fonction publique

Merci de renseigner votre e-mail

Un email vient de vous être envoyé avec le lien de téléchargement du livre blanc.
Bonne lecture !

Une erreur est survenue veuillez réessayer ultérieurement

×