Fiche Métier

Bibliothécaire

Bibliothécaire

Fonction Publique Territoriale

Catégorie A, Catégorie B

Filière Culturelle

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Bibliothécaire : un métier touché de plein fouet par les nouvelles technologies

À l'heure du tout numérique et de l'explosion d'Internet, le métier de bibliothécaire est confronté à de nouveaux enjeux. Fini l'image poussiéreuse du « rat de bibliothèque » peu accueillant, le nez continuellement plongé dans ses bouquins. Pour faire face à l'explosion des moyens d'information, ces professionnels ont su s'adapter et déployer de nouvelles stratégies pour séduire les usagers. Leurs fonctions dans les bibliothèques, médiathèques, centres de documentation tant communaux que départementaux ou dans la fonction publique d'État ne cessent d'évoluer et s'avèrent de plus en plus polyvalentes.

Etre à l'écoute du public et « faire vivre » le fonds documentaire

Le bibliothécaire accueille, oriente et conseille le public dans sa recherche de lecture ou d'information. Selon la structure, le profil des usagers peut être très varié (enfants, adultes, étudiants, seniors, écoliers...) ou au contraire, spécialisé. Fortement impliqué en amont dans le choix et la valorisation des ouvrages ainsi que d'autres documents (CD, DVD, CD-Rom...), les bibliothécaires disposent d'une solide connaissance documentaire pour renseigner le public. Ils fournissent notamment un travail important de mise à jour et de veille informationnelle pour se tenir au courant des nouveautés et « rester à la page ». Leur principale mission est donc de répondre aux besoins du public tout en étant force de proposition, en les invitant à découvrir d'autres choses et en avivant leur appétit de la lecture... Au-delà du contact avec le public, les bibliothécaires ont en charge la gestion du fonds documentaire et son agencement dans les locaux. Répertorier, enregistrer, cataloguer et indexer les documents selon des techniques très précises sont incontournables. L'objectif est d'assurer une bonne circulation des ouvrages (prêts/retours) tout en construisant une base de données enrichie et facile d'accès.

Concevoir des animations, créer un lien avec les lecteurs

Les bibliothèques deviennent de plus en plus des lieux de vie et d'animations culturelles. Elles mettent sur pied des services supplémentaires, véritable plus-value pour contrer les autres outils d'information et attirer le public.

Les bibliothécaires organisent ainsi des expositions, des rencontres entre les lecteurs, des débats... Ils développent de nombreux partenariats avec les écoles, les centres sociaux, les maisons de retraite... et sont fortement investis dans les actions éducatives et la vie locale.

Si la bibliothèque est importante, ils peuvent être spécialisés sur des contenus, des supports ou des publics. Les bibliothécaires sont alors apparentés à des « médiateurs » dont le rôle est de faciliter l'accès aux ressources et aux services de l'établissement.

La fonction publique, principal employeur

Deux tiers des professionnels des bibliothèques relèvent de la fonction publique territoriale (FPT) et un tiers de la fonction publique d'État (FPE).

Plusieurs types de structures sont présents sur le marché de l'emploi :

  • au sein de la FPT, on retrouve les bibliothèques municipales (1er employeur), les médiathèques et les bibliothèques départementales de prêt ;
  • dans les services de l'État, les postes sont affectés dans plusieurs organismes rattachés aux ministères chargés de l'Enseignement supérieur et de la Culture : services de documentation des universités et des IUFM, bibliothèques des grands établissements, Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque publique d'information...

Pour les postes territoriaux, ils sont rattachés aux catégories A et B de la filière culturelle. Les cadres d'emplois sont ceux de bibliothécaires territoriaux, d'assistants territoriaux qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques.

À l'État, on retrouve les corps de bibliothécaires adjoints et de bibliothécaires.

 

Plusieurs cursus de formation, des recrutements sur concours

Le principe du recrutement par concours

L'accès aux emplois des bibliothèques se fait généralement par le concours d'assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques, qu'il s'agisse des emplois d'État ou des emplois territoriaux. Les organismes chargés de les organiser sont :

  • pour la fonction publique d'État : l'ENSSIB : bibliothécaire, bibliothécaire adjoint spécialisé, assistant des bibliothèques ;
  • pour la fonction publique territoriale : les centres départementaux de gestion de la fonction publique territoriale (CDG) : bibliothécaire territorial, assistant qualifié de conservation, assistant de conservation.

Les formations permettant l'accès à ces concours

À l'université

Deux options du DUT (diplôme universitaire de technologie) information-communication (gestion de l'information et du document dans les organisations et métiers du livre et du patrimoine). Ce diplôme peut être complété par l'une des licences professionnelles ou l'un des rares IUP (instituts universitaires professionnalisés) liés au secteur.

Par ailleurs, de nombreuses licences d'information et communication, de sciences du langage, de sciences de la communication, de médiation culturelle peuvent être envisagées. Il est conseillé de les prolonger par un master professionnel spécialisé.

Des écoles spécialisées

Six établissements recrutent entre Bac + 2 et Bac + 4 :

  • l'EBD (École des bibliothécaires documentalistes) ;
  • l'ENC (École nationale des chartes) ;
  • l'INP (Institut national du patrimoine) ;
  • l'INTD (Institut national des techniques de la documentation) ;
  • l'ENSSIB (École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques) ;
  • l'IRTD (Institut régional des techniques documentaires).

Par la suite, les perspectives d'évolution seront donc assujetties à la taille de la structure. Plus celle-ci est importante, plus les opportunités de poste seront diversifiées. Le passage de concours de niveau supérieur peut aussi ouvrir la voie des postes à responsabilités comme celui de « directeur de structure » ou « responsable de pôle ».

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK