Fiche Métier

Les métiers au sein des bibliothèques

Les métiers au sein des bibliothèques

Fonction Publique Territoriale

Catégorie A, Catégorie B, Catégorie C

Filière Culturelle

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

L'accueil du public au sein des bibliothèques

A l'heure du tout numérique et de l'explosion d'internet, les métiers des bibliothèques sont confrontés à de nouveaux enjeux. Face à l'émergence de l'accès direct à l'information, les agents développent de nouvelles stratégies pour séduire les usagers. Leurs fonctions ne cessent d'évoluer et s'avèrent de plus en plus polyvalentes.

Travailler dans une bibliothèque : la fonction publique, principal employeur

Deux tiers des professionnels des bibliothèques relèvent de la fonction publique territoriale (FPT) et un tiers de la fonction publique d'État (FPE).

Plusieurs types de structures sont présentes sur le marché de l'emploi :

  • au sein de la FPT, on retrouve les bibliothèques municipales, les médiathèques et les bibliothèques départementales de prêt ;
  • dans les services de l'État, les postes sont affectés dans plusieurs organismes rattachés aux ministères chargés de l'Enseignement supérieur et de la Culture : services de documentation des universités et des IUFM, bibliothèques des grands établissements, Bibliothèque nationale de France, bibliothèque publique d'information...

De nombreux départs à la retraite sont attendus dans les cinq ans à venir, en particulier parmi les cadres de catégorie A. Les diplômés de Bac + 3 à Bac + 5 seront donc de plus en plus recherchés. Une opportunité à saisir pour des jeunes à la recherche d'un emploi.

Des métiers à l'écoute du public

Agent de bibliothèque

Il est le premier contact du public. L'agent de bibliothèque accueille, informe et oriente l'usager selon son besoin. Son rôle est très polyvalent. Du simple renseignement aux petites réparations sur les documents, il « gravite » sur plusieurs activités. Il participe activement à la mise en place, au rangement et à l'entretien de toutes les collections. L'agent de bibliothèque a également en charge la gestion des opérations de prêt et de retour mais aussi les inscriptions des nouveaux usagers. Il se doit d'avoir une bonne connaissance de la bibliothèque, de ses services et de son environnement pour aiguiller au mieux l'utilisateur.

Ce métier est rattaché à la catégorie C. Pour la FPT, les recrutements s'opèrent sur les cadres d'emplois d'adjoints territoriaux du patrimoine, d'adjoints administratifs territoriaux ou d'adjoints techniques territoriaux. Il y a donc une possibilité de recrutement direct (sans concours) pour le grade de 2e classe.

Pour la fonction publique d'État, les postes sont rattachés au corps des magasiniers (catégorie C) ou des assistants de bibliothèque (catégorie B).

Bibliothécaire

Le métier de bibliothécaire est essentiellement tourné sur le traitement et la mise en valeur du contenu des collections. Sa mission s'organise autour de la réalisation de fiches d'indexation et de notices de lecture en vue de construire un fonds documentaire enrichi et facile d'accès. Le bibliothécaire effectue aussi des recherches plus poussées pour le compte de l'usager et gère au quotidien une veille documentaire.

En parallèle, il conçoit des animations et des services à destination du public. Si la bibliothèque est importante, il peut être spécialisé sur des contenus, des supports ou des publics. Le bibliothécaire est apparenté à un « médiateur » dont le rôle est de faciliter l'accès aux ressources et aux services de l'établissement.

Pour les postes territoriaux, il est rattaché aux catégories A et B de la filière culturelle. Les cadres d'emplois sont ceux de conservateurs territoriaux de bibliothèques, de bibliothécaires territoriaux, d'assistants territoriaux qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques.

A l'État, on retrouve les corps de bibliothécaires adjoints, de bibliothécaires et de conservateurs.

Directeur de bibliothèque

Sa mission est d'élaborer un projet d'établissement et de le conduire tout en optimisant et gérant les ressources humaines, techniques et financières. Il a en charge notamment la politique d'investissement, le pilotage des équipes et « l'évaluation » des résultats de son établissement. Il est également à l'initiative de la mise en place de nouveaux services, d'animations ou de partenariats à destination du public. Outre son rôle culturel, ses fonctions le mènent à conduire toutes les procédures administratives et de gestion.

Pour les structures importantes, les postes sont ouverts à la catégorie A sur les cadres d'emplois et les corps de bibliothécaires ou de conservateurs. A contrario, pour les établissements moins conséquents, les postes de responsables sont accessibles à la catégorie B.

 

Plusieurs voies d'accès

Vous l'aurez compris, l'accès aux emplois des bibliothèques se fait généralement par concours, qu'il s'agisse des emplois d'État ou des emplois territoriaux.

Les organismes chargés de les organiser sont :

Pour la fonction publique d'État:

  • l'ENSSIB : conservateur, bibliothécaire, bibliothécaire adjoint spécialisé, assistant des bibliothèques, magasinier en chef ;
  • la Bibliothèque nationale de France : magasinier spécialisé.

Pour la fonction publique territoriale:

  • le CNFPT : conservateur territorial, bibliothécaire territorial, assistant qualifié de conservation, assistant de conservation ;
  • les centres de gestion départementaux : agents qualifiés du patrimoine.

Pour se former :

A l'université

Deux options du DUT (Diplôme universitaire de technologie) information-communication (gestion de l'information et du document dans les organisations et métiers du livre et du patrimoine). Ce diplôme peut être complété par l'une des licences professionnelles ou l'un des rares IUP (Instituts universitaires professionnalisés) liés au secteur.

Par ailleurs, de nombreuses licences d'information et communication, de sciences du ­langage, de sciences de la communication, de médiation ­culturelle peuvent être envisagées. Il est conseillé de les prolonger par un Master professionnel spécialisé.

Des écoles spécialisées

Six établissements recrutent entre Bac + 2 et Bac + 4 :

  • l'EBD (École des bibliothécaires documentalistes) ;
  • l'ENC (École nationale des chartes) ;
  • l'INP (Institut national du patrimoine) ;
  • l'INTD (Institut national des techniques de la documentation) ;
  • l'ENSSIB (École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques) ;
  • l'IRTD (Institut régional des techniques documentaires).

Des métiers tournés vers de nouvelles activités

Fini le cliché de la bibliothécaire pas très « accueillante » et plongée à longueur de journée dans ses ouvrages. Le métier s'est « dépoussiéré ». Face à la concurrence d'internet et autre outil multimédia, les bibliothèques ont su réagir. Leurs agents ont ainsi vu leurs missions évoluer et s'élargir à d'autres « horizons ».

Tout en utilisant eux-mêmes cette nouvelle technologie, ils misent sur des initiatives (rencontres avec des auteurs, prix littéraires, mise en place de bibliothèques virtuelles...) qui créent des liens avec le public. Les bibliothécaires vont à la rencontre des lecteurs en intervenant à l'extérieur dans les écoles, les centres sociaux, les maisons de retraite... mais aussi en « partageant » leur fonds documentaire via internet. Leur rôle de médiation et de « facilitateur » d'accès à l'information est de plus en plus important.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK